BFM Patrimoine

Spie lance son introduction en Bourse

Gauthier Louette, le PDG de Spie

Gauthier Louette, le PDG de Spie - Eric Piermont - AFP

La société spécialisée dans le génie électrique a débuté ce lundi 1er juin le processus pour entrer à la Bourse de Paris. L'opération devrait se chiffrer autour de 800 millions d'euros.

La société spécialisée dans les services techniques pour l'énergie et les communications Spie a annoncé lundi le lancement de son introduction en Bourse, une opération qui se chiffrera à environ 800 millions d'euros et devrait valoriser le groupe autour de 2,4 milliards.

Le groupe a précisé dans un communiqué que 700 millions d'euros de nouvelles actions seraient émises dans une fourchette située à un prix compris entre 14,50 et 17,50 euros, et que des actionnaires existants céderaient plus de 6,2 millions d'actions, soit 4,17% de son capital.

La souscription, qui débute ce lundi, sera ouverte pour les particuliers jusqu'au 8 juin et pour les investisseurs institutionnels jusqu'au 9 juin, date à laquelle sera fixé le prix d'introduction. La cotation à la Bourse de Paris débutera le 10 juin. Spie avait initialement prévu de réaliser en 2014 son introduction en Bourse, mais celle-ci avait été reportée en raison d'un accès de frilosité des investisseurs.

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a validé vendredi le projet d'introduction en Bourse. Spie souhaite parachever une phase de dix années d'investissement et de développement en Europe, et sortir de sa structure de financement par endettement (leveraged buy-out) après un premier LBO réalisé en 2006 et un deuxième en 2011, qui avait marqué l'entrée à son capital de Clayax Acquisition Luxembourg 1, un consortium formé de Clayton Dubilier & Rice, Ardian et la Caisse de Dépôt du Québec.

La Caisse de dépôt et placement du Québec a d'ores et déjà fait part de son intention de souscrire à l'introduction pour un montant compris entre 100 et 150 millions d'euros. "Ce projet d'introduction en Bourse marque une étape importante dans le développement de Spie", a déclaré son PDG Gauthier Louette.

"Cette opération nous permettra de conforter notre position de leader européen indépendant des services multitechniques." "Nous nous félicitons de la décision de la Caisse de dépôt et placement du Québec de se renforcer au capital de Spie à cette occasion, qui marque la confiance de cet actionnaire financier de long terme dans les perspectives de développement du groupe", a ajouté Gauthier Louette.

Spie, qui emploie 38.000 personnes dans 35 pays, a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires opérationnel de 5,22 milliards d'euros et un bénéfice opérationnel EBITA de 334 millions. Au premier trimestre de cette année, son activité a augmenté de 9% à 1,32 milliard d'euros et dégagé un bénéfice net de 15,2 millions, contre une perte nette de 2,7 millions un an plus tôt.

J.M. avec AFP