BFM Patrimoine

Taux: la dégradation se poursuit partout dans le monde.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les T-Bonds US ne se remettent pas du mini-krach qu'ils viennent de subir jeudi en 4 semaines (le second en 4 semaines, le précédent avait eu lieu le 22 mai dernier). Au lendemain d'une flambée de +25Pts de base du rendement

(CercleFinance.com) - Les T-Bonds US ne se remettent pas du mini-krach qu'ils viennent de subir jeudi en 4 semaines (le second en 4 semaines, le précédent avait eu lieu le 22 mai dernier).
Au lendemain d'une flambée de +25Pts de base du rendement à 2,43% (un niveau jamais vu depuis fin avril/début mai 2012), la petite embellie initiale vers 2,39% a fait long feu et le T-Bond a même affiché 2,44% vers midi (niveau proche de 2,46% testés mercredi soir après la prestation de Ben Bernanke.

En Europe, les bons du Trésor poursuivent leur correction avec une redoutable simultanéité: l'OAT 2023 affiche 2,28% (+4Pts de base), le Bund 1,71% (+3Pts de base), le BTP italien 4,55% (+4Pts de base), le '10 ans' espagnol 4,85% (+2Pts de base) et les Guilts britanniques caracolent au-dessus des 2,36%.
Tout se passe comme si la FED venait de relever par deux fois de 25Pts de base son taux directeur en l'espace d'un mois... et de +75Pts de base depuis les planchers de début mai.
Et voilà que des rumeurs de résurgence de la crise grecque viennent se greffer sur la morosité ambiante (les emprunts grecs continuent de chuter malgré des démentis officiels qui ne convainquent personne: le rendement du '10 ans' s'envole de +20Pts à 10,55%).

Tout provient de l'inflexion plus marquée que prévu du discours de la FED: si ses anticipations d'une croissance plus soutenue et auto-entretenue sont validées lors des prochaines réunions, le robinet du 'QE-3' pourrait être refermé d'ici mi-2014.

Ce qui signifie plus concrètement que lorsque la décision de restreindre le débit sera actée (le marché semble parier que cela pourrait se produire rapidement), il ne restera plus au marché qu'à calculer de combien le 'QE-3' doit être amputé par mois afin d'atteindre le niveau zéro avant l'été 2014.

James Bullard -un des membres de la catégorie 'colombes' de la FED- estime que rien ne presse, que d'autres hypothèses de travail qu'une réduction imminente du 'QE-3' (lors des prochains FOMC) restent sur la table.

Le corollaire de la hausse des rendements (y compris au Japon à 0,88%), c'est la chute des matières premières et des placements refuges comme l'Or (toujours ancré sous les 1.290$/Oz) et l'argent (toujours sous les 20$ à 19,85.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance