BFM Patrimoine

Rubis: hausse de 12% du résultat 2013, poursuivra investissements et rachats en 2014

BFM Patrimoine
- Résultat net en hausse de 12% à 104,7 millions d'euros en 2013 - Le résultat opérationnel courant progresse de 13% à 166 millions d'euros - Rubis propose un dividende de 1,95 euro par action au titre de 2013, en hausse de 6% - Le groupe se dit

- Résultat net en hausse de 12% à 104,7 millions d'euros en 2013

- Le résultat opérationnel courant progresse de 13% à 166 millions d'euros

- Rubis propose un dividende de 1,95 euro par action au titre de 2013, en hausse de 6%

- Le groupe se dit confiant dans sa capacité à poursuivre sa politique d'acquisitions

- Il prévoit un budget d'investissements de 138 millions d'euros en 2014

Résultats de Rubis - Exercice 2013 :

L'ESSENTIEL:

PARIS (Dow Jones)--Le groupe de distribution et de stockage de produits pétroliers Rubis (RUI.FR) s'est dit confiant dans sa capacité à générer de la croissance organique et à poursuivre sa politique d'acquisitions cette année, après vu ses résultats progresser en 2013 malgré un contexte économique "plutôt terne".

L'an dernier, les investissements de Rubis se sont élevés à 119 millions d'euros. Le groupe a aussi été très actif en termes d'acquisitions, avec 148 millions d'euros consacrés à de la croissance externe.

Pour 2014, Rubis entend encore accélérer son développement industriel avec 138 millions d'euros d'investissement prévus. Le groupe n'a pas précisé le budget alloué à d'éventuelles futures acquisitions.

Malgré ces investissement et une conjoncture morose en 2013, le résultat brut d'exploitation a progressé de 9% sur la période à 227 millions d'euros. Le résultat opérationnel courant s'est aussi inscrit en hausse de 13% à 166 millions d'euros. Rubis avait dit tabler sur un objectif de 10% de croissance de ses résultats en 2013.

Le bénéfice net de Rubis est également ressorti en hausse de 12% à 104,7 millions d'euros, en dépit de l'impact de l'environnement fiscal dégradé en France qui a pesé à hauteur de 3,7 millions d'euros sur le résultat.

Déjà publié, le chiffre d'affaires a progressé de 4% l'an dernier, à 2,8 milliards d'euros, malgré l'impact de la baisse des prix du pétrole et des effets de change négatifs liés à l'appréciation de l'euro sur le dernier trimestre.

Dans la branche Rubis Energie, spécialisée dans la distribution de GPL et de produits pétroliers, la hausse des volumes a permis de compenser les difficultés du groupe en Afrique Australe (Afrique du Sud, Botswana, Lesotho et Swaziland).

Dans la branche Rubis Terminal, qui opère le stockage de produits liquides, le résultat opérationnel courant a progressé de 3% grâce notamment à l'intégration du site de Reichstett en France et malgré de lourds investissements.

La société a proposé de verser un dividende de 1,95 euro par action au titre de l'exercice 2013, contre 1,84 euro pour l'exercice 2012.

LE COMMENTAIRE DE L'ENTREPRISE:

"Avec 1,164 milliard d'euros de fonds propres, la structure financière en fin d'exercice fait ressortir un taux d'endettement de 23%. Post acquisition du Portugal, prévue au second trimestre 2014, le ratio dette/RBE demeure modéré (1,4 fois). En 2013, avec 126 millions d'euros d'augmentations de fonds propres, le groupe s'est donné les moyens de poursuivre activement sa politique d'acquisitions", a indiqué Rubis dans un communiqué.

LE CONTEXTE:

Rubis publie ses résultats annuels alors qu'il a annoncé plusieurs changements dans son périmètre au cours de l'année. En décembre, le groupe a racheté la société Multigas, spécialisée dans le conditionnement et la distribution d'ammoniac haute pureté et de gaz spéciaux et qui a également une activité de revente de GPL en bouteilles.

Fin août, parallèlement à la publication de ses résultats semestriels, Rubis avait fait savoir qu'il cédait Vitogaz Deutschland, sa filiale de gaz de pétrole liquéfié (GPL), à WESTFA Vertriebs. Au début du même mois, le groupe avait également annoncé l'acquisition de l'activité de distribution de GPL de BP (BP.LN) au Portugal pour 115 millions d'euros.

Afin de "se donner les moyens de saisir de nouvelles opportunités d'expansion", Rubis a réalisé en décembre une augmentation de capital de 85 millions d'euros, une opération qui a rencontré une forte demande auprès des investisseurs.

A la Bourse de Paris, le titre Rubis a clôturé à 50,92 euros, portant sa progression depuis le début de l'année à 10,6%.

-Blandine Hénault, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 53; blandine.henault@wsj.com

COMMUNIQUES FINANCIERS DE RUBIS :

http://www.rubis.fr/fr/dernieres-publications/communiques-et-avis.htm

(END) Dow Jones Newswires

March 13, 2014 13:17 ET (17:17 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-