BFM Patrimoine

RUBIS : UN NOUVEL EXERCICE DE CROISSANCE - RESULTAT NET+ 12 % - DIVIDENDE + 6 %

BFM Patrimoine
13 mars 2014 Le Collège de la Gérance qui s'est réuni le 11 mars 2014, a arrêté les comptes de l'exercice 2013 ; ces comptes ont été approuvés par le Conseil de Surveillance du 13 mars 2014. Un rapport avec une certification sans réserve e

13 mars 2014

Le Collège de la Gérance qui s'est réuni le 11 mars 2014, a arrêté les comptes de l'exercice 2013 ; ces comptes ont été approuvés par le Conseil de Surveillance du 13 mars 2014. Un rapport avec une certification sans réserve est en cours d'émission par les Commissaires aux Comptes.

En ligne avec l'objectif de « 10 % de croissance des résultats » annoncé pour l'exercice 2013, Rubis enregistre une nouvelle année de croissance, malgré un environnement peu favorable :

  • Un contexte macro-économique plutôt terne,
  • Un environnement fiscal dégradé en France (impact sur le résultat net de 3,7 MEUR),
  • Des difficultés internes et externes dans ses filiales d'Afrique australe.

Le résultat net en croissance de 12 %, à 104,7 MEUR, permettra le versement d'un dividende unitaire en hausse de 6 % après approbation de l'Assemblée Générale des actionnaires.

En millions d'euros
2012
2013
Variation
Variation
à périmètre
constant
Chiffre d'affaires
Résultat Brut d'Exploitation (RBE)
Résultat Opérationnel Courant (ROC)
Dont Rubis Energie
Dont Rubis Terminal
Résultat net part du Groupe
Capacité d'autofinancement
Investissements industriels
Bénéfice par action (dilué)
Dividende par action
2 669
209
147
98
59
94
150
112
2,91EUR
1,84EUR
2 765
227
166
116
61
105
154
119
2,97EUR
1,95EUR
+ 4 %
+ 9 %
+ 13 %
+ 18 %
+ 3 %
+ 12 %
+ 3 %
-
+ 2 %
+ 6 %
- 4 %
+ 3 %
+ 7 %
+ 11 %
- 2 %
+ 12 %
-
-
-
-

« Les opérations réalisées par la société HP Trading (Pôle Rubis Energie) pour compte de tiers en Corse sont désormais exclues du chiffre d'affaires et des achats, conformément aux pratiques du secteur. Ce changement de présentation n'a aucune incidence sur le RBE, le résultat opérationnel courant ou le résultat net (opérations sans marge). A des fins de comparaison, les données 2012 ont été retraitées ».

Avec 1 164 MEUR de fonds propres, la structure financière en fin d'exercice fait ressortir un taux d'endettement de 23 %. Post acquisition du Portugal, prévue au second trimestre 2014, le ratio dette/RBE demeure modéré (x1,4). En 2013, avec 126 MEUR d'augmentations de fonds propres, le Groupe s'est donné les moyens de poursuivre activement sa politique d'acquisitions.

RUBIS ENERGIE : Distribution de GPL et de produits pétroliers

En 2013, avec des volumes de 2,3 millions de m3, la distribution finale de GPL et de produits pétroliers de Rubis Energie est en hausse de 12 % (+ 3 % à périmètre constant).

Le pôle a bénéficié :

  • de sa capacité de rebond en Europe (ROC : + 51 %), avec un effet marge favorable et un retour à la normale des conditions d'approvisionnement,
  • des effets de taille et des synergies aux Caraïbes (ROC : + 25 %).

Ces bonnes performances ont permis d'absorber les difficultés rencontrées par ses filiales en Afrique australe (Afrique du Sud, Botswana, Lesotho et Swaziland) ; au total le ROC du pôle Afrique est en retrait de 41 %.

RUBIS TERMINAL : Stockage de produits liquides

Les recettes de stockage ont augmenté de 7 %, dont + 7 % en France et + 18 % dans la zone ARA (Rotterdam & Anvers). L'exercice a été marqué par de lourds investissements structurants (Turquie et zone ARA totalisant 34 MEUR) et par la hausse des coûts d'exploitation et de sécurisation des sites. Le pôle a néanmoins réussi à générer une croissance de 3 % du ROC, grâce à la solidité de ses positions locales et à l'intégration du site de Reichstett en France.

Pour le Groupe, l'exercice 2013 a été intense en termes d'engagements d'acquisitions et d'investissements pour un total de 267 MEUR dont :

Développements et acquisitions (148 MEUR)

  • reprise du site de Pétroplus Reichstett, renforçant le dispositif logistique-stockage d'Alsace ;
  • engagement de rachat de la filiale de BP au Portugal en distribution de GPL ;
  • rachat de Multigas en Suisse, spécialisée dans la distribution de gaz spéciaux.

Investissements industriels (119 MEUR)

  • investissements courants et d'accompagnement de la croissance organique sur les différents marchés (85 MEUR) ;
  • Turquie : poursuite des travaux de la jetée par la joint-venture Delta Rubis (10 MEUR) ;
  • Rotterdam et Anvers : extension des capacités sur les sites de stockage (24 MEUR).

Il sera proposé à la prochaine Assemblée Générale, qui se tiendra le 5 juin 2014, un dividende unitaire de 1,95 EUR (+ 6 %), payable en numéraire ou en titres suivant l'option exercée par les actionnaires. Il est rappelé que le paiement en titres a pour effet de réduire la charge d'impôt du Groupe (contribution de 3 % due uniquement sur les montants distribués en numéraire).

En 2014, Rubis entend poursuivre son développement industriel avec un budget d'investissements de 138 MEUR (contre 119 MEUR en 2013).

Le Groupe est confiant dans sa capacité à générer de la croissance organique et à poursuivre sa politique d'acquisitions.

Rubis, coté sur Euronext Paris, est un acteur indépendant opérant dans le stockage de produits liquides et la distribution de GPL et de produits pétroliers.

Prochain rendez-vous

Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2014 : le 5 mai 2014 (après Bourse)

Contact Presse
Contact Analystes
PUBLICIS CONSULTANTS - Aurélie GABRIELI
RUBIS - Bruno Krief
Tél : 01 44 82 48 33
Tél : 01 44 17 95 95

Copyright GlobeNewswire

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :

http://hugin.info/143569/R/1768667/601287.pdf

Information réglementaire

Ce communiqué de presse est diffusé par NASDAQ OMX Corporate Solutions. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.

[HUG#1768667]

Téléchargez

Thomson Reuters ONE