BFM Patrimoine

Renault inquiet pour ses ventes au Brésil après la fin d'une réduction d'impôt

BFM Patrimoine

SAO PAULO (Dow Jones)--Une faible progression de ses ventes au Brésil l'an prochain serait déjà satisfaisante pour Renault (RNO.FR), après l'expiration cette année d'une mesure d'incitation fiscale dans le pays, a déclaré lundi Olivier Murguet

SAO PAULO (Dow Jones)--Une faible progression de ses ventes au Brésil l'an prochain serait déjà satisfaisante pour Renault (RNO.FR), après l'expiration cette année d'une mesure d'incitation fiscale dans le pays, a déclaré lundi Olivier Murguet, le président de Renault Brésil.

Le dirigeant, qui s'exprimait devant la presse à l'occasion de l'ouverture du salon automobile de Sao Paulo, a observé qu'il était difficile de faire des projections sur les ventes en 2013, ajoutant que le constructeur français serait satisfait de n'enregistrer ne serait-ce qu'une faible croissance dans le pays l'année prochaine.

La réduction de l'impôt sur les produits industriels (IPI) appliquée aux véhicules au Brésil a engendré des ventes records en août. Le retrait de cette réduction d'impôt prévu à la fin du mois - la mesure pourrait cependant être prolongée de deux mois comme à la fin août - risque d'entraîner une baisse des ventes.

Olivier Murguet a observé que sans cette réduction d'impôt, les ventes se seraient contractées cette année, en s'interrogeant sur ce qui se passera l'année prochaine sans cette mesure.

Les ventes l'année prochaine devraient également connaître un démarrage lent pour Renault, car le groupe doit fermer une usine brésilienne pendant deux mois afin d'en augmenter la capacité de production à partir de mars, a-t-il en outre expliqué.

-Paulo Winterstein, Dow Jones Newswires

(Version française Maylis Jouaret)

(END) Dow Jones Newswires

October 22, 2012 10:26 ET (14:26 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-