BFM Patrimoine

REPETE: Sodexo maintient ses objectifs après un bond de 18% de son résultat net au S1

BFM Patrimoine
- Résultat net du premier semestre en hausse de 17,8% et de 25,8% hors effets de change - Le coût des restructurations est ressorti à 169 millions d'euros, au lieu 180 à 200 millions initialement prévus - Sodexo confirme ses objectifs pour l'exe

- Résultat net du premier semestre en hausse de 17,8% et de 25,8% hors effets de change

- Le coût des restructurations est ressorti à 169 millions d'euros, au lieu 180 à 200 millions initialement prévus

- Sodexo confirme ses objectifs pour l'exercice en cours et à moyen terme

- La croissance interne en 2013-2014 sera plutôt dans le bas de la fourchette initiale de 2,5% à 3%

Résultats de Sodexo - Premier semestre 2013-2014 :

L'ESSENTIEL:

PARIS (Dow Jones)--Le géant de la restauration collective et des titres de services prépayés Sodexo (SW.FR) a annoncé jeudi un bond de 17,8% de son résultat net au premier semestre 2013-2014, grâce à une hausse de ses marges et à une baisse des coûts exceptionnels, qui ont plus que compensé l'impact d'effets de change négatifs sur son activité.

Le groupe a en outre confirmé ses objectifs financiers pour l'exercice en cours, qui sera clos à la fin du mois d'août prochain, et s'est déclaré confiant dans ses objectifs à moyen terme.

"La direction générale est plus que jamais concentrée sur le renforcement de la compétitivité", a déclaré Michel Landel, le directeur général du groupe, dans le communiqué publié par le groupe.

Sodexo a confirmé viser pour 2013-2014 une croissance interne comprise entre 2,5% et 3%, avec une marge opérationnelle de 5,6%, avant une marge opérationnelle de 6% en 2014-2015.

"Nous serons plutôt dans le bas de la fourchette de croissance interne", a déclaré Michel Landel, en soulignant qu'il était confiant dans l'avenir en raison de la bonne tendance de fond de l'activité.

Le dirigeant a par ailleurs souligné que le coût de la mise en place de son plan d'économies avait été moins élevé que prévu, à 169 millions d'euros, au lieu des 180 à 200 millions d'euros initialement attendus, en raison notamment du coût de sortie de contrats pas assez rentables moins élevé qu'attendu.

"Nous avons réussi à renégocier des conditions favorables pour une partie de ces contrats", s'est félicité Michel Landel.

Pour le semestre qui s'est achevé à la fin février, Sodexo a fait état d'un résultat net de 278 millions d'euros, contre 236 millions, ce qui correspond à une hausse de 17,8%, qui serait ressortie à 25,8% à parités constantes.

Le résultat opérationnel avant coûts exceptionnels a progressé de 4,9%, et de 11,4% hors effets de change, à 559 millions d'euros, ce qui correspond à une marge de 6% du chiffre d'affaires, contre 5,6% un an plus tôt.

Les coûts exceptionnels liés aux restructurations ont été réduits à 30 millions d'euros, contre 50 millions au premier semestre 2012-2013.

Le chiffre d'affaires du premier semestre s'est inscrit à 9,28 milliards d'euros, contre 9,46 milliards d'euros, soit une baisse de 1,9% à données publiées mais une croissance interne de 2,4%.

Dans son communiqué, le groupe souligne notamment que les services de Facilities Management ont continué à croître "de manière significative, plus rapidement" que les services de restauration, pour représenter désormais plus d'un quart du chiffre d'affaires consolidé.

L'action Sodexo a clôturé mercredi à 78,53 euros, en hausse de 6,6% depuis le début de l'année.

LE COMMENTAIRE DE L'ENTREPRISE:

"Les initiatives engagées depuis plusieurs années vont permettre à Sodexo de continuer ses investissements, notamment dans le domaine des ressources humaines, pour soutenir sa croissance et accélérer sa transformation", a souligné le groupe dans un communiqué.

LE CONTEXTE:

A la fin 2012, face à une conjoncture difficile, Sodexo avait annoncé un programme de réduction des coûts dont les objectifs avaient été relevés en avril 2013. Ce plan est destiné à lui permettre de réaliser des économies annuelles de 180 à 200 millions d'euros, contre 130 à 150 millions initialement. Le coût de ce programme, qui avait également été relevé de 130-150 à 180-200 millions d'euros, a été comptabilisé entre septembre 2012 et mars 2014, pour un total qui n'a finalement été que de 169 millions d'euros, comme annoncé jeudi matin. Il doit porter ses fruits à partir de l'exercice 2014-2015, qui commencera en septembre 2014.

Le géant de la restauration collective et des titres de services prépayés propose en réalité une large gamme de services externalisés aux entreprises, qui vont de l'accueil à la sécurité en passant par la conciergerie.

Ces nouveaux services affichent une croissance très supérieure à celle de la restauration collective, plus mature. Ils contribueront à l'atteinte des objectifs de plus long terme du groupe: Sodexo table à moyen terme sur une croissance annuelle moyenne de 7% de son chiffre d'affaires, et vise pour son exercice 2014-2015 une marge opérationnelle de 6%, contre 5,4% en 2011-2012. Avec 420.000 collaborateurs, Sodexo est le vingtième employeur mondial.

-Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@wsj.com

COMMUNIQUES FINANCIERS DE SODEXO:

http://www.sodexo.com/fr/finance/actualites/cp/list.aspx

(END) Dow Jones Newswires

April 17, 2014 02:22 ET (06:22 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-