BFM Patrimoine

Taux:nette tension sur les T-Bonds après PIB & inflation US

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Le PIB américain rebondit de +4% (le chiffre mérite quelques explications et masque une réalité contrastée) et l'inflation sous jacente rebondit de +1,3% vers 2% au T2. Sans surprise, la réaction des marchés obligataires

(CercleFinance.com) - Le PIB américain rebondit de +4% (le chiffre mérite quelques explications et masque une réalité contrastée) et l'inflation sous jacente rebondit de +1,3% vers 2% au T2.

Sans surprise, la réaction des marchés obligataires est négative, surtout sur les T-Bonds dont le rendement qui flirtait avec les 2,45% la veille se redresse de 6Pts de base à 2,52%.

Tout avait pourtant 'bien commencé' avec l'enquête du cabinet ADP sur les créations d'emplois dans le secteur privé: après les +281.000 nouveaux jobs (révisé à... 281.000), on prend les même nombres et on les mélange un peu. Cela donne +218.000 créations dont +202.000 rien que pour les 'services' (ce qui inclut 84.000 'petits jobs', souvent liés au tourisme saisonnier).
Au final, très peu de vrais bon emplois dans l'industrie et le bâtiment, juste un 'petit mieux' au mois de juillet.
En ce qui concerne le PIB, l'effet restockage participe à hauteur de 1,6% sur les 4% de hausse au T2, l'effet exportation joue également de façon décisive (curieusement les importations ne bougent pas) et les dépenses des ménages auraient progressé de +2,5% (beaucoup plus vite que les salaires... ce qui induit une 'désépargne').
Enfin, le 'déflateur' rebondit fortement à 2%, soit l'objectif moyen terme de la Banque Centrale.

Les opérateurs US se demandent donc si le communiqué de la FED ce soir fera allusion à la façon dont les collègues de Janet Yellen apprécient la baisse tendancielle du chômage et quelle stratégie adopter en cas de renforcement des pressions inflationnistes.
La seule décision attendue concerne une nouvelle réduction de 10Mds$ des rachats d'actifs (à raison de 25Mds$ par mois, avant une nouvelle réduction à 15Mds$ mi-septembre puis une extinction définitive fin octobre).

Les marchés obligataires européens se sentent peu concernés par l'inflation US, d'ailleurs la hausse des prix ralentit en Allemagne en juillet.
Les Bunds se dégradent de seulement 1Pts de base à 1,1460% (soit 138Pts de 'spread' par rapport aux T-Bonds), ainsi que les BTP italien (à 2,54%) et les 'bonos' espagnols se payent même le luxe d'une détente symbolique de 1Pts de base à 2,47%... soit un 'spread' positif de 11Pts de base par rapport aux 'Gilts' britanniques (qui passent de 2,55 à 2,58%... 4Pts au-dessus des BTP italiens).

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance