BFM Patrimoine

Rougier : Résultats du premier semestre 2013

BFM Patrimoine
Regulatory News: Les résultats de Rougier (Paris:ALRGR) au premier semestre 2013 témoignent d'un contexte économique mondial difficile et de l'impact important des difficultés rencontrées au Gabon. Le résultat o

Regulatory News:

Les résultats de Rougier (Paris:ALRGR) au premier semestre 2013 témoignent d'un contexte économique mondial difficile et de l'impact important des difficultés rencontrées au Gabon. Le résultat opérationnel courant s'inscrit à (4,4) M€. Le résultat net part du Groupe, qui s'établit à (6,6) M€, est particulièrement affecté par des dépréciations d'actifs au Gabon pour un montant de 3,6 M€. Au deuxième semestre, les mesures de redressement engagées au Gabon devraient permettre d'aborder 2014 dans de meilleures conditions.

Compte de résultat consolidé résumé

(en K€) S1 2013** S1 2012
retraité*

2012

retraité*

Chiffre d'affaires 65.267 73.691 142.557

Résultat opérationnel courant

en % CA

(4.415)

(6,8%)

(41)

(0,1%)

(638)
(0,5%)

Résultat opérationnel

en % CA

(8.078)

(12,4%)

(35)

(0,1%)

(1.394)

(1,0%)

dont dépréciations d'actifs (3.575) - (880) Résultat net (10.194) (1.736) (5.217)

Résultat net part du Groupe

en % CA

(6.597)

(10,1%)

(1.097)

(1,5%)

(3.551)

(2,5%)

Capacité d'autofinancement

après coût de l'endettement financier net et impôt

(2.051) 2.405 3.827

* suite à l'application de la norme IAS 19 révisée, relative aux avantages accordés au personnel
** comptes intermédiaires non soumis à examen limité depuis le transfert de la cotation sur Alternext en août 2012

Retrait de la rentabilité, alourdie par des éléments non courants

Dans une conjoncture économique mondiale morose, les activités et la rentabilité du Groupe ont atteint un point bas résultant de la baisse des volumes vendus, amplifié par le cumul de facteurs ponctuels négatifs.

Au Gabon, les nécessaires changements dans l'organisation des activités et l'adaptation au nouveau modèle économique ont conduit à enregistrer des pertes importantes. Au Cameroun et au Congo, les contraintes administratives et logistiques rencontrées n'ont pesé que temporairement et de façon limitée sur la performance opérationnelle des filiales. En France, les résultats de la branche Importation Distribution ont été pénalisés par la contraction du secteur du bâtiment.

Dans ce contexte, le résultat opérationnel courant s'établit à (4,4) M€ au 30 juin 2013 contre (0,04) M€ au 30 juin 2012. Le résultat opérationnel du premier semestre 2013 s'inscrit quant à lui à (8,1) M€, et intègre une dépréciation exceptionnelle d'actifs incorporels de 3,6 M€ au titre des activités au Gabon, compte tenu d'un décalage dans le retournement de tendance.

Après prise en compte du coût de l'endettement financier net à 1,5 M€ et d'une charge d'impôt de 0,4 M€, le résultat net s'établit à (10,2) M€, tenant compte de la mise en équivalence de la quote-part du résultat de Lignafrica, joint-venture spécialisée dans le développement de forêts de plantations industrielles en Afrique. En part du Groupe, le résultat net est de (6,6) M€.

Impact limité sur la structure financière

Dans le prolongement de ces résultats, les capitaux propres totaux se sont établis à 59,8 M€ au 30 juin 2013 contre 69,5 M€ au 31 décembre 2012. Malgré l'environnement difficile, l'augmentation de l'endettement financier net a été limitée (+3,0 M€) pour atteindre 51,1 M€ au 30 juin 2013.

Perspectives

La conjoncture ne devrait pas s'améliorer au cours du deuxième semestre, même si le point bas a été atteint sur la première partie de l'année. Dans un contexte d'amélioration des performances au Cameroun et au Congo, Rougier privilégie à court terme le recentrage de ses activités au Gabon : arbitrage d'actifs, développement du chiffre d'affaires local et maîtrise de l'exécution. Ce plan de redressement s'accompagne de mesures d'économie amplifiées engagées au deuxième trimestre de l'année 2013 : ajustement des effectifs au Gabon, optimisation de la logistique, baisse des coûts de structure et limitation des investissements.

Parallèlement, Rougier diversifie ses activités. Cette stratégie se traduit par le développement d'une activité de négoce international de bois tropicaux africains et le démarrage effectif des activités de la filiale en JV, Lignafrica, qui commercialise désormais au Gabon des grumes issues de ses plantations forestières d'okoumé et qui a signé cet été en Côte d'Ivoire un accord technique pour l'attribution de surfaces plantées ou à planter.

Rougier entend améliorer le profil de ses activités en donnant la priorité aux segments les plus rentables et à plus fort potentiel de développement.

Toutes ces actions doivent permettre de renforcer le positionnement du Groupe dans un contexte de mutation de la filière bois.

Prochain rendez-vous : Chiffre d'affaires du 3ème trimestre 2013, le 13 novembre 2013 (après Bourse).

Fondé en 1923, le groupe Rougier est un leader des bois tropicaux certifiés africains. Le groupe opère autour de trois activités : Rougier Afrique International (exploitation de forêts naturelles, transformation industrielle et commerce international), Lignafrica (étude, gestion et investissements dans les plantations forestières industrielles en Afrique), Rougier Sylvaco et Rougier Panneaux (importation et distribution en France de bois de toutes origines).
www.rougier.fr

Isin : FR0000037640
Reuters : ALRGR.PA
Bloomberg : ALRGR:FP

Rougier
Cyril Combe, Tél. : +33 (0)1 53 65 68 68
cyril.combe@calyptus.net

Business Wire