BFM Patrimoine

Renault souffre de la comparaison avec PSA

Malgré une rentabilité opérationnelle record et des objectifs confirmés, Renault chute en Bourse. La faute à son concurrent PSA. Explications.

Renault a presque eu tout bon lors de ce premier semestre avec une rentabilité opérationnelle record et des objectifs confirmés. Sauf pour les investisseurs qui ont décidé de sanctionner en Bourse l’action du constructeur français (-3% à 77,15 euros), lui reprochant des résultats moins impressionnants que son concurrent français PSA. Il faut dire que la marque au lion a fait fort lors de ce premier semestre. Son profit opérationnel est monté de 34% à 1,3 milliard tandis que son bénéfice net a été doublé à 1,21 milliard. Et pourtant, dans le même temps, Renault a affiché une rentabilité opérationnelle "record" de 6,1%, soit 1,2 point de plus par rapport au premier semestre 2015 et a vu son bénéfice net progresser de près de 8% à 1,57 milliard d’euros).

Carlos Ghosn, PDG du groupe s'est d'ailleurs félicité de cette première partie d'exercice. "Les résultats du premier semestre démontrent la pertinence de notre stratégie. Le succès de nos nouveaux modèles, la diversité de nos expositions géographiques et la mobilisation de tous nos collaborateurs, nous ont permis d'établir un nouveau record de marge opérationnelle au premier semestre et d'envisager l'année avec confiance".

Objectifs 2016 confirmés

Une fois encore, l'activité a été très soutenue. Le chiffre d'affaires de l'Automobile a grimpé de 14,3% à un peu plus de 24 milliards, "grâce à la hausse des volumes des marques du groupe (+10,6 points) et des ventes aux partenaires (+3 points)". Fort de ses résultats, Renault a confirmé ses objectifs pour l'exercice 2016.

Ainsi, dans un marché mondial qui devrait connaître une croissance d'environ 1,7%, et dans un marché français attendu en hausse de 5%, la société s'attend à accroître son chiffre d'affaires (à taux de change constants), améliorer sa marge opérationnelle et générer un flux de trésorerie opérationnel positif dans sa division automobile.

S.B.