BFM Patrimoine

Résultats de Technip pour le quatrième trimestre et l’exercice 2013

BFM Patrimoine

Objectifs 4T13 atteints. Perspectives 2014/2015 réitérées RESULTATS DE L'EXERCICE 2013 Prise de commandes de 12,0 milliards d'euros Carnet de commandes en hausse à 16,6 milliards d'euros, dont 8,6

Objectifs 4T13 atteints. Perspectives 2014/2015 réitérées

RESULTATS DE L'EXERCICE 2013

Prise de commandes de 12,0 milliards d'euros

Carnet de commandes en hausse à 16,6 milliards d'euros, dont 8,6 milliards d'euros pour le segment Subsea

Chiffre d'affaires de 9,3 milliards d'euros, en hausse de 14 %

Taux de marge opérationnelle courante1 de 9 %

Résultat net de 563 millions d'euros, en hausse de 4 %

Proposition d'augmentation du dividende 2013 de 10 %, à 1,85 euro par action

  • PERSPECTIVES POUR L'EXERCICE 2014

Chiffre d'affaires Subsea en hausse, compris entre 4,35 et 4,75 milliards d'euros, avec un taux de marge opérationnelle courante d'au moins 12 %

Chiffre d'affaires Onshore/Offshore en augmentation, compris entre 5,4 et 5,7 milliards d'euros, avec un taux de marge opérationnelle courante entre 6 % et 7 %

  • PERSPECTIVES POUR L'EXERCICE 2015

Chiffre d'affaires Subsea bien supérieur à 5 milliards d'euros, avec un taux de marge opérationnelle courante compris entre 15 % et 17 %

Chiffre d'affaires Onshore/Offshore en légère croissance avec un taux de marge opérationnelle courante stable

  • Regulatory News :

Le Conseil d'Administration de Technip (Paris:TEC) (ISIN:FR0000131708) (ADR:TKPPY), réuni le 18 février 2014, a arrêté les comptes consolidés de l'exercice 2013.

En millions d'euros, sauf résultat dilué par action 2012* 2013 Variation 4T 12* 4T 13 Variation Chiffre d'affaires 8 203,9 9 336,1 13,8 % 2 300,5 2 484,8 8,0 % EBITDA2 1 023,6 1 078,0 5,3 % 290,7 271,9 (6,5) % Taux d'EBITDA 12,5 % 11,5 % (93)bp 12,6 % 10,9 % (169)bp Résultat opérationnel courant 828,7 844,5 1,9 % 239,2 207,2 (13,4) % Taux de marge opérationnelle courante 10,1 % 9,0 % (106)bp 10,4 % 8,3 % (206)bp Résultat opérationnel 819,2 844,5 3,1 % 236,7 207,2 (12,5) % Résultat net 543,3 563,1 3,6 % 147,9 134,5 (9,1) % Résultat dilué par action3 (€) 4,53 4,68 3,3 % 1,22 1,11 (9,0) % Dividende par action4 (€) 1,68 1,85 10,1 % Prise de commandes 11 649 11 999 2 975 3 188 Carnet de commandes 14 251 16 581

  • * retraité des impacts liés à l'application rétrospective de la norme IAS 19 « Avantages du Personnel » amendée au 1er janvier 2013
    1 Résultat opérationnel courant divisé par le chiffre d'affaires.
    2 Résultat opérationnel courant avant dépréciation et amortissements.
    3 En conformité avec les normes IFRS, le bénéfice par action calculé sur une base diluée s'obtient en divisant le résultat net de la période par le nombre moyen d'actions en circulation, augmenté du nombre moyen pondéré d'options de souscription non encore exercées et des actions gratuites attribuées calculé selon la méthode dite "du rachat d'actions" (IFRS 2) moins les actions auto-détenues. Dans le cadre de cette méthode, les options de souscription d'actions anti-dilutives ne sont pas prises en compte dans le calcul du BPA ; ne sont retenues que les options qui sont dilutives c'est-à-dire celles dont le prix d'exercice augmenté de la charge IFRS 2 future et non encore comptabilisée est inférieur au cours moyen de l'action sur la période de référence du calcul du résultat net par action.
    4 Proposition du Conseil d'Administration de Technip qui sera soumise à l'approbation des actionnaires réunis en Assemblée Générale le 24 avril 2014.

M. Thierry Pilenko, Président-Directeur Général, a déclaré :

«2013 a été une année de défis et de réalisations. Dans le segment Onshore/Offshore, notre performance opérationnelle en 2013 a été conforme à nos attentes tout au long de l'année. Nous avons bien avancé avec la finalisation de projets majeurs tels la Spar de Lucius et la raffinerie de Jubail. Dans le segment Subsea, après 9 mois de croissance du chiffre d'affaires et des bénéfices, nous avons dû réviser nos perspectives pour le quatrième trimestre. Nous avons livré de nombreux projets de manière satisfaisante, notamment en mer du Nord. Il convient de souligner que le Groupe a atteint tous ses derniers objectifs financiers et opérationnels pour le quatrième trimestre.

Tout au long de l'année, nous avons été en mesure d'apporter de la valeur ajoutée à nos clients grâce à nos efforts visant à développer nos talents, nos actifs, nos technologies et notre présence géographique, tant par croissance organique que par des acquisitions ciblées. Ainsi, Technip a remporté 12 milliards d'euros de commandes en 2013. Elles comprennent les premières commandes pour notre nouvelle usine de fabrication de conduites flexibles située au Brésil, le projet Moho Nord au Congo qui mobilise nos navires de pose en S, l'investissement dans la pétrochimie aux Etats-Unis pour le compte de CPChem ainsi qu'un contrat majeur de conseil en management de projets au Koweït. Ces deux derniers capitalisent sur l'acquisition de Stone and Webster Process Technologies, en 2012.

Notre carnet de commandes en fin d'année s'élève à 16,6 milliards d'euros. Il est rentable et bien diversifié par segment, type de client et zone géographique. Cette visibilité nous a permis de fixer des objectifs financiers réalistes pour les deux ans à venir. Nous réitérons pleinement ces objectifs aujourd'hui. En conséquence, compte tenu de la croissance du chiffre d'affaires, des bénéfices et du cash-flow, nous proposons à nos actionnaires une augmentation du dividende de 10 % à 1,85 euro par action.

  • Les investissements de nos clients vont continuer à progresser dans l'ensemble, même si c'est avec un rythme plus faible que celui de la décennie passée. Certains thèmes ne sont pas nouveaux dans notre secteur. Ainsi, nous pouvons citer le déclin rapide des réservoirs matures, l'abondance de nouveaux champs destinés à les remplacer, une tendance long terme favorable à la production gazière, l'importance du pétrole et du gaz de schistes sur le marché américain. Depuis quelques années maintenant, le lancement de grands projets prend plus de temps, mais les récents contrats attribués ainsi que les dernières annonces confirment la volonté de nos clients d'aller de l'avant. Pour y parvenir, nos clients semblent vouloir s'associer davantage et plus en amont avec la « supply chain » pour définir ensemble des solutions adaptées.

Technip est très bien positionné dans des régions comme le Brésil, l'Afrique et l'Amérique du Nord, et dans des domaines technologiques comme le (F)LNG où les investissements de nos clients sont en croissance. Nous accompagnons nos clients depuis la conception de leurs projets, jusqu'au FEED et notamment pendant les phases d'optimisation. Nous sommes ainsi en mesure de proposer des technologies et de concevoir des solutions permettant d'assurer la rentabilité de leurs projets, quelle que soit leur taille. Aujourd'hui, nous constatons que notre positionnement nous permet de gagner de nombreux contrats essentiellement fondés sur notre valeur ajoutée. A moyen terme, cela se traduit par des partenariats sur le long terme avec des clients ou des partenaires industriels, tels Shell, ExxonMobil, BP, Sasol, COOEC, Huanqiu et Heerema.

Pour 2014, la priorité de Technip est de confirmer notre capacité de livrer nos projets de manière sûre et fiable, dans le but de générer une croissance rentable en 2014, 2015 et au-delà. Nous maintenons notre stratégie – à savoir rentabilité, diversification de notre portefeuille de projets, investissements dans les actifs stratégiques, développement de technologie propriétaire, et renforcement de notre contenu national. Ainsi, notre position de leader dans notre secteur s'en trouvera renforcée. »

  • I. PORTEFEUILLE DE PROJETS

1. Prise de commandes pour le quatrième trimestre 2013

Au cours du quatrième trimestre 2013, la prise de commandes de Technip s'élève à 3 187,6 millions d'euros. La répartition par segment d'activité est la suivante :

Prise de commandes

(en millions d'euros)

4T 2012 4T 2013 Subsea 914,1 1 596,4 Onshore/Offshore 2 061,0 1 591,2 Total 2 975,1 3 187,6

Subsea

  • Pour le segment Subsea, la prise de commandes est alimentée par l'attribution du contrat T.E.N. au Ghana, où Technip sera chargé de la fourniture et de l'installation des ombilicaux, des flowlines et des risers. En mer du Nord, Technip a également remporté plusieurs contrats qui comprenaient des travaux dans des champs déjà en exploitation, notamment des opérations de plongée et de soudage sous-marin pour le champ Edvard Grieg. En Malaisie, après la phase d'ingénierie d'avant-projet détaillé (FEED), un contrat a été attribué pour l'installation de 75 km de conduites pour le développement du bloc SK316.

Onshore/Offshore

Dans le segment Onshore/offshore, la prise de commandes comprend la notification du contrat de conception et de fourniture de deux unités de production de polyéthylène, avec notre partenaire de construction, aux Etats-Unis. Le marché américain de l'aval est resté actif avec l'attribution de contrats de fourniture de technologie et de FEED pour un projet d'éthylène ainsi que pour une unité de Gas-To-Liquid (GTL), tous deux situés en Louisiane. Au Koweït, Technip a remporté un contrat de conseil en management de projets d'une durée de cinq ans afin d'accompagner son client dans le cadre du développement de nouvelles installations ainsi que la mise à niveau de celles existantes. En Malaisie, outre le Subsea, Technip sera chargé de la conception, la construction et l'installation de la plateforme centrale de traitement (CPP) du bloc SK316 qui sera reliée à une plateforme de tête de puits.

  • En annexes IV (b), figurent les principaux contrats annoncés depuis octobre 2013 et une indication de leur valeur approximative, lorsque celle-ci a été publiée.

2. Carnet de commandes par zone géographique

A la fin du quatrième trimestre 2013, le carnet de commandes de Technip a progressé pour atteindre 16,6 milliards d'euros, contre 15,9 milliards d'euros à la fin du troisième trimestre 2013, et 14,3 milliards d'euros à la fin du quatrième trimestre 2012.

Ce carnet de commandes, tel qu'indiqué dans le tableau ci-dessous, reste bien diversifié en termes de projets, de taille, de technologies et de zones géographiques :

Carnet de commandes par zone géographique

(en millions d'euros)

30 septembre 2013 31 décembre 2013 Variation Europe, Russie, Asie Centrale 3 704 4 172 12,6 % Afrique 2 466 2 778 12,6 % Moyen-Orient 1 777 1 585 (10,8) % Asie-Pacifique 2 785 2 638 (5,3) % Amériques 5 119 5 409 5,7 % Total 15 851 16 581 4,6 %

  • 3. Ecoulement du carnet de commandes

Environ 47 % du carnet de commandes devrait être réalisé en 2014.

Ecoulement estimé du carnet de commandes au 31 décembre 2013 (en millions d'euros) Subsea Onshore/Offshore Groupe 2014 3 427 4 314 7 741 2015 2 913 2 596 5 509 2016+ et au-delà 2 302 1 029 3 331 Total 8 642 7 939 16 581

  • II. PRINCIPALES INFORMATIONS OPERATIONNELLES ET FINANCIERES POUR LE QUATRIEME TRIMESTRE 2013

1. Subsea

Les principales opérations dans le Subsea ont été les suivantes :

Aux Amériques :

Dans la partie américaine du golfe du Mexique, des avancées ont été enregistrées sur les sept projets dont les résultats ont impacté la performance du quatrième trimestre. Le Deep Blue et le Deep Energy ont tous deux participé activement à des campagnes de pose durant cette période. Le Deep Energy a finalisé sa première campagnes sur Walker Ridge gas gathering system, suivi par l'installation d'ombilicaux sur le champ de Lucius. Parallèlement, le Deep Blue a posé des flowlines et des risers sur les champs Jack et Saint-Malo, et a poursuivi l'installation de risers sur le champ Tubular Bells.

Au Brésil, la livraison des conduites flexibles pour le champ pré-salifère Tupi a été finalisée, tandis que la production d'une deuxième série de lignes de conduites intégrées (IPB) pour les risers et les flowlines du champ Papa-Terra a avancé. La conception détaillée et la fourniture des équipements pour les conduites flexibles qui seront situées sur les champs pré-salifères de Sapinhoa, Lula Nordeste et Iracema Sul se sont poursuivies.

Au Canada, le projet Hibernia Southern Extension est finalisé, alors que le projet pour le champ South White Rose Extension a progressé.

En mer du Nord, les opérations en mer ont été finalisées sur le champ Gannet par notre navire l'Apache II et sur le champ Brynhild, situés respectivement en Ecosse et en Norvège. Les projets Greater Stella et Quad 204 ont également avancé en Ecosse, tout comme le projet

Business Wire