BFM Patrimoine

Taux: timide rebond du PMI en Europe, les taux se tendent.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Des déclarations plus optimistes concernant la Grèce se multiplient à quelques heures de l'arrivée de la 'Troïka' venu auditer les comptes d'Athènes (à partir de demain). Le Président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem

(CercleFinance.com) - Des déclarations plus optimistes concernant la Grèce se multiplient à quelques heures de l'arrivée de la 'Troïka' venu auditer les comptes d'Athènes (à partir de demain).

Le Président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, en visite à Athènes vendredi, à cru discerner 'les premiers signaux d'une reprise' en Grèce.

Il parie même sur un retour à la croissance en 2014 après six ans de récession profonde (dont un bon -5% anticipé en 2013: repasser en positif dès 2014 relèverait de l'exploit).
Compte tenu d'une crédibilité déjà très contestée depuis son soutien au plan allemand de confiscation de l'épargne chypriote ('un exemple' pour l'Europe avait-il déclaré), son pronostic sur la Grèce fait un peu sourire.

Athènes voit pourtant les recettes fiscales excéder ses prévisions, mais c'est au prix de la mort clinique de l'économie locale.

En ce qui concerne la rechute des taux longs grecs sous les 9% (vers 8,75%), cela n'est dû qu'à une poussée irrationnelle d'appétit pour le risque depuis début mai.

Mais la dette grecque, c'est un peu l'exception qui confirme la règle car les taux se tendent partout ailleurs en Europe, à commencer l'Espagne (le '10 ans' passant de 4,38% à 4,50%) et les BTP italiens (qui affichent 4,16% contre 4,13% vendredi soir).

Les Bunds allemands ne s'en sortent pas mieux avec un rendement qui grimpe vers 1,56% (contre 1,51%) et les Guilts britanniques confirment leur remontée au-dessus des 2% (à 2,04%... ce qui est proche des OAT à 2,06%).

Il est difficile d'incriminer la timide embellie du PMI manufacturier en Europe (de 47,8 vers 48,3) pour expliquer la dégradation des marchés obligataires car la chute des ventes de voiture en France (-10,3% en mai) et la panne générale de la consommation sur le Vieux Continent ne plaident pas pour un retour rapide de la croissance.

Mario Draghi vient d'ailleurs de déclarer qu'il pensait possible (et donc non certain) une reprise 'très graduelle' (infinitésimale ?) de l'activité avant la fin de l'année (il ne prend pas de risque: généralement, la consommation repart un peu avant les fêtes).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance