BFM Patrimoine

Taux:pas d'euphorie sur T-Bonds après FED, Europe en baisse.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Quel contraste entre Wall Street qui exulte et pulvérise une cascade de records historiques de clôture et les marchés obligataires qui font grise mine malgré la promesse de taux courts maintenus au plus bas durant au moins

(CercleFinance.com) - Quel contraste entre Wall Street qui exulte et pulvérise une cascade de records historiques de clôture et les marchés obligataires qui font grise mine malgré la promesse de taux courts maintenus au plus bas durant au moins 2 ans.
Les T-Bonds voient leur rendement se tendre vers 2,9050% alors que la FED annonce donc une réduction de 10Mds$ des injections monétaires dès le mois de janvier (tout en précisant qu'elles pourraient être augmentées en cas de signaux de faiblesse économiques).

Ces -10Mds$ concerneront aussi bien la dette souveraine que les MBS des banques commerciales (à 50/50).
Mais cela ne se verra pas car le Trésor US émet moins de papier depuis le milieu de l'année avec le ralentissement du gonflement du déficit fédéral.

Et cerise sur le gâteau, Ben Bernanke n'indique pas de calendrier, donc pas de projet de réduction graduelle et régulière en vue d'une extinction du 'QE-3' à un horizon de 6 ou 9 mois.
Si ça se trouve, avec Janet Yellen et quelques mauvais chiffres ou de la déflation, le 'QE-3' pourrait être amplifié d'ici fin 2014.

Tout va se jouer 'au mois le mois' en fonction des prochains chiffres: cette navigation à vue risque d'introduire une incertitude permanente en cas de renforcement de l'activité économique.
La FED a relevé ses prévisions de croissance en 2014 de +0,1% à 3,5%... et les taux longs US sont encore à 60Pts de base de ce niveau.

Les optimistes eux, ne veulent retenir le quasi abandon de l'objectif de taux de chômage au profit de la référence au taux d'inflation dont ils espèrent qu'il va demeurer très bas.

Quelques heures auparavant en Europe, la journée n'avait pas été très bonne pour les Bunds (+2Pts de base à 1,85%) alors que le climat des affaires en Allemagne progresse légèrement en novembre: l'indice Ifo ressort à 109,5 contre 109,3 le mois précédent, une évolution conforme à celle qu'attendaient en moyenne les économistes.

Franche consolidation sur les 'bonos' espagnols dont le rendement a grimpé de +6Pts de base vers 4,16%, soit un 'spread' qui se creuse nettement (9Pts) par rapport aux BTP italiens (+3Pts de base à 4,07%).

La consolidation des bons du Trésor en Europe comme aux Etats Unis s'était aggravée lors de la parution à 14h30 des mises en chantier de logement: elles ont grimpé de 22,7% aux Etats-Unis au mois de novembre, pour s'établir à 1.091.000 en rythme annualisé, alors que les économistes en attendaient plutôt 960.000.

De leur côté, les permis de construire se sont tassés de 3,1% à 1.007.000 en rythme annualisé, mais le consensus s'établissait un peu en dessous de la barre du million.

Par rapport au même mois en 2012, les mises en chantier et les permis de construire de logements se sont accrus respectivement de 29,6% et de 7,9% en novembre.

Par ailleurs, l'administration a fait part des mises en chantier pour les mois de septembre et d'octobre, à 873.000 et à 889.000 respectivement (le chiffre avait été 'zappé' pour cause de 'shutdown').

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance