BFM Patrimoine

SCOR enregistre une solide performance au premier semestre 2014, avec un résultat net de EUR 256 millions, en hausse de 35 % par rapport au premier semestre 2013

BFM Patrimoine
Communiqué de presse                                      31 juillet 2014                                            For more information, please contact:Géraldine Fonta

Communiqué de presse

31 juillet 2014

For more information, please contact:

Géraldine Fontaine +33 (0) 1 58 44 75 58

Communications

Antonio Moretti +33 (0) 1 58 44 77 15

Investor Relations Director

SCOR enregistre une solide performance

au premier semestre 2014, avec un résultat net de
EUR 256 millions, en hausse de 35 % par rapport au premier semestre 2013

Au premier semestre 2014, SCOR enregistre une solide performance en continuant de conjuguer croissance, rentabilité et solvabilité :

  • Les primes brutes émises atteignent EUR 5 427 millions, en hausse de 12,5 % à taux de change constants (+8,9 % à taux de change courants) par rapport au premier semestre 2013, grâce aux bons renouvellements de SCOR Global P&C, à la signature d'importants nouveaux contrats par SCOR Global Life et à l'acquisition de Generali US Life Re en 2013 :
  • SCOR Global P&C enregistre une excellente rentabilité technique avec un ratio combiné net de 90,9 % au premier semestre 2014 contre 94,3 % au premier semestre 2013. Ce solide ratio combiné est dû à la poursuite de l'amélioration du ratio attritionnel et à une faible sinistralité au cours du premier semestre.
  • La marge technique de SCOR Global Life au premier semestre 2014 atteint 7,2 %, contre 7,4 %[1] au premier semestre 2013 sur une base pro forma, reflétant l'évolution actuelle de la composition du portefeuille.
  • SCOR Global Investments enregistre un rendement des actifs de 2,9 % au premier semestre 2014 grâce à sa politique de gestion d'actifs prudente, et poursuit le rééquilibrage de son portefeuille d'investissement conformément au plan « Optimal Dynamics ».
  • SCOR connaît une évolution positive de ses capitaux propres avec une augmentation de l'actif net comptable par action à EUR 27,39 au 30 juin 2014 (contre EUR 26,64 au
    31 décembre 2013), après le versement, le 15 mai 2014, d'un dividende de EUR 1,3 par action (+8 % par rapport à 2012), soit un montant total de EUR 243 millions.
  • Le résultat net[2] de SCOR s'élève à EUR 256 millions au premier semestre 2014, contre
    EUR 189 millions au premier semestre 2013, soit une hausse de 35 %. SCOR enregistre une rentabilité élevée avec un taux de rendement des capitaux propres (ROE) annualisé de 10,3 %.
  • Le levier financier de SCOR s'établit à 20,8 % au 30 juin 2014, soit un taux nettement inférieur au seuil de 25 % fixé dans le plan « Optimal Dynamics ».
  • Selon le modèle interne du Groupe, la solidité financière de SCOR est très forte avec un ratio de solvabilité de 231 % en 2014, en hausse par rapport au ratio de solvabilité 2013 de
    221 %[3].

Principaux chiffres clés du groupe SCOR au premier semestre 2014 :

YTD
QTD
En EUR millions
(valeurs arrondies, à taux de change courants)
1er semestre 2014
1er semestre 2013
Variation
2e trimestre 2014
2e trimestre 2013
Variation
(non audité)
(non audité / publié)
(non audité)
(non audité / publié)
Primes brutes émises
5 427
4 984
8,9 %
(12,5 % à taux de change constants)
2 758
2 596
6,2 %
(10,4 % à taux de change constants)
Ratio de coûts du Groupe
4,98 %
5,02 %
(0,04) pt
4,98 %
4,73 %
0,25 pt
Rendement net des actifs
2,9 %
2,5 %
0,4 pt
3,1 %
2,6 %
0,5 pt
ROE annualisé
10,3 %
8,1 %
2,2 pts
9,8 %
6,7 %
3,1 pts
Résultat net1
256
189
35,4 %
121
78
55,1 %
Capitaux propres
5 147
4 737
8,7 %
5 147
4 737
8,7 %
Ratio combiné Non-Vie
90,9 %
94,3 %
(3,4) pts
92,8 %
98,0 %
(5,2) pts
Marge technique Vie
7,2 %
7,4 %2
(0,2) pt
7,0 %
7,1 %
(0,1) pt

1 : Résultat net de l'ensemble consolidé, part du Groupe; 2 : Le mode de calcul du résultat technique a été ajusté en vue d'inclure les bénéfices provenant des contrats de réassurance Vie ne respectant pas les critères de transfert de risques (présentés dans la partie consacrée aux produits financiers des comptes de résultats semestriels consolidés et condensés). Les ratios indiqués précédemment s'élevaient à 7,3 % dans le Document de référence 2013 et le rapport semestriel du 30 juin 2013.

Le premier semestre 2014 a été marqué par de nombreuses avancées pour l'activité du Groupe :

  • finalisation de l'intégration de Generali US et remboursement du prêt relais de
    USD 228 millions ; dans la branche Non-Vie, création d'une nouvelle business unit dédiée à l'initiative « Alternative Solutions » tel qu'énoncée dans le plan « Optimal Dynamics », et renforcement de la présence de SCOR sur le marché londonien par le lancement d'une Managing Agency aux Lloyd's ;
  • réalisation de plusieurs transactions majeures de réassurance Vie sur les marchés de la Longévité et des Solutions financières ;
  • création d'un Hub combiné Cologne-Zurich, qui sera effectif le 1er octobre 2014, pour renforcer l'efficacité opérationnelle du Groupe[4].

La qualité et les performances du modèle économique de SCOR, ainsi que l'efficacité de son management ont été reconnus par les professionnels du secteur, qui ont décerné au Groupe un certain nombre de prix prestigieux au cours du premier semestre 2014 : le « Prix de la meilleure opération financière - M&A », attribué par le Club des Trente pour l'acquisition de Generali US, le prix « Reinsurer of the Year » attribué lors des prestigieux « Reactions London Market Awards », ainsi que le prix « Life Transaction of the Year » attribué par la publication Trading Risk pour le contrat de transfert de risques extrêmes de mortalité « Atlas IX ».

Denis Kessler, Président-Directeur général de SCOR, déclare : « Année après année, SCOR renforce sa position et réaffirme son rôle de réassureur de premier rang en développant et en offrant des produits et services de grande qualité, aidant ses clients à gérer leurs risques dans un environnement financier et réglementaire difficile. Près d'un an après son lancement, le plan stratégique « Optimal Dynamics » tient son cap en termes d'initiatives stratégiques. Les performances financières du Groupe sont également fortes, les deux objectifs de rentabilité et de solvabilité fixés dans « Optimal Dynamics » étant atteints ».

*

* *

Au premier semestre 2014, SCOR Global P&C enregistre une excellente rentabilité technique avec un ratio combiné net de 90,9 %

Principaux chiffres de SCOR Global P&C :

YTD
QTD
En EUR millions
(valeurs arrondies, à taux de change courants)
1er semestre 2014
1er semestre 2013
Variation
2e trimestre 2014
2e trimestre 2013
Variation
(non audité)
(non audité / publié)
(non audité)
(non audité / publié)
Primes brutes émises
2 400
2 378
0,9 %
(4,7 % à taux de change constants)
1 198
1 181
1,4 %
(5,9 % à taux de change constants)
Ratio combiné
90,9 %
94,3 %
(3,4) pts
92,8 %
98,0 %
(5,2) pts

Au cours du premier semestre 2014, SCOR Global P&C enregistre une progression de 4,7 % à taux de change constants de ses primes brutes émises, qui s'établissent à EUR 2 400 millions (+0,9 % à taux de change courants). Au deuxième trimestre, cette croissance s'est accélérée, rattrapant les effets de la saisonnalité qui avait pesé sur la croissance constatée au premier trimestre. Le montant projeté des primes brutes émises annuelles à environ EUR 5,0 milliards, tel que communiqué lors des renouvellements de janvier 2014, est confirmé.

L'excellent ratio combiné net de 90,9 % de SCOR Global P&C s'explique par :

  • un ratio de sinistralité net attritionnel de 56,9 %, avec une amélioration en glissement annuel de 0,7 point (soit de 2,2 points sans prise en compte du 1,5 point de réserves qui ont été libérées au premier semestre 2013) conformément aux hypothèses du plan stratégique « Optimal Dynamics » ;
  • un faible ratio de sinistralité net des catastrophes naturelles au premier semestre 2014, limité à 3,5 points du ratio combiné net (la tempête Ela survenue en Europe au cours du deuxième trimestre représentant un coût de EUR 45 millions, net de rétrocession et avant impôts).

SCOR Global P&C enregistre de bons renouvellements de juin-juillet, confirmant la solidité de son fonds de commerce. Les renouvellements de juin-juillet représentent environ 10 % du volume total annuel des primes de SCOR Global P&C, avec des renouvellements notamment aux Etats-Unis, en Australie et en Amérique latine. Lors des renouvellements de juin-juillet, SCOR Global P&C a enregistré une progression de 4,6 % du volume total de ses primes émises.

Les principales avancées constatées lors des renouvellements de juin-juillet 2014 sont les suivantes :

  • Pour les traités Non-Vie : les primes brutes augmentent de 5,1 % à taux de change constants à EUR 290 millions. Cette croissance provient de la zone Amériques et s'explique principalement par les affaires nouvelles conclues avec des clients existants et nouveaux grâce au positionnement de premier rang de SCOR Global P&C ;
  • Pour les traités de Spécialités : les primes brutes augmentent de 3,5 % à taux de change constants à EUR 126 millions, principalement en raison du développement des branches Crédit & caution et Marine.

SCOR Global P&C tire parti de la diversification de son portefeuille avec environ 60 % des primes renouvelées en juin-juillet 2014 relevant de la réassurance proportionnelle, qui bénéficie des tendances actuelles plus favorables à l'assurance directe :

  • la baisse générale des tarifs est de 3,2 % en raison d'une baisse tarifaire de 7,3 % en non-proportionnel, partiellement compensée par une quasi stabilité des tarifs en réassurance proportionnelle (-0,3 %) ;
  • hors baisses tarifaires en dommages Cat non-proportionnels, la baisse des tarifs est limitée à -0,8 % ;
  • la performance technique attendue en termes de ratio de souscription diminue d'environ
    1 point de pourcentage par rapport à juillet 2013, alors que le capital alloué ajusté aux risques baisse de 2,5 points de pourcentage. La rentabilité attendue du portefeuille renouvelé en juin-juillet demeure cependant supérieure aux objectifs de SCOR Global P&C et contribue à l'amélioration du niveau de rentabilité pour l'année 2014.

Au premier semestre 2014, SCOR Global Life affiche une croissance soutenue et une forte performance technique

Principaux chiffres de SCOR Global Life :

YTD
En EUR millions
(valeurs arrondies, à taux de change courants)
1er semestre 2014
1er semestre 2013
1er semestre 2013
Variation publiée
Variation
pro forma
(non audité)
(non audité/ publié)
(non audité / pro forma)
Primes brutes émises
3 027
2 606
3 036
16,2 % (19,5 % à taux de change constants)
-0,3 % (2,6 % à taux de change constants)
Marge technique Vie
7,2 %
7,4 %1
7,4 %
(0,2) pt
(0,2) pt

QTD
En EUR millions
(valeurs arrondies, à taux de change courants)
2e trimestre 2014
2e trimestre 2013
2e trimestre 2013
Variation publiée
Variation
pro forma
(non audité)
(non audité/ publié)
(non audité / pro forma)
Primes brutes émises
1 560
1 415
1 632
10,2 % (14,1 % à taux de change constants)
-4,4 % (-1,1 % à taux de change constants)
Marge technique Vie
7,0 %
7,1 %
7,2 %
(0,1) pt
(0,2) pt

1 : Le mode de calcul du résultat technique a été ajusté en vue d'inclure les bénéfices provenant des contrats de réassurance Vie ne respectant pas les critères de transfert de risques (présentés dans la partie consacrée aux produits financiers des comptes de résultats semestriels consolidés et condensés). Les ratios indiqués précédemment s'élevaient à 7,3 % dans le Document de référence 2013 et le rapport semestriel du 30 juin 2013.

Les primes brutes émises de SCOR Global Life atteignent EUR 3 027 millions, soit une croissance de 2,6 % à taux de change constants au premier semestre 2014 par rapport au premier semestre 2013 pro forma. Sur la base des comptes publiés, les primes brutes émises augmentent de 19,5 % à taux de change constants (+16,2 % à taux de change courants) grâce à l'acquisition de Generali US.

La solidité de la croissance organique des primes est due à une forte progression des affaires nouvelles, qui provient notamment des marchés de la Longévité en Europe et des Solutions financières en Europe et en Asie, comme l'illustrent la transaction de longévité conclue avec Aviva et le rachat de portefeuille auprès de Mediterráneo Vida. La rentabilité des affaires nouvelles respecte l'objectif du Groupe en matière de ROE et le portefeuille actuel reste très performant tant en termes de primes que de résultats.

Au premier semestre 2014, SCOR Global Life confirme la solidité de ses performances techniques avec une marge technique de 7,2 %. Ce ratio est en baisse par rapport à la marge pro forma de 7,4 % enregistrée au premier semestre 2013, mais reste conforme à l'hypothèse d'environ 7 % émise dans « Optimal Dynamics ».

De plus, l'intégration de l'acquisition de Generali US arrive à son terme, et SCOR Global Life confirme sa position de premier rang sur le marché américain.

SCOR Global Investments enregistre un rendement des actifs de 2,9 % au premier semestre 2014

Principaux chiffres clés de SCOR Global Investments :

YTD
QTD
En EUR millions
(valeurs arrondies, à taux de change courants)
1er semestre 2014
1er semestre 2013
Variation
2e trimestre 2014
2e trimestre 2013
Variation
(non audité)
(non audité / publié)
(non audité)
(non audité / publié)
Total des placements
22 954
21 384
7,3 %
22 954
21 384
7,3 %

14 721
13 451
9,4 %
14 721
13 451
9,4 %

8 233
7 933
3,8 %
8 233
7 933
3,8 %
Rendement des placements[6]
2,6 %
2,2 %
0,4 pt
2,7 %
2,3 %
0,4 pt
Rendement des actifs [7]
2,9 %
2,5 %
0,4 pt
3,1 %
2,6 %
0,5 pt

Dans un environnement économique et financier en légère amélioration, SCOR Global Investments a poursuivi au second trimestre 2014 sa politique de redéploiement progressif de ses liquidités et d'allongement sélectif de la duration du portefeuille obligataire, conformément aux orientations du plan stratégique « Optimal Dynamics ».

Ainsi, la trésorerie, les équivalents de trésorerie et les investissements à court terme représentent 12 % des actifs (hors fonds détenus par les cédantes) au 30 juin 2014, en baisse d'un point par rapport au 31 mars 2014. La duration du portefeuille obligataire au 30 juin 2014 est stable par rapport au 31 mars 2014 à 3,8 ans (hors liquidités) contre 3,4 ans au 31 décembre 2013. L'augmentation de la duration réalisée au premier semestre 2014 s'effectue principalement sur les portefeuilles libellés en GBP et en USD. Compte tenu de la baisse des taux EUR au second trimestre 2014, l'augmentation de la duration du portefeuille obligataire a été temporairement suspendue.

La qualité du portefeuille obligataire est maintenue avec une notation moyenne stable de AA-. Au 30 juin 2014, les cash flows attendus sur le portefeuille obligataire au cours des 24 prochains mois s'élèvent à EUR 5,3 milliards (y compris les liquidités et placements à court terme), permettant une gestion dynamique de la politique de réinvestissement.

Sur les six premiers mois de 2014, le portefeuille d'actifs génère une contribution financière d'EUR 208 millions. La politique de gestion active conduite par SCOR Global Investments a permis au Groupe de réaliser EUR 55 millions de plus-values au cours du semestre écoulé.

Le rendement des actifs s'élève à 2,9 % sur les six premiers mois de l'année 2014. En prenant en compte les fonds détenus par les cédantes, le taux de rendement net des placements atteint 2,6 % sur les six premiers mois de l'année 2014.

Les actifs (hors fonds détenus par les cédantes) s'élèvent à EUR 14 721 millions au 30 juin 2014, et sont constitués à 9 % de liquidités, 77 % d'obligations (dont 2 % de placements à court terme), 3 % de prêts, 3 % d'actions, 5 % d'immobilier et 3 % d'autres placements. Le montant total des placements, y compris les fonds détenus par les cédantes à hauteur de EUR 8 233 millions, s'élève à EUR 22 954 millions au 30 juin 2014, contre EUR 22 732 millions au 31 mars 2014 et EUR 23 086 millions au 31 décembre 2013.

*

* *

Principaux chiffres du compte de résultat semestriel (en EUR millions, à taux de change courants)

YTD
QTD
1er semestre 2014
1er semestre 2013
Variation
2e trimestre
 2014
2e trimestre
 2013
Variation
(non audité)
(non audité / publié)
(non audité)
(non audité / publié)
Primes brutes émises
5 427
4 984
8,9 %
2 758
2 596
6,2 %
- Primes brutes émises Non-Vie
2 400
2 378
0,9 %
1 198
1 181
1,4 %
 - Primes brutes émises Vie
3 027
2 606
16,2 %
1 560
1 415
10,2 %
Produits financiers
281
231
21,6 %
149
120
24,2 %
Résultat opérationnel
403
295
36,6 %
193
120
60,8 %
Résultat net1
256
189
35,4 %
121
78
55,1 %
Bénéfice par action (EUR)
1,38
1,02
35,3 %
0,65
0,42
54,8 %
Cash flow opérationnel
22
319
N/A
103
179
(42,5) %

1 : Résultat net de l'ensemble consolidé, part du Groupe; 2 : Le cash flow opérationnel du 1er semestre 2014 a été affecté par plusieurs éléments exceptionnels, dont les paiements anticipés relatifs à l'acquisition de Generali US, le versement de la commission destinée au financement de Mediterráneo Vida, des décalages de paiement sur les dommages cat Non-Vie ainsi que des retrocessions. Le cash flow opérationnel normalisé du 1er semestre 2014 s'élève à environ EUR 400 millions.

Principaux ratios du compte de résultat semestriel

YTD
QTD
1er semestre 2014
1er semestre 2013
Variation
2e trimestre
 2014
2e trimestre 2013
Variation

(non audité)
(non audité / publié)
(non audité)
(non audité / publié)
Rendement des placements1
2,6 %
2,2 %
0,4 pt
2,7 %
2,3 %
0,4 pt
Rendement des actifs 1,2
2,9 %
2,5 %
0,4pt
3,1 %
2,6 %
0,5 pt
Ratio combiné Non-Vie3
90,9 %
94,3 %
(3,4) pts
92,8 %
98,0 %
(5,2) pts
Marge technique Vie4
7,2 %
7,4 %7
(0,2) pt
7,0 %
7,1 %
(0,1) pt
Ratio de coûts du Groupe5
4,98 %
5,02 %
(0,04) pt
4,98 %
4,73 %
0,25 pt
Rendement annualisé des capitaux propres moyens pondérés (ROE) 6
10,3 %
8,1 %
(2,2) pts
9,8 %
6,7 %
3,1 pts

1 : Annualisé ; 2 : Hors fonds détenus ; 3 : Le ratio combiné correspond à la somme du total des sinistres, du total des commissions et du total des frais de gestion Non-Vie, divisée par les primes nettes acquises de SCOR Global P&C ; 4 : La marge technique de SCOR Global Life correspond au résultat technique divisé par les primes nettes acquises de
SCOR Global Life ; 5 : Le ratio de coûts est le total des frais de gestion divisé par les primes brutes émises ; 6 : Annualisé ;
7 : Le mode de calcul du résultat technique a été ajusté en vue d'inclure les bénéfices provenant des contrats de réassurance Vie ne respectant pas les critères de transfert de risques (présentés dans la partie consacrée aux produits financiers des comptes de résultats semestriels consolidés et condensés). Les ratios indiqués précédemment s'élevaient à 7,3 % dans le Document de référence 2013 et le rapport semestriel du 30 juin 2013.

Chiffres clés du bilan semestriel (en EUR millions, à taux de change courants)

YTD
1er semestre 2014
1er semestre 2013
Variation

(non audité)
(non audité / publié)
Placements1,2
22 954
21 384
7,3 %
Provisions techniques (brutes)
24 836
23 519
5,6 %
Capitaux propres
5 147
4 737
8,7 %
Actif net comptable par action (EUR)
27,39
25,21
8,6 %
Ratio de levier financier
20,8 %
19,3 %
1,5 pt
Total des liquidités
1 762
2 241
(21,4) %

1 : Le total des placements comprend les actifs et fonds détenus par les cédantes, les coupons courus, les obligations catastrophes, les obligations indexées au risque de mortalité ainsi que les dérivés de change ; 2 : Hors actifs nets pour le compte d'investisseurs tiers.

*

* *

Enoncés prévisionnels

SCOR ne communique pas de « prévisions du bénéfice » au sens de l'article 2 du Règlement (CE) n°809/2004 de la Commission européenne. En conséquence, les énoncés prévisionnels dont il est question au présent paragraphe ne sauraient être assimilés à de telles prévisions de bénéfice. Certains énoncés contenus dans ce communiqué peuvent avoir un caractère prévisionnel, y compris, notamment, les énoncés annonçant ou se rapportant à des évènements futurs, des tendances, des projets ou des objectifs, fondés sur certaines hypothèses ainsi que toutes les déclarations qui ne se rapportent pas directement à un fait historique ou avéré. Les énoncés prévisionnels se reconnaissent à l'emploi de termes ou d'expressions indiquant, notamment, une anticipation, une présomption, une conviction, une continuation, une estimation, une attente, une prévision, une intention, une possibilité d'augmentation ou de fluctuation ainsi que toutes expressions similaires ou encore à l'emploi de verbes à la forme future ou conditionnelle. Une confiance absolue ne devrait pas être placée dans de tels énoncés qui sont par nature soumis à des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs, lesquels pourraient conduire à des divergences importantes entre les réalisations réelles d'une part, et les réalisations annoncées dans le présent communiqué, d'autre part.

Le Document de référence de SCOR déposé auprès de l'AMF le 05 mars 2014 sous le numéro
D. 14-0117 (le « Document de référence »), décrit un certain nombre de facteurs, de risques et d'incertitudes importants qui pourraient affecter les affaires du groupe SCOR. En raison de l'extrême volatilité et des profonds bouleversements qui sont sans précédent dans l'histoire de la finance, SCOR est exposé aussi bien à des risques financiers importants qu'à des risques liés au marché des capitaux, ainsi qu'à d'autres types de risques, qui comprennent les fluctuations des taux d'intérêt, des écarts de crédit, du prix des actions et des taux de change, l'évolution de la politique et des pratiques des agences de notation, ainsi que la baisse ou la perte de la solidité financière ou d'autres notations.

Les informations financières du Groupe sont préparées sur la base des normes IFRS et des interprétations publiées et approuvées par l'Union européenne. Les informations financières ne constituent pas un ensemble d'états financiers trimestriels/semestriels tel que défini dans le rapport IAS 34 « Information financière intermédiaire ».

[1] Le mode de calcul du résultat technique a été ajusté en vue d'inclure les bénéfices provenant des contrats de réassurance Vie ne respectant pas les critères de transfert de risques (présentés dans la partie consacrée aux produits financiers des comptes de résultats semestriels consolidés et condensés). Les ratios indiqués précédemment s'élevaient à 7,3 % dans le Document de référence 2013 et le rapport semestriel du 30 juin 2013.
[2] Résultat net de l'ensemble consolidé, part du Groupe.
[3] Le ratio de solvabilité 2014 correspond au capital disponible à la fin de l'exercice 2013 divisé par le capital de solvabilité requis (SCR) à compter de cette date en tenant compte des prévisions d'activité pour 2014. Le ratio de solvabilité 2013 de 221 % intégrait une estimation de l'impact de l'acquisition de Generali US en 2013.
[4]Voir communiqué de presse du 23 juin 2014.
[5]Retraité des actifs gérés par SCOR Global Investments pour le compte d'investisseurs tiers.
[6] Annualisé, après prise en compte des intérêts sur les dépôts (à savoir les intérêts sur les fonds détenus par les cédantes).
[7] Annualisé, sans prise en compte des intérêts sur les dépôts (à savoir les intérêts sur les fonds détenus par les cédantes).

Copyright GlobeNewswire

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :

http://hugin.info/143549/R/1843752/642240.pdf

Information réglementaire

Ce communiqué de presse est diffusé par NASDAQ OMX Corporate Solutions. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.

[HUG#1843752]

SCOR Press Release

Thomson Reuters ONE