BFM Patrimoine

Safran relève ses objectifs après le rachat de GEPS et un bon début d'année

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--Le motoriste et équipementier aéronautique Safran (SAF.FR) a relevé mardi son objectif de chiffre d'affaires annuel afin de prendre en compte l'intégration dans son périmètre de la société Goodrich Electrical Systems, ainsi

PARIS (Dow Jones)--Le motoriste et équipementier aéronautique Safran (SAF.FR) a relevé mardi son objectif de chiffre d'affaires annuel afin de prendre en compte l'intégration dans son périmètre de la société Goodrich Electrical Systems, ainsi qu'une hausse de 9,5% de son activité au premier trimestre.

En 2013, le groupe vise désormais une hausse de l'ordre de 7% de son activité, là où il tablait auparavant sur une progression de 5% de son activité.

L'industriel maintient cependant son objectif d'une progression de 15% environ de son résultat opérationnel courant ajusté. Il a pour ambition de dégager un flux de trésorerie disponible représentant près de 40% de son résultat opérationnel ajusté.

Au premier trimestre, Safran a engrangé un chiffre d'affaires de 3,4 milliards d'euros, en hausse de 9,5% et de 9,6% à données comparables, grâce au dynamisme de ses activités aéronautiques et de sécurité, tandis que ses activités dans la défense sont restés stables.

Pour leur part, les analystes avaient en moyenne anticipé un chiffre d'affaires de 3,33 milliards d'euros, selon le consensus Dow Jones/FactSet de 5 analystes.

Safran a notamment indiqué que ses ventes de services pour moteurs civils avaient progressé de 10% en dollars, "tirées par la progression des premières révisions des moteurs CFM56 les plus récents et la reprise de la croissance des moteurs de forte puissance".

A travers CFM International, sa coentreprise détenue à parité par le géant américain General Electric (GE), Safran est fabricant du CFM56, le moteur d'avion le plus vendu au monde. Le CFM56 équipe notamment l'A320 d'Airbus et le Boeing 737. Le groupe est également présent dans les équipements aéronautiques, ainsi que dans la défense et la sécurité.

Le groupe a finalisé au premier premier trimestre l'acquisition du fournisseur de systèmes électriques embarqués Goodrich Electrical Power Systems (GEPS) pour 300 millions d'euros. GEPS entrera dans le périmètre de consolidation de Safran à partir du 1er avril et devrait apporter au groupe un chiffre d'affaires additionnel de 120 millions d'euros sur neuf mois, avait précisé Safran à la fin mars.

Cette opération fait de Safran le numéro deux mondial des systèmes électriques aéronautiques, avec un chiffre d'affaires pro forma de 850 millions d'euros.

La récente actualité de Safran a été marquée par la cession par l'Etat, son principal actionnaire, de 3,5% environ du capital du groupe sur un total de 30,2%. Lors du lancement de l'opération, le premier actionnaire de Safran a manifesté sa volonté de "demeurer actionnaire de référence au capital de Safran à moyen terme". L'Etat conserve 27,08% du capital de Safran.

L'action Safran a clôturé lundi à 35,01 euros, en hausse de 7,4% depuis le début de l'année.

-Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; 33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@dowjones.com

-0

(MORE TO FOLLOW) Dow Jones Newswires

April 23, 2013 01:39 ET (05:39 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-