BFM Patrimoine

Taux: légère détente sur Bunds et T-Bonds avec repli WStreet

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Le petit coup de déprime sur les actions, une relative déception relative à la teneur du communiqué final du plénum du Parti Communiste à Pékin (pas de réelle transition vers un marché libre, prépondérance du secteur

(CercleFinance.com) - Le petit coup de déprime sur les actions, une relative déception relative à la teneur du communiqué final du plénum du Parti Communiste à Pékin (pas de réelle transition vers un marché libre, prépondérance du secteur industriel d'Etat) profitent aux placements 'de sécurité' (les emprunts d'état).

Les opérateurs cherchaient peut-être un prétexte pour solder des positions vendeuses liées aux incertitudes concernant la politique monétaire de la FED, sur fond de redressement économique potentiel.

La question essentielle demeure la mise en oeuvre -ou non- d'une réduction des injections 'QE-3' avant l'expiration du mandat de Ben Bernanke.

Il a mis sur pied le programme de soutien monétaire le plus expansionniste des 150 dernières années, alors voudra-t'il démontrer symboliquement que le recours à la planche à billet ne saurait être éternel en initiant lui-même le début de son extinction ?

Et même s'il agissait dès décembre, Mme Yellen qui s'exprimera devant le Congrès demain, pourrait se retrouver dans l'obligation de ne pas poursuivre si les marchés de taux se remettaient à 'dériver' dans le mauvais sens.
C'est ce qu'ils ont commencé à faire dès la publication des chiffres du PIB jeudi dernier, et la dégradation de 2,6% jusque vers 2,8% s'est poursuivie avec les créations d'emploi (+204.000).

Pas de 'stats' aujourd'hui (sauf les prix à l'import et le chômage en Grande Bretagne), c'est très calme sur le front macroéconomique, alors les T-Bonds en profitent pour se redresser un peu (rendement en repli de 4Pts de base à 2,74% contre 2,78% mardi soir) et les Bunds suivent le mouvement (1,752% contre 1,8010% ce matin même).

Aucun mouvement en revanche -et parfaite stabilité- du côté des dettes périphériques avec un rendement inchangé de 4,10% sur les 'bonos' espagnols et variation symbolique de -0,01% sur les BTP italiens (à 4.145%).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance