BFM Patrimoine

Soitec: Chute de 45% du chiffre d'affaires au T3, l'électronique en berne

BFM Patrimoine
- Chute de 45% du chiffre d'affaires au T3 à 33,1 mln euros - Chute de 35% du CA neuf mois à 124,1 mln euros - Chute de 46% du CA de la division électronique au T3 - Le CA de l'électronique devrait enregistrer une forte croissance au T4 - Les pr

- Chute de 45% du chiffre d'affaires au T3 à 33,1 mln euros

- Chute de 35% du CA neuf mois à 124,1 mln euros

- Chute de 46% du CA de la division électronique au T3

- Le CA de l'électronique devrait enregistrer une forte croissance au T4

- Les prévisions de CA annuel de la division électronique sont inchangées

Chiffre d'affaires de Soitec - Troisième trimestre 2013-2014:

L'ESSENTIEL:

PARIS (Dow Jones)--Le fabricant de composants pour les industries électronique et photovoltaïque en difficultés Soitec (SOI.FR) a annoncé lundi une chute de 45% à 33,1 millions d'euros de son chiffre d'affaires au troisième trimestre de son exercice 2013-2014, les revenus de sa division électronique s'étant effondrés de 46% à 32,5 millions d'euros.

Les prévisions de chiffre d'affaires de cette division demeurent inchangées pour l'ensemble de l'exercice, en repli de 30% à 35% par rapport à l'exercice précédent, a prévenu Soitec.

"Les tendances constatées au premier semestre sur le marché des produits de haute performance se sont poursuivies avec des ventes de plaques en 300 mm qui ont été impactées par la faiblesse du marché des PC et par la réduction des stocks", a commenté le groupe dans un communiqué. "Une réduction des inventaires et un ralentissement temporaire sur les marchés de la mobilité et des smartphones ont également été enregistrés, mais ces marchés devraient à nouveau bénéficier d'une solide croissance séquentielle au cours du prochain trimestre", a ajouté Soitec.

Recul des ventes dédiés aux applications numériques

A 8,1 millions d'euros, les ventes dédiées aux applications numériques ont reculé de 74,6% en base annuelle et de 48,8% en rythme séquentiel. A 23 millions d'euros, les autres ventes de la division électronique, dédiées à la radiofréquence et aux applications mobiles, se sont repliées de 11,6% par rapport au troisième trimestre de l'exercice précédent et de 18% en rythme séquentiel.

Dans le solaire, les revenus sont ressortis à 0,3 million d'euros, le groupe n'ayant pas reçu l'autorisation administrative qui lui aurait permis d'enregistrer les premiers revenus significatifs de son activité solaire.

Une valeur proche de son plancher historique

En novembre dernier, lors de la publication de ses résultats du premier semestre, Soitec avait annoncé s'attendre à une perte opérationnelle pour l'exercice 2013-2014, qui sera clos à la fin du mois de mars 2014, ainsi que pour l'exercice 2014-2015. Au premier semestre, le groupe de hautes technologies a accusé une perte opérationnelle de 71,9 millions d'euros et une perte nette de 159,9 millions, en raison d'un recul de 30,1% de son chiffre d'affaires à 91 millions, mais également du poids des coûts de restructuration et des investissements consentis dans le solaire.

En novembre, Soitec avait indiqué viser une stabilité du chiffre d'affaires de sa branche électronique du premier au second semestre, et souligné qu'une forte hausse séquentielle du chiffre d'affaires de sa branche solaire dépendrait d'une autorisation administrative de l'administration sud-américaine.

L'action Soitec a clôturé lundi à 1,62 euros. Tout en évoluant près de ses plus bas historiques, la valeur progresse de 14% depuis le début de l'année.

LE COMMENTAIRE DE L'ENTREPRISE:

"Comme précédemment indiqué, les prévisions de forte croissance séquentielle pour le chiffre d'affaires de la division solaire restent liées à l'obtention de l'accord du département sud-africain de l'énergie quant au changement de contrôle du projet conduit dans ce pays, qui permettrait d'en reconnaître les revenus. Les livraisons pour plusieurs petits projets dans divers pays devraient totaliser 5 MW", a indiqué Soitec. "Concernant l'évolution de la trésorerie, une étape décisive devrait être franchie avant la fin du mois de mars avec la mise en service de 50 % de la capacité de la centrale photovoltaïque de 44 MW en Afrique du Sud", a ajouté le groupe.

LE CONTEXTE:

Soitec est engagé dans une phase de transition. Le spécialiste du silicium sur isolant - qui permet d'accroître les performances des puces électroniques tout en réduisant leur consommation en énergie - a entrepris de se diversifier dans la production de fermes photovoltaïques à haut rendement pour les zones à fort ensoleillement. Cette diversification doit générer ses premiers revenus significatifs pendant l'exercice en cours, 2013-2014, qui sera clos en mars de l'année prochaine. La division électronique de Soitec est également dans une phase transitoire. Elle fait face à une chute de la demande en ordinateurs personnels, que l'engouement pour les tablettes et smartphones doit encore parvenir à compenser.

En mai 2013, Soitec s'est fixé pour objectifs stratégique de doubler de taille et de redevenir rentable à l'horizon 2015. En 2012-2013, le groupe de haute technologie avait accusé une perte nette record d'environ 210 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de proche de 263 millions, en raison de provisions et des investissements nécessaires au développement de son activité solaire. Aucune estimation de la rentabilité visée à l'horizon 2015 n'a été communiquée.

COMMUNIQUES FINANCIERS DE Soitec:

http://www.soitec.com/fr/finance/communiques-de-presse/

-Ambroise Ecorcheville et Eric Chalmet, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 65; ambroise.ecorcheville@wsj.com eric.chalmet@wsj.com

(END) Dow Jones Newswires

January 20, 2014 13:12 ET (18:12 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-