BFM Patrimoine

Une étude indique que la moitié des patientes atteintes d'un cancer du sein de stade précoce pourraient éviter une chimiothérapie sans danger

BFM Patrimoine
Le test MammaPrint prédit avec précision la récidive du cancer du sein ; dans le cadre de la première étude en son genre, prospective et axée sur les résultats Selon une étude nouvellement publiée, le test d

Le test MammaPrint prédit avec précision la récidive du cancer du sein ; dans le cadre de la première étude en son genre, prospective et axée sur les résultats

Selon une étude nouvellement publiée, le test du cancer du sein MammaPrint peut réduire considérablement le nombre de femmes qui ont besoin de subir une chimiothérapie pour traiter la maladie.

L'étude prospective et axée sur les résultats portant sur 427 patientes atteintes d'un cancer du sein a montré que le test génomique, qui analyse 70 gènes importants, détermine précisément quelles sont les patientes à faible risque de récidive du cancer du sein qui peuvent par conséquent choisir de ne pas subir une chimiothérapie.

Des 219 patientes inscrites à l'étude d'une durée de 5 ans pour lesquelles il a été déterminé qu'elles étaient à « faible risque » en se basant sur le test MammaPrint, 85 pour cent ont choisi de ne pas subir une chimiothérapie. 97 % de ces patientes étaient exemptes de maladie après cinq ans. Des 208 patientes pour lesquelles il a été déterminé qu'elles étaient à « haut risque », 81 pour cent ont choisi de subir une chimiothérapie et 91 % étaient exemptes de maladie après cinq ans.

« MammaPrint a correctement stratifié les patientes dans les catégories Faible risque et Haut risque en se basant sur le pronostic d'une récidive de la maladie », a indiqué le prof. S.C. Linn, M.D., le chercheur principal. « Les données sur les résultats cliniques générées dans le cadre de l'étude ont confirmé qu'il était sécuritaire pour les patientes à faible risque de choisir de ne pas subir de chimiothérapie et de présenter tout de même d'excellents résultats ».

Les résultats de cette étude examinée par des pairs, intitulée MicroarRAy PrognoSTics in Breast CancER (ou RASTER), menée dans 16 cliniques communautaires aux Pays-Bas, ont été publiés en ligne par The International Journal of Cancer et seront ultérieurement présentés dans l'édition imprimée du journal.

L'étude RASTER est considérée comme unique par ses co-auteurs parce qu'il s'agit de la première et de la seule étude à évaluer de manière prospective le rendement d'un test génomique du cancer du sein en utilisant des données des résultats cliniques — dans ce cas, par le suivi de la cohorte de patientes sur cinq ans.

« L'étude a montré que l'intégration des résultats de MammaPrint aux paramètres cliniques traditionnels réduira de manière significative le nombre de femmes qui devra recourir à une chimiothérapie, leur permettant d'éviter les effets secondaires et la toxicité du traitement dont certains peuvent être permanents et débilitants », a déclaré la chirurgienne des seins Alison Laidley, M.D., FACS, à l'emploi de Texas Breast Specialists, Texas Oncology (Dallas).

L'étude a également montré que MammaPrint avait identifié 30 pour cent de patientes à faible risque de plus que les paramètres cliniques traditionnels comme la taille de la tumeur, le grade, l'âge de la patiente et le statut des ganglions lymphatiques, lesquels sont souvent utilisés aux États-Unis pour déterminer le risque de récidive. MammaPrint est une analyse du cancer du sein qui porte sur 70 gènes est pratiquée à la fois sur des tissus tumoraux frais et FFIP, et qui est développée par Agendia.

« Des tests pronostiques disponibles sur le marché pour le cancer du sein, il s'agit de la première et de la seule validation prospective à inclure des données sur les résultats cliniques », a déclaré David Macdonald, PDG d'Agendia, la société qui a développé et qui fournit le test MammaPrint. « MammaPrint peut être administré à presque toutes les patientes atteintes d'un cancer du sein de stade précoce, et pas uniquement à celles qui présentent certaines caractéristiques de la maladie, comme c'est le cas avec d'autres tests limités à certains statuts de récepteurs et de ganglions lymphatiques. Finalement, les résultats de MammaPrint bénéficient au médecin en catégorisant clairement toutes les patientes à haut ou faible risque, en éliminant l'incertitude des scores indéterminés rapportés par d'autres méthodes de test génomique ».

À propos de MammaPrint :

MammaPrint est la première et la seule analyse de récidive du cancer du sein de type IVDMIA approuvée par la FDA. La signature unique de 70 gènes de MammaPrint confère la capacité sans précédant d'identifier quelles sont les patientes atteintes d'un cancer du sein de stade précoce qui sont à risque de récidive à distance à la suite d'une intervention chirurgicale, indépendamment du statut des récepteurs aux œstrogènes et de tout traitement passé. Contrairement aux tests génomiques de la précédente génération, MammaPrint évalue toutes les voies moléculaires critiques impliquées dans la cascade métastatique du cancer du sein. Il analyse 70 gènes critiques qui représentent une signature de l'expression génique définitive — plus du triple du nombre de gènes analysés par les tests de la précédente génération — et il stratifie les patientes en deux groupes distincts — faible ou haut risque de récidive à distance. Avec MammaPrint, il n'y a aucun résultat intermédiaire.

À propos d'Agendia :

Agendia est une société de premier plan en matière de diagnostic moléculaire qui développe et commercialise des produits de diagnostic génomique basés sur des FFIP, qui aident les médecins dans leurs prises de décisions complexes. La suite Symphony pour le cancer du sein d'Agendia a été développée au moyen d'une sélection génétique objective, qui analyse le génome humain complet et assure des résultats définitifs à 100 % pour les patientes atteintes de cancer. Symphony comprend MammaPrint, la première et la seule analyse de récidive du cancer du sein de type IVDMIA approuvée par la FDA, ainsi que BluePrintMC, une analyse de sous-typage moléculaire, TargetPrint®, une analyse de l'expression des ER/PR/HER2 et TheraPrintMD, une analyse de sélection de traitement alternatif. Ensemble, ces tests aident le médecin à déterminer quel est le risque de métastases chez une patiente donnée, quelles sont les patientes qui bénéficieront d'une chimiothérapie, d'une thérapie hormonale ou d'une polythérapie et quelles sont les patientes qui n'ont pas besoin de ces traitements et qui, au lieu de cela, peuvent être traitées par d'autres méthodes moins difficiles et moins coûteuses.

En plus de la suite de tests Symphony, Agendia a un riche portefeuille de produits génomiques en développement. La société collabore avec des compagnies pharmaceutiques, des centres d'étude du cancer et des groupes d'universitaires reconnus pour développer des tests diagnostiques complémentaires dans le domaine de l'oncologie et elle est un partenaire essentiel des essais ISPY-2 et MINDACT. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter www.agendia.com.

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Allen & Caron Inc.
Matt Clawson, 949-474-4300
Médias financiers
matt@allencaron.com
Len Hall , 949-474-4300
Médias financiers
len@allencaron.com
ou
Dowling & Dennis Public Relations
Liz Dowling, 415-388-2794
Médias médicaux et grand public
Liz@DowlingDennis.net

Business Wire