BFM Patrimoine

Steria a dégagé une croissance de 6,2% au premier trimestre grâce au Royaume-Uni

BFM Patrimoine

Chiffre d'affaires de Steria - Premier trimestre : L'ESSENTIEL: PARIS (Dow Jones)--La société de services informatiques Steria (RIA.FR), qui a dévoilé au début du mois un projet de fusion avec Sopra (SOP.FR), a annoncé lundi une hausse de 6,2%

Chiffre d'affaires de Steria - Premier trimestre :

L'ESSENTIEL:

PARIS (Dow Jones)--La société de services informatiques Steria (RIA.FR), qui a dévoilé au début du mois un projet de fusion avec Sopra (SOP.FR), a annoncé lundi une hausse de 6,2% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, grâce à une forte croissance de son activité au Royaume-Uni, où le groupe a remporté en fin d'année dernière un contrat géant auprès du gouvernement britannique.

Sur les trois premiers mois de l'année 2014, le chiffre d'affaires de Steria a atteint 463,8 millions d'euros, en hausse de 6,2% à données publiées et en progression de 6,1% à changes et périmètre constants. Pour la même période, Sopra a fait état lundi d'un chiffre d'affaires de 358 millions d'euros, en hausse de 11,5% et en croissance organique de 4,4%.

La progression de l'activité de Steria au premier trimestre est essentiellement due au bond de 15,2% à données comparables de son chiffre d'affaires, à 203 millions d'euros, au Royaume-Uni, son premier marché. Steria y a récemment annoncé un contrat de plus de 1 milliard de livres sur 10 auprès du gouvernement britannique.

Dans le même temps, le chiffre d'affaires du groupe en France a fléchi de 5,6% sur une base organique, à 135,9 millions d'euros, tandis qu'il a reculé de 4,6% à 55,9 millions d'euros en Allemagne. Dans le reste de l'Europe, il a progressé de 18,7% à données comparables, à 69 millions d'euros.

Au moment de la publication de ses résultats annuels, à la fin du mois de février, Steria avait indiqué tabler sur une croissance organique de son chiffre d'affaires comprise entre 6% et 8% cette année, grâce notamment à son contrat britannique, avec une augmentation de son résultat opérationnel courant d'au moins 10%.

Lors de la publication de ses résultats annuels, à la fin du mois de février, Sopra avait pour sa part indiqué viser pour 2014 une croissance organique comprise entre 3% et 5%, avec une amélioration de sa marge opérationnelle courante.

Il y a trois semaines, Sopra et Steria ont annoncé un projet de rapprochement devant donner naissance à une entreprise de services du numérique au chiffre d'affaires pro forma de 3,1 milliards d'euros. La société ainsi constituée serait la quatrième société de services informatiques française et pointerait au dixième rang de son secteur en Europe.

Sopra a clôturé lundi à 84,41 euros, en hausse de 14,8% depuis le début de l'année. Steria a pour sa part terminé la séance à 20,78 euros, en progression de 45,6% depuis le début de l'année.

LE CONTEXTE:

Lors de l'annonce de leur rapprochement, Sopra et Steria avaient indiqué viser à terme, mais sans préciser l'horizon, un chiffre d'affaires de 4 milliards d'euros et une marge opérationnelle de 10% pour le nouveau groupe. Sopra Steria entend par ailleurs dégager des synergies de coûts de 62 millions d'euros à l'horizon 2016.

Steria avait pour sa part dévoilé voilà un an des objectifs stratégiques ambitieux. A l'horizon 2016, Steria avait indiqué tabler sur un chiffre d'affaires supérieur à 2 milliards d'euros, avec une marge opérationnelle courante de plus de 8% et une dette nette inférieure à 150 millions d'euros. En 2013, la société a dégagé un chiffre d'affaires de 1,75 milliard d'euros et une marge opérationnelle courante de 6,3%.

COMMUNIQUES FINANCIERS DE STERIA:

http://investisseurs.steria.com/phoenix.zhtml?c=243248&p=irol-irhome

-Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@wsj.com

(END) Dow Jones Newswires

April 29, 2014 02:42 ET (06:42 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-