BFM Patrimoine

Taux:attentisme à la veille des communiqués de la BCE et BoJ

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les T-Bonds US restent obstinément 'flat' depuis lundi: 3 jours de stagnation autour de 1,85% (à 0,1Pts près dans un sens ou dans l'autre), comme si les nombreux chiffres publiés en Europe ou aux USA n'avaient aucune inciden

(CercleFinance.com) - Les T-Bonds US restent obstinément 'flat' depuis lundi: 3 jours de stagnation autour de 1,85% (à 0,1Pts près dans un sens ou dans l'autre), comme si les nombreux chiffres publiés en Europe ou aux USA n'avaient aucune incidence sur les anticipations des marchés obligataires.
La 'statistique du jour' est accueillie avec la même absence totale d'émotion: les créations d'emplois dans le secteur privé américain s'élèvent à 158.000 et s'avèrent nettement moins importantes qu'attendu selon la dernière enquête mensuelle du cabinet ADP publiée ce mercredi.

L'indice ISM des directeurs d'achat dans le secteur des services fera peut être 'bouger les lignes' en fin d'après-midi mais pour l'heure, c'est le calme plat, y compris en Europe (le Bund affiche 1,3040%, soit 0,05% de plus que la veille à la mi-journée).
Une légère embellie se confirme en Espagne avec un rendement du '10 ans' qui reflue de -5Pts à 4,85%. Même écart en Italie avec des 'BTP' qui affichent 4,57% et le marché obligataire portugais reprend ce qu'il avait perdu la veille: le rendement du '10 ans' se contracte de 11Pts de base à 6,31%.
Les investisseurs font preuve d'attentisme avant de connaître les conclusions de très importantes réunions de banques centrales qui se tiennent aujourd'hui et jusqu'à demain (la BoJ devrait en profiter pour pour confirmer le recours massif à la 'planche à billet').

La conférence de presse de Mario Draghi de ce jeudi sera très suivie dans la mesure ou la déferlante de mauvaises 'stats' des derniers jours pourraient l'amener à évoquer soit une baisse de taux (de -25Pts à 0,5%), soit l'assouplissement des règles de déblocage des OMT en faveur des pays en proie à des difficultés de refinancement ou dont le système bancaire serait en grave difficulté.

A ce propos, la banque centrale de Slovénie tente de démentir les rumeurs d'appel à l'aide alors que des rumeurs font état d'un taux de créances douteuses supérieur à 20%, ce qui signifie la disparition des fonds propres des banques locales et leur faillite virtuelle.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance