BFM Patrimoine

TECHNICOLOR : Chiffre d'affaires du troisième trimestre 2012 : Forte croissance du chiffre d'affaires et poursuite du désendettement Plan stratégique « Amplify 2015 » en bonne voie

BFM Patrimoine

COMMUNIQUE DE PRESSE Chiffre d'affaires du troisième trimestre 2012 :Forte croissance du chiffre d'affaires et poursuite du désendettementPlan stratégique « Amplify 2015 » en bonne voie Paris (France), le 26 octobre 2012 - Le Conseil d'Ad

COMMUNIQUE DE PRESSE

Chiffre d'affaires du troisième trimestre 2012 :

Forte croissance du chiffre d'affaires et poursuite du désendettement

Plan stratégique « Amplify 2015 » en bonne voie

Paris (France), le 26 octobre 2012 - Le Conseil d'Administration de Technicolor (Euronext Paris : TCH) s'est réuni afin d'examiner le chiffre d'affaires du troisième trimestre 2012 du Groupe.

Principaux éléments du chiffre d'affaires du troisième trimestre 2012

Au troisième trimestre 2012, le chiffre d'affaires des activités poursuivies du Groupe a atteint 928 millions d'euros, en hausse de 10,9% à taux de change courants et de 6,0% à taux de change constants comparé au troisième trimestre 2011 et, sur une base proforma (en excluant l'activité Services Diffuseurs de Contenu, cédée le 3 juillet 2012), en croissance de 15,4% à taux de change courants et de 10,3% à taux de change constants.

  • Technologie : Solide croissance du chiffre d'affaires Licences, reflétant les bonnes performances des différents programmes de la division.
  • Services Entertainment : Chiffre d'affaires impacté par les activités de Film Photochimique. Revenus stables dans les Services DVD et certaine faiblesse de l'activité en Services Création.
  • Distribution Numérique : Croissance de 42% à taux de change constants du chiffre d'affaires de la division Maison Connectée, avec des volumes en hausse dans toutes les régions et les catégories de produits.

En millions d'euros

T3 2011
T3 2012

9M 2011
9M 2012
Chiffre d'affaires des activités poursuivies

837
928

2 396
2 575
Variation à taux de change courants (%)


+10,9%


+7,5%
Variation à taux de change constants (%)


+6,0%


+2,5%
Dont
Technologie

107
128

326
364
Variation à taux publiés (%)


+20,0%


+11,8%
Variation à taux constants (%)


+27,3%


+10,9%
Entertainment Services[1]

454
449

1 238
1 206
Variation à taux publiés (%)


(1,1)%


(2,6)%
Variation à taux constants (%)


(8,8)%


(9,1)%
Distribution Numérique[2]

275
351

829
1 004
Variation à taux publiés (%)


+27,8%


+21,2%
Variation à taux constants (%)


+22,5%


+16,9%

Amplify 2015 au troisième trimestre 2012

  • Progrès significatifs réalisés sur M-GO, la nouvelle plateforme du Groupe permettant aux utilisateurs finaux de découvrir, voir et partager tout type de contenu média : signature d'accords avec des grands studios - NBC Universal, Paramount Pictures, Sony Pictures Home Entertainment, Twentieth Century Fox, Warner Brothers, DreamWorks Animation et Relativity Media - qui permettront la location ou l'achat de nouveaux titres dès leur sortie en DVD, ainsi que l'accès à des services de télévision de rattrapage et à un catalogue de films et séries, avec une compatibilité UltraViolet et au travers d'un écosystème de produits ouvert. Une version Open beta sera lancée au cours du quatrième trimestre.
  • Le Groupe a accéléré le développement de ses initiatives dans les Licences de Technologies relatives à la fidélité et à l'amélioration de l'image, avec le lancement de son programme de certification de la couleur, afin que les consommateurs et semi-professionnels bénéficient de l'expertise du Groupe en la matière. Technicolor s'est associé à Portrait Displays, un fournisseur de logiciels d'amélioration de l'image, afin d'offrir un programme de certification de la couleur aux fabricants d'écrans d'ordinateurs - fixes et portables - et de tablettes. Le Groupe profite aussi de la dynamique créée autour de son profil couleur CineStyle pour développer une suite complète d'applications destinées aux ordinateurs et aux appareils mobiles, offrant une qualité couleur dans le pur style Hollywoodien aux semi-professionnels.
  • Technicolor a lancé Magic Ruby, une co-entreprise dédiée aux innovations liées au « second écran », avec pour objectif de créer de nouvelles avancées dans l'utilisation du multi-écran pour le commerce en ligne et la publicité ciblée. Fox offre aujourd'hui ce service à ses clients aux Etats-Unis, via une application téléchargeable sur iPad, iPhone et Android, pour la saison 2 de Sons of Anarchy.
  • Technicolor a annoncé, en collaboration avec Warner Bros. et d'autres studios majeurs clients du Groupe, le lancement de son réseau dédiée au studio numérique, qui permettra d'intégrer les studios, Technicolor et les tiers fournisseurs de services au sein d'une plateforme numérique ouverte, offrant des fonctionnalités et des outils clés pour répondre à la demande des créateurs et des distributeurs de contenu. Cette solution regroupe un ensemble de fonctionnalités pour gérer, contrôler et permettre un processus intégré de chaque services venant des clients, Technicolor ou tout autre fournisseur agréé, sur une plateforme d'outils communs pour la création et distribution de contenu.

Point sur la situation financière : poursuite des efforts pour améliorer la structure financière

· Suite aux augmentations de capital, la dette financière brute estimée du Groupe était de 1 249 millions d'euros à fin septembre, en baisse par rapport à fin juin 2012. Cette évolution a reflété principalement des remboursements de dette pour 200 millions d'euros, dont 162 millions d'euros de remboursement par anticipation, suite aux augmentations de capital et à la cession de l'activité Services Diffuseurs de Contenu. La position de trésorerie s'est légèrement améliorée par rapport à fin juin 2012.

· Suite à la réalisation des augmentations de capital et à l'amélioration de performance enregistrée au premier semestre 2012, Standard & Poor's et Moody's ont revu leur opinion de crédit sur Technicolor. S&P a révisé à la hausse sa note de crédit de B- à B, avec une perspective inchangée à Stable, tandis que Moody's a revu sa perspective de négative à stable, avec une note de crédit inchangée à B3. Les deux agences ont néanmoins clairement indiqué la nécessité pour le Groupe de poursuivre ses efforts d'amélioration de sa structure financière.

· Technicolor reste concentré sur sa génération de flux de trésorerie disponible et son désendettement.

Objectifs du Groupe pour 2012

Technicolor reconfirme ses objectifs pour 2012 :

· Générer un EBITDA ajusté compris entre 475 et 500 millions d'euros ;

· Continuer de générer un flux de trésorerie disponible du Groupe positif[3], et ce malgré des charges de restructuration plus élevées et des investissements dans les activités en croissance ;

· Respecter l'ensemble des clauses conventionnelles relatives aux accords de crédit du Groupe.

Frederic Rose, Directeur général de Technicolor, a déclaré :

« L'accent mis sur la performance opérationnelle du Groupe au cours des 12 derniers mois porte ses fruits, comme le démontre la forte croissance du chiffre d'affaires sur le troisième trimestre. Nous sommes particulièrement satisfaits de la croissance du chiffre d'affaires de nos activités de Licences, de la robustesse de la division Services DVD et du redressement confirmé de la division Maison Connectée. Technicolor poursuit de plus le renforcement de sa structure financière et de son désendettement, ce qui a conduit à une amélioration de ses notations de crédit. Nous sommes en bonne voie pour atteindre nos objectifs 2012 et mettre en oeuvre avec succès notre plan Amplify 2015. »

Frederic Rose, Directeur général, et Stéphane Rougeot, Directeur Financier et SEVP Stratégie, tiendront une conférence téléphonique le vendredi 26 octobre à 16h00 (heure de Paris, GMT+1).

Calendrier Financier

Résultats annuels 2012
23 février 2013
Chiffre d'affaires du T1 2013
25 avril 2013
Assemblée Générale Annuelle
25 avril 2013

***

Avertissement : Déclarations Prospectives

Ce communiqué de presse contient certaines déclarations qui constituent des « déclarations prospectives », y compris, notamment, les énoncés annonçant ou se rapportant à des événements futurs, des tendances, des projets ou des objectifs, fondés sur certaines hypothèses ainsi que toutes les déclarations qui ne se rapportent pas directement à un fait historique ou avéré. Ces déclarations prospectives sont fondées sur les anticipations et convictions actuelles de l'équipe dirigeante et sont soumises à un certain nombre de risques et incertitudes, en conséquence desquels les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévisionnels évoqués explicitement ou implicitement par les déclarations prospectives. Pour obtenir plus d'informations sur ces risques et incertitudes, vous pouvez consulter les documents déposés par Technicolor auprès de l'Autorité des marchés financiers.

***

A propos de Technicolor

Technicolor, leader technologique mondial dans le secteur du Media & Entertainment, est à la pointe de l'innovation numérique. Grâce à nos laboratoires de recherche et d'innovation de premier plan, nous occupons des positions-clés sur le marché au travers de la fourniture de services vidéo avancés pour les créateurs et les distributeurs de contenu. Nous bénéficions également d'un riche portefeuille de propriété intellectuelle, centré sur les technologies de l'image et du son, et reposant sur une activité de Licences performante. Notre engagement : soutenir le développement de nouvelles expériences passionnantes pour les consommateurs, au cinéma, à la maison, ou en mobilité.

Euronext Paris : TCH Ÿ www.technicolor.com

Contacts

Relations Presse : +33 1 41 86 53 93

technicolorpressoffice@technicolor.com

Relations Investisseurs : +33 1 41 86 55 95

investor.relations@technicolor.com

Relations Actionnaires : 0 800 007 167

shareholder@technicolor.com

Revue par segment du chiffre d'affaires du T3 2012

Technologie

En millions d'euros

T3 2011
T3 2012

9M 2011
9M 2012
Chiffre d'affaires

107
128

326
364
Variation à taux publiés (%)


+20,0%

+11,8%
Variation à taux constants (%)


+27,3%

+10,9%
Dont
Licences

106
128

322
362
Variation à taux publiés (%)


+20,6%

+12,4%
Variation à taux constants (%)


+28,1%

+11,5%

Au troisième trimestre 2012, le chiffre d'affaires du segment Technologie a atteint 128 millions d'euros, en croissance de 20,0% à taux de change courants et de 27,3% à taux de change constants par rapport au troisième trimestre 2011. Cette forte performance a reflété la qualité des résultats de la division Licences du Groupe, qui a de nouveau enregistré un chiffre d'affaires trimestriel supérieur à 100 millions d'euros.

Licences

Le chiffre d'affaires de la division Licences a augmenté de 21% à taux de change courants et de 28% à taux de change constants au troisième trimestre 2012 par rapport au troisième trimestre 2011, bénéficiant des bonnes performances des différents programmes de licences. Le chiffre d'affaires du pool MPEG LA, en hausse de 17% à taux de change courants par rapport au troisième trimestre 2011, a représenté 57% du chiffre d'affaires total de la division Licences au troisième trimestre 2012, comparé à 59% au premier semestre 2012. La performance des autres programmes de licences a été forte, avec une croissance de chiffre d'affaires de 26% à taux de change courants au troisième trimestre 2012 par rapport au troisième trimestre 2011. Le programme de Télévision Numérique du Groupe a notamment réalisé une très bonne performance sur le trimestre, bénéficiant de revenus associés à des renouvellements de contrats conclus au deuxième trimestre 2012 et du résultat d'audits, tandis que les licenciés du programme ont également enregistré une bonne croissance de leurs volumes, dans un marché adressable globalement stable.

Recherche & Innovation

Au cours du troisième trimestre 2012, les équipes de Recherche & Innovation (« R&I ») ont transféré des technologies clés aux autres divisions du Groupe afin de favoriser leur différentiation sur le marché. R&I a par exemple fourni aux activités de Services Création une solution améliorée de doublage sécurisé. Ce logiciel accroit le niveau de performance pour le doublage d'un film en détectant le visage des acteurs, et en permettant ainsi au doubleur d'opérer la tache requise en toute sécurité. Pour ce faire, ce module d'extension de Final Cut Pro® est conçu pour suivre plusieurs objets simultanément, ceux-ci conservant leur position et leur taille, quels que soient leurs déplacements dans la séquence originale. Cette étape de stabilisation assure une configuration optimale permettant de perfectionner davantage la synchronisation des mouvements des lèvres avec la voix, le reste de l'image étant flouté ou assombri pour assurer la confidentialité du contenu.

Une seconde innovation de R&I, à savoir un outil de restauration automatique, a été installé sur le site des activités de Services Création du Groupe à Los Angeles. R&I a inventé un nouveau processus de restauration en trois étapes basé sur des métadonnées, permettant d'améliorer et accélérer la réparation numérique d'un support cinématographique scanné. De nouveaux algorithmes créent des métadonnées permettant la détection automatique des défauts d'un film et leur visualisation, ainsi qu'une session de contrôle de la qualité, avec un compte-rendu et une suppression et/ou réparation automatique. Alors que les méthodes de restauration traditionnelles demandent du temps, ce nouveau processus de restauration automatique, basé sur des algorithmes de qualité professionnelle, minimise les interventions humaines et le temps de production, s'appuyant sur des comptes-rendus objectifs et favorisant le développement de modèles économiques alternatifs. Cet outil sera prochainement disponible pour les activités de Services Création situées en France.

Services Entertainment

En millions d'euros

T3 2011
T3 2012

9M 2011
9M 2012
Chiffre d'affaires

454
449

1 238
1 206
Variation à taux publiés (%)


(1,1)%


(2,6)%
Variation à taux constants (%)


(8,8)%


(9,1)%
Chiffre d'affaires hors Film Photochimique

398
415

1,056
1,089
Variation à taux publiés (%)


4,3%


+3,1%
Variation à taux constants (%)


(3,7)%


(3,7)%

Au troisième trimestre 2012, le chiffre d'affaires du segment Services Entertainment a atteint 449 millions d'euros, en recul de 1,1% à taux de change courants et de 8,8% à taux de change constants comparé au troisième trimestre 2011. En excluant les activités de Film Photochimique, qui ont enregistré un nouveau trimestre de forte baisse de leur chiffre d'affaires, le chiffre d'affaires du segment Services Entertainment a été en hausse de 4,3% à taux de change courants et en baisse de 3,7% à taux de change constants, reflétant la stabilité des revenus de la division Services DVD et une faiblesse des activités de Services Création et de Services Cinéma, dans un contexte de baisse du nombre de sorties et de productions de la part des clients du Groupe.

Services Création

Le chiffre d'affaires des activités de Services Création a diminué à taux de change constants au troisième trimestre 2012, du fait de l'absence de sorties de titres majeurs de la part des studios clients du Groupe par rapport au troisième trimestre 2011 et de conditions de marché plus difficiles dans certaines régions, en particulier en Europe. Le Groupe a mis en place des mesures de réductions de coûts significatives durant le troisième trimestre 2012, visant à limiter l'impact de la baisse du chiffre d'affaires sur la rentabilité et à optimiser encore sa structure de coûts.

  • Les activités de Production Numérique ont enregistré un niveau d'activité en baisse sur le troisième trimestre 2012, en raison d'une faible performance en Effets Spéciaux pour les films, liée au décalage de la majeure partie de la charge de travail sur deux projets importants, ayant notamment entrainé un niveau d'activité particulièrement bas dans le domaine des Effets Spéciaux pour les films sur le site de Londres. Ceci a été en partie compensé par un niveau d'activité en hausse dans les Effets Spéciaux pour la publicité à New York et à Los Angeles. Au troisième trimestre 2012, les équipes d'Effets Spéciaux ont commencé de travailler sur les effets spéciaux de Maleficent (Disney) et The Seventh Son (Warner) et poursuivi ceux de The Lone Ranger (Disney) et Man of Steel (Warner). Les équipes ont également finalisé leurs travaux sur L'Odyssée de Pi (Fox) et Skyfall (Sony). Dans l'Animation, l'activité a été soutenue durant le trimestre, le Groupe ayant notamment renforcé son partenariat dans les jeux vidéos avec Rockstar Games, suite aux collaborations réussies sur plusieurs titres phares de l'éditeur de jeux vidéo tels que L.A. Noire, Red Dead Redemption et Max Payne 3.
  • La performance des activités de Postproduction au troisième trimestre 2012 a reflété une croissance des services numériques, néanmoins insuffisante pour compenser l'activité résiduelle des métiers historiques, dans un contexte de recul du nombre de productions. L'activité a été contrastée à l'échelle du Groupe durant le trimestre, avec une amélioration de la performance des activités Postproduction et Son aux Etats-Unis et une contribution positive de la France, mais un faible niveau d'activité sur les autres marchés européens. Technicolor a fourni une large gamme de services pour des films tels que The Dark Knight Rises (Warner), Des Hommes sans Loi (Weinstein) et Expendables 2 (Lionsgate).
  • Le chiffre d'affaires des activités Services Gestion du Contenu Numérique a très légèrement baissé à taux de change constants au troisième trimestre 2012, le recul marqué des volumes de services de Compression & Conception ayant été presque entièrement compensé par un nouveau trimestre de croissance à deux chiffres du chiffre d'affaires des Services Numériques à destination des Studios et des acteurs de la vidéo-à-la-demande et des services Internet « Over-the-Top ».

Services Cinéma

Les activités de Services Cinéma ont enregistré une baisse de leur chiffre d'affaires au troisième trimestre 2012, reflétant une poursuite de la chute du métrage de bobines de films, en recul de 48% par rapport au troisième trimestre 2011. Ces activités représentent désormais seulement 3,6% du chiffre d'affaires total du Groupe et environ 8% des revenus du segment Services Entertainment. Les activités de Distribution pour le Cinéma Numérique ont souffert de l'absence de sorties de titres majeurs de la part des studios clients du Groupe au troisième trimestre 2012, le troisième trimestre 2011 ayant bénéficié de la sortie de Harry Potter et les Reliques de la Mort: Partie 2 (Warner). Le marché de la Distribution pour le Cinéma Numérique devrait rebondir au quatrième trimestre 2012, en raison du nombre important de sorties de titres majeurs prévues par les studios clients du Groupe.

Services DVD

Au troisième trimestre 2012, le chiffre d'affaires de la division Services DVD est resté stable à taux de change constants par rapport au troisième trimestre 2011, le recul de 2% des volumes totaux de DVD et Blu-ray(TM) ayant été entièrement compensé par l'amélioration du mix. Cette baisse limitée des volumes a été en ligne avec la performance enregistrée au cours du deuxième trimestre 2012 (en recul de 2% également) et a souligné la stabilité générale de la demande de supports physiques.

Les volumes de DVD en Définition Standard sont restés solides au troisième trimestre 2012, tandis que la croissance des volumes de Blu-ray(TM) s'est accélérée, avec une hausse de 26% par rapport au troisième trimestre 2011, en nette amélioration comparée à la croissance de 17% enregistrée au deuxième trimestre 2012. Les principaux titres des Studios clients du Groupe sur le trimestre ont notamment inclus Avengers (Disney), Dark Shadows (Warner), Madagascar 3 : Bons Baisers d'Europe (DreamWorks), ainsi que Blanche-Neige et le Chasseur (Disney). Sur les neuf premiers mois de l'année 2012, les volumes de Blu-ray(TM) ont augmenté de 15% par rapport à la même période de 2011 (comparé à une croissance de seulement 6% au premier semestre 2012). Après un deuxième trimestre 2012 particulièrement faible, les volumes de Jeux ont rebondi au troisième trimestre, avec une hausse de 13% par rapport à la même période de 2011. Ces évolutions trimestrielles des volumes de Jeux ont principalement reflété le calendrier de sorties de titres des clients du Groupe, la demande globale étant restée stable, avec une croissance des volumes de Jeux de 1% sur les neuf premiers mois de l'année 2012.

Volumes de DVD

En millions d'unités

T3 2011
T3 2012

9M 2011
9M 2012
Total DVD volumes

418
409

1 012
967
Change (%)


(2)%


(4)%
Dont
DVD en Définition Standard

349
326

847
795
Variation (%)


(6)%


(6)%
Blu-ray(TM)

44
55

95
110
Variation (%)


+26%


+15%
Jeux

19
22

47
47
Variation (%)


+13%


+1%
Logiciels et Kiosques

6
5

23
15
Variation (%)


(11)%


(33)%

IZ-ON (précédemment PRN)

Au troisième trimestre 2012, IZ-ON (précédemment PRN) a enregistré une baisse de chiffre d'affaires par rapport au troisième trimestre 2011, liée à la faiblesse du marché publicitaire aux Etats-Unis. Au cours du trimestre, la division a achevé sa campagne de changement de marque et a conclu un accord pluriannuel avec 7-Eleven®, par lequel IZ-ON sera le représentant exclusif pour la vente d'espaces publicitaires sur le réseau d'écrans télévisés de 7-Eleven®.

Distribution Numérique

En millions d'euros

T3 2011
T3 2012

9M 2011
9M 2012
Chiffre d'affaires

275
351

829
1 004
Variation à taux publiés (%)


+27,8%


+21,2%
Variation à taux constants (%)


+22,5%


+16,9%
Dont
Maison Connectée

233
345

706
918
Variation à taux publiés (%)


+48,0%


+29,9%
Variation à taux constants (%)


+41,7%


+25,1%

Au troisième trimestre 2012, le chiffre d'affaires du segment Distribution Numérique a atteint 351 millions d'euros, en croissance de 27,8% à taux de change courants et de 22,5% à taux de change constants par rapport au troisième trimestre 2011. En excluant l'activité Services Diffuseurs de Contenu, déconsolidée au troisième trimestre 2012 suite à la finalisation de sa cession le 3 juillet 2012, le chiffre d'affaires du segment Distribution Numérique a enregistré une hausse de 45,0% à taux de change courants et de 39,0% à taux de change constants, confirmant le redressement de la division Maison Connectée.

Maison Connectée

Au troisième trimestre 2012, le chiffre d'affaires de la division Maison Connectée a augmenté de 42% à taux de change constants par rapport au troisième trimestre 2011, en ligne avec la tendance observée au deuxième trimestre 2012 (+35%), avec une hausse des volumes dans toutes les régions et les catégories de produits. La division a bénéficié notamment d'une forte demande en Amérique Latine, de la poursuite de la croissance en Asie-Pacifique, en particulier en Inde, et d'un mix produit plus favorable en Amérique du Nord, tiré par le Câble. Le Groupe anticipe que la croissance du chiffre d'affaires de la division restera forte sur le quatrième trimestre 2012. Le plan de redressement de la division Maison Connectée, lancé en décembre 2011, suit son cours, et la division est bien positionnée pour atteindre son objectif d'un retour au seuil de rentabilité en 2012 et générer un EBITDA ajusté positif au second semestre 2012.

  • En Amérique du Nord, les volumes de produits Maison Connectée ont affiché une légère croissance au troisième trimestre 2012, le niveau soutenu des livraisons dans le Câble ayant plus que compensé des commandes plus faibles dans le Satellite. Le mix produit global a été également plus favorable sur le trimestre, l'introduction de nouveaux produits et la hausse des ventes d'appareils plus haut de gamme dans le Câble ayant plus que compensé la baisse des volumes de décodeurs-enregistreurs à disque dur haute définition dans le Satellite par rapport au troisième trimestre 2011.
  • En Amérique Latine, la demande des clients est restée très forte dans toute la région sur le troisième trimestre 2012, les volumes de produits Maison Connectée ayant plus que doublé par rapport au troisième trimestre 2011. Cette performance a principalement reflété la forte hausse des livraisons de décodeurs Satellite, ainsi que la croissance des volumes de passerelles Télécoms à haut débit. Le mix produit global a été moins favorable sur le trimestre, en raison d'une proportion moins élevée de produits Haute Définition par rapport au troisième trimestre 2011.
  • En Europe, Moyen-Orient et Afrique, les volumes de produits Maison Connectée ont augmenté au troisième trimestre 2012, reflétant la hausse des livraisons de passerelles Télécoms à haut débit et de modems Câble, en partie compensée par des volumes plus faibles de décodeurs, en raison du retrait de certains produits Satellite et Télécoms comparé au troisième trimestre 2011, ainsi que par des retards de livraisons à un client. Le mix produit global a été moins favorable sur le trimestre, du fait d'une contribution plus faible des produits Haute Définition par rapport au troisième trimestre 2011.
  • En Asie-Pacifique, la croissance des volumes de produits Maison Connectée a été très forte durant le troisième trimestre 2012, reflétant principalement une demande soutenue pour les décodeurs de la part des clients du Groupe dans la région, notamment en Inde et en Malaisie. Le mix produit global a été également plus favorable par rapport au troisième trimestre 2011.

Volumes de Produits Maison Connectée

En millions d'unités

T3 2011
T3 2012

9M 2011
9M 2012
Total Maison Connectée*

5,1
7,8

17,2
22,3
Variation (%)


+52%


+29%
Dont
Amérique du Nord

1,6
1,7

5,8
5,7
Variation (%)


+4%


(3)%
Amérique Latine

1,8
3,8

5,6
9,8
Variation (%)


+115%


+74%
Europe, Moyen-Orient et Afrique

1,1
1,2

4,0
4,2
Variation (%)


+8%


+5%
Asie-Pacifique

0,6
1,1

1,8
2,6
Variation (%)


+77%


+49%

* Incluant les tablettes et les autres produits connectés.

[1] Les activités Services Gestion du Contenu Numérique, auparavant reportées au sein du segment Distribution Numérique, sont désormais incluses dans les activités de Services Création au sein du segment Services Entertainment.
[2] L'activité Services Diffuseurs de Contenu avait généré un chiffre d'affaires de 33 millions au T3 2011. La cession de cette activité ayant été finalisée le 3 juillet 2012, elle n'a généré aucun chiffre d'affaires au T3 2012.
[3]Flux de trésorerie disponible des activités poursuivies et des activités arrêtées ou en cours de cession du Groupe.

Copyright Thomson Reuters

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :

http://hugin.info/143597/R/1652653/533561.pdf

Information réglementaire

Ce communiqué de presse est diffusé par Thomson Reuters. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.

[HUG#1652653]

10-26-12-3Q12_Press_Release_FR.pdf

Hugin (formerly CompanynewsGroup)