BFM Patrimoine

Rémy Cointreau bondit en Bourse, spéculations sur un éventuel intérêt de Brown-Forman

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--Le titre Rémy Cointreau (RCO.FR) signe une des plus fortes hausses des valeurs du SRD vendredi à la Bourse de Paris, après des informations d'un blog financier suggérant que le groupe de spiritueux américain Brown-Forman (BFA)

PARIS (Dow Jones)--Le titre Rémy Cointreau (RCO.FR) signe une des plus fortes hausses des valeurs du SRD vendredi à la Bourse de Paris, après des informations d'un blog financier suggérant que le groupe de spiritueux américain Brown-Forman (BFA) pourrait envisager une offre de rachat sur le producteur français de cognac.

Selon le blog européen Betaville, spécialisé dans les fusions-acquisitions, des conseillers financiers ont étudié la possibilité d'une reprise de Rémy Cointreau à la demande de Brown-Forman, qui détient la marque de whisky Jack Daniel's.

Le récent rachat de l'américain Beam (BEAM) par le géant japonais des boissons Suntory (2587.TO) a alimenté les spéculations sur un éventuel mouvement de consolidation dans le secteur. Avec une capitalisation de 2,9 milliards d'euros et un titre en baisse de près de 40% depuis février 2013, Rémy Cointreau fait figure de cible potentielle.

Une porte-parole de Rémy Cointreau a indiqué que le groupe ne souhaitait pas commenter des "rumeurs de marché", ajoutant que des spéculations sur un éventuel rachat par Brown-Forman circulaient depuis plusieurs années. Personne n'était joignable dans l'immédiat chez Brown-Forman pour commenter.

Le titre Rémy Cointreau progressait vendredi dans la matinée de 3,6% à 61,20 euros, après s'être envolé de 10% dans les premiers échanges.

Christine Ropert, analyste chez la société de Bourse Gilbert Dupont, et un opérateur de marché ont tous les deux attribué la hausse de l'action aux informations du blog. Ce dernier a été actualisé vendredi pour préciser que les informations rapportées relevaient d'une "spéculation non confirmée". Dans sa version initiale, le post du blog décrivait également l'opération comme une "théorie".

Ces derniers mois, Rémy Cointreau a été chahuté en Bourse, le producteur de cognac étant pénalisé par une chute de la demande pour les spiritueux en Chine, son principal marché. La politique anticorruption menée par le président chinois, Xi Jinping, a mis fin à une longue tradition de distribution de cadeaux dispendieux.

Le producteur de la célèbre marque de cognac Rémy Martin a dans le même temps dû faire face à une série de départ au sein de sa direction, ce qui a encore accentué les incertitudes sur l'avenir du groupe.

Début janvier, le directeur général Frédéric Pflanz a démissionné trois mois seulement après son arrivée à la tête du groupe, suivi quelques semaines plus tard par le directeur général de la division Rémy Martin, qui a souffert le plus de la baisse des ventes en Chine.

Rémy Cointreau a depuis nommé un ancien dirigeant du groupe de luxe LVMH (MC.FR) pour prendre la direction de Rémy Martin. Le président du conseil d'administration, François Hériard Dubreuil, a pris les fonctions de directeur général de Rémy Cointreau à titre intérimaire.

Rémy Cointreau est depuis longtemps contrôlé par la famille Hériard Dubreuil, qui détient environ 60% du capital.

-Inti Landauro, Inti.Landauro@wsj.com

(version française Blandine Hénault)

(END) Dow Jones Newswires

April 04, 2014 05:44 ET (09:44 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-