BFM Patrimoine

Taux: optimisme quasi surnaturel des marchés de taux nippons

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Pas de statistiques en Europe ou aux USA ce lundi, c'est donc le Japon qui fait l'actualité avec l'attribution des Jeux Olympiques de 2020... et l'annonce dans la foulée d'un rehaussement des objectifs de croissance 2013 par l

(CercleFinance.com) - Pas de statistiques en Europe ou aux USA ce lundi, c'est donc le Japon qui fait l'actualité avec l'attribution des Jeux Olympiques de 2020... et l'annonce dans la foulée d'un rehaussement des objectifs de croissance 2013 par le gouvernement nippon.
Le Japon devrait ainsi bénéficier d'une des plus spectaculaires hausses de PIB de la planète avec un objectif revu à +3,8% contre +2,6%.
Cela fait pratiquement +50%, le Japon n'aurait jamais vu çà depuis 25 ans!

Mais Mr Shinzo Abe affiche une confiance aveugle dans l'efficacité de sa politique d'injection monétaire (dont la BoJ est la cheville ouvrière) et occulte totalement l'explosion du taux d'endettement qui en résulte.

La question reste de savoir dans quelles proportions la demande intérieure va contribuer à la hausse du PIB, coincée entre hausse de certains impôts et envolée du prix des carburants (et de l'énergie en général).
Les marchés obligataires nippons applaudissent le gouvernement, évacuant au passage la question de l'inflation: le '10 ans' se détend 0,74Pts contre 0,79% vendredi... cela témoigne d'un optimisme qui transcende la théorie économique classique.

Plus proche de nous, la Banque de France relève se prévisions de croissance de 0,1 à 0,2% au 3ème trimestre, sachant que la hausse surprise du second trimestre s'explique essentiellement par la hausse de consommation de fuel et de gaz du fait de conditions météorologiques calamiteuses et non pas d'une embellie dans l'industrie (Denis Kessler n'en détecte pas) ni au niveau de la consommation (Edouard Leclerc constate qu'elle stagne).

Les marché de taux sont très calmes et le rendement de l'OAT continue de flirter avec les 2,55% et le Bund avec 1,95%.
Ailleurs en Europe, la tension persiste au Portugal (6,94%) et le 'spread' de taux longs s'écrase de nouveau entre l'Italie et l'Espagne à 4,51 contre 4,53% (les marchés continuent de réduire la voilure sur les BTP italiens de peur de voir S. Berlusconi faire voler en éclat la fragile coalition gouvernementale).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance