BFM Patrimoine

Une étude sur les médias sociaux met en exergue l'intérêt et la confusion qui règnent autour des paiements mobiles

BFM Patrimoine
MasterCard et Prime Research lancent la première étude basée sur les médias sociaux pour comprendre ce que pensent les consommateurs Pour twitter cette information, copier et coller http://bit.ly/XpD0GZ dans votre

MasterCard et Prime Research lancent la première étude basée sur les médias sociaux pour comprendre ce que pensent les consommateurs

Pour twitter cette information, copier et coller http://bit.ly/XpD0GZ dans votre pseudo Twitter suivi des mots-dièse #MasterCard et #MWCashless

À l'occasion du Mobile World Congress, MasterCard (NYSE : MA), in en collaboration avec Prime Research, a publié aujourd'hui la première étude mondiale effectuée à partir des médias sociaux sur les paiements mobiles au cours de laquelle 85 000 commentaires à ce sujet publiés sur Twitter, Facebook, des blogues et forums en ligne du monde entier ont été examinés. L'étude indique un volume important de conversation et met en avant l'intérêt que portent les consommateurs vis-à-vis de l'utilisation des méthodes de paiement en ligne, mais souligne également que la large gamme des possibilités qui s'offrent à eux aujourd'hui les freine.

L'étude s'est intéressée aux commentaires sociaux d'une période de plus de six mois et a analysé les conversations des consommateurs concernant les paiements mobiles dans le but d'étudier si les gens désirent adopter des services de paiement mobile.

L'analyse effectuée à travers 43 marchés et dans 26 langues met en évidence les éléments suivants :

  • Le ton des commentaires sur les médias sociaux concernant la technologie de des paiements mobiles des adopteurs précoces est mitigé (58 % positif/factuel) alors que celui des personnes qui doivent encore les adopter est globalement plus positif (76 % positif/factuel). Les plupart des commentaires font l'éloge d'aspects comprenant l'innovation, le confort et la vitesse.
  • Les utilisateurs basés en Europe sont les plus enclins à exprimer leur opinion concernant la technologie des paiements mobiles, ils sont immédiatement suivis de l'Asie-Pacifique et des États-Unis. Les régions les plus positives dans l'ensemble sont celles situées en Asie-Pacifique (Chine et Australie) et des États-Unis alors que les plus sceptiques se trouvent en Europe (France, R.-U.) et au Canada.
  • Le scepticisme est évident en Europe où les consommateurs discutent de la sécurité des paiements mobiles et des réserves générales concernant la faisabilité de l'adoption internationale comme un motif de préoccupation.
  • Les utilisateurs au R.-U. expriment leur enthousiasme en ce qui concerne le confort et l'innovation des paiements mobiles, mais indiquent une incohérence à propos de l'acceptation et de l'incertitude dans le temps de leur à disposition sur l'ensemble du marché.
  • En Amérique latine et dans le bassin des Caraïbes, les non adopteurs expriment le besoin de clarification concernant les technologies de paiement mobile qui sont offertes ainsi que d'une meilleure compréhension des éventuelles implications en termes de coûts des paiements mobiles sur leur mode de vie actuel. Alors que les adopteras indiquent que le confort constitue un avantage, ils font part également de préoccupations relatives à la sécurité de leurs informations sur les paiements.
  • La Chine, la Thaïlande, l'Australie, le Japon et Singapour sont les pays les plus actifs dans les discussions sur les paiements en Asie. Parmi les déclarations présentant des commentaires uniques, les utilisateurs discutent des expériences produit et posent des questions ou partagent des opinions à propos des nouvelles publiées dans les médias imprimés traditionnels et électroniques.
  • Les conversations au Moyen-Orient et en Afrique ont tendance à raconter de nouveau ou redistribuer des informations qui proviennent des médias traditionnels avec la proportion la plus importante des discussions émanant de l'Afrique du Sud, de l'Arabie saoudite, des Émirats Arabes Unis et au Nigeria.
  • Aux États-Unis, les utilisateurs sont intéressés par la compatibilité des paiements mobiles avec d'autres systèmes de paiement lors du processus de paiement. D'autres moteurs de discussion s'articulent autour de la valeur, des avantages sur le long terme ainsi que de la sécurité. De même, les conversations émanant du Canada présentes des priorités similaires malgré un volume moins important.

MasterCard lance MasterPass™

MasterCard a introduit aujourd'hui MasterPass: l'avenir des paiements numériques. MasterPass est un dispositif numérique qui permet aux consommateurs d'utilisation une quelconque carte de paiement ou appareil compatible pour explorer de meilleures expériences d'achat aussi simplement qu'en un clic, une tapette ou une touche, en ligne, en magasin ou n'importe où.

MasterPass est l'évolution des services de porte-monnaie PayPass Wallet annoncé au printemps 2012 et en essai de production chez certains commerçants et émetteurs. Les consommateurs du monde entier pourront désormais souscrire à ce service par l'entremise de leurs banques préférées en Australie et au Canada avant la fin mars, et aux États-Unis et au Royaume-Uni plus tard, respectivement au printemps et l'été prochain. En outre, la mise sur le marché de MasterPass en 2013 s'étendra aux autres marchés internationaux, notamment : la Belgique, le Brésil, la Chine, la France, l'Italie, les Pays-Bas, Singapour, l'Espagne et la Suède.

À propos de l'étude

PRIME Research a mené l'étude une étude sur les paiements mobiles à travers 43 marchés en Amérique du Nord et du Sud, en Europe, en Afrique, en Asie et dans le littoral du Pacifique. Grâce aux méthodes d'analyse des médias sociaux brevetées de PRIME, le cabinet de recherche a identifié 85 000 publications sur les médias sociaux lors des six derniers mois concernant les innovations en matière de paiements mobiles tels que MasterCard et les pairs du secteur. L'analyse des opinions indiquent que la majorité des publications étaient motivées par le partage de reportages (94 % d'opinion positive/factuelle, seulement 6 % de ton négatif sur l'ensemble, ce qui reflète le contenu initial tel qu'il apparaissait dans les bureaux de presse). Sur la totalité des 85 000 commentaires, 10 000 des plus virulents ont été soumis l'analyse spécialisée plus précise de contenus humains de PRIME parmi lesquels 450 ont été identifiés comme offrant une vision plus approfondie.

Parmi les 85 000 publications sur les médias sociaux initiaux, 28 % étaient positives, 66 % neutres et 6 % négatives.

Retrouvez une liste complète des annonces de MasterCard au Mobile World Congress dans notre Kit de presse numérique et suivez-nous sur @MasterCardNews #MWCashless #MAMobileSymp pour vous joindre au débat.

À propos de PRIME Research

PRIME Research, www.prime-research.com, fournit des conseils relatifs à la réputation et aux marques des entreprises basés sur des études et les tendances qu'elle identifie à travers l'analyse des contenus des médias sociaux et conventionnels. La société, qui possède des bureaux dans le monde entier, associe rapidité et cohérence technologique aux vues et à la sensibilité culturelle locale émanant de son personnel international constitué de 600 analystes et consultants.

À propos de MasterCard

MasterCard (NYSE : MA), www.mastercard.com, est une société technologique de l'industrie des paiements internationaux. Elle gère le réseau de traitement des paiements le plus rapide du monde, connectant les consommateurs, institutions financières, les marchands les gouvernements et les entreprises de plus de 210 pays et territoires. Les produits et solutions de MasterCard facilitent les activités commerciales au quotidien, par exemple, le shopping, les voyages, la gestion d'une entreprise et des aspects financiers, elle les sécurise et permet à tout le monde d'être plus efficace. Suivez-nous sur Twitter @MasterCardNews, rejoignez la discussion sur le le blogue de conversations gratuites et inscrivez-vous pour recevoir les dernières informations.

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Photos/Galerie multimédia disponibles: http://www.businesswire.com/multimedia/home/20130224005228/fr/

MasterCard Worldwide
Brian Gendron, 914-249-1284
brian_gendron@mastercard.com
ou
Mark Weiner, 646-559-0417
PRIME Research
weiner@prime-research.com

Business Wire