BFM Patrimoine

Taux: timide embellie aux US, tension en Italie et Portugal.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les T-Bonds US et les dettes souveraines européennes -à l'exception du Portugal- se détendent donc ce vendredi mais pas de façon spectaculaire. Avec des prix à la production annoncés en hausse de +0,8% en juin il y a quel

(CercleFinance.com) - Les T-Bonds US et les dettes souveraines européennes -à l'exception du Portugal- se détendent donc ce vendredi mais pas de façon spectaculaire.
Avec des prix à la production annoncés en hausse de +0,8% en juin il y a quelques minutes aux Etats Unis (+0,2% hors énergie), le rendement du '10 ans' se retend légèrement de 2,53 vers 2,55% (contre 2,58% la veille): il s'agit d'une embellie marginale et non d'un mouvement de reprise mû par la forte conviction que la FED ne réduira pas son 'QE-3' avant longtemps, comme Ben Bernanke s'est efforcé d'en convaincre les marchés 48H auparavant.
Tout le monde a bien compris que la FED manipule les opérateurs et s'ingénie à brouiller les pistes (ce que faisait très bien Alan Greenspan).

Peut être ne sait-elle pas elle même quelles stratégie mener: elle sonde les marchés pour évaluer leur degré de confiance ou de nervosité.
ce que les marchés (Wall Street en particulier) comprennent en retour, c'est que la FED s'efforce de ne pas les contrarier.
Et ils ne sont pas prêts à accepter une diminution des 'shoots' monétaires auxquels la FED les a rendu 'accro' depuis (trop) longtemps.

En Europe, le suspens de l'été demeure le verdict des juges de Karlsruhe concernant la constitutionalité des 'OMT' auxquels espère pouvoir recourir Mario Draghi.
Leur statut demeure purement théorique tant que l'Allemagne n'a pas approuvé leur 'légalité' au regard des règlements de la Bundesbank.

Les Bunds progressent de façon assez France ce vendredi et le rendement se détend 7Pts de base à 1,575% contre 1,63% la veille.

Pas d'embellie en revanche du côté des BTP italiens avec une dégradation de 4,48 vers 4,51% ni pour le bons du Trésor portugais qui renouent avec les 8% (c'est une véritable situation de crise, le pays est de nouveau incapable d'emprunter sur les marchés à ce niveau de taux).
Les marchés se méfient beaucoup de la nouvelle coalition gouvernementale 'contre nature' constituée par Mr Passos Coelho et le vice-premier ministre Mr Paulo Portas (farouche opposant à la politique d'austérité menée par la nouvelle ministre de l'économie Maria Luís Albuquerque).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance