BFM Patrimoine

Quand Twitter influence la Bourse

Le tweet de Carl Icahn a fait bondir le cours d'Apple

Le tweet de Carl Icahn a fait bondir le cours d'Apple - -

Le tweet de Carl Icahn, mardi 13 août, a fait bondir le cours d'Apple. Ce n'est pas la première fois qu'une information publiée sur les réseaux sociaux joue sur les cours de Bourse.

Apple a fini en forte hausse mardi 13 août à Wall Street, de 4,75%, après les propos de Carl Icahn. Cet investisseur milliardaire a annoncé avoir une forte participation dans le groupe, qu'il estime aujourd'hui "extrêmement sous-évalué". Des annonces réalisées sur Twitter qui ont immédiatement fait bondir le titre. De plus en plus, les marchés évoluent au rythme des réseaux sociaux.

140 caractères qui valent de l'or. En deux tweets, Carl Icahn a fait grimper la valeur d'Apple de 17 milliards de dollars. L'illustration par excellence de l'impact grandissant des réseaux sociaux sur les marchés financiers. Dernier exemple en date: le faux tweet de l'agence AP, dont le compte avait été piraté, et qui annonçait un attentat à la Maison Blanche. Dix-sept secondes après sa publication, le S&P 500 entamait un plongeon spectaculaire: 136 milliards de dollars effacés de la cote, avant que tout ne revienne à la normale.

Quelques mois plus tôt, un faux compte Twitter se faisant passer pour un ministre russe annonçait la mort de Bachar Al Assad, avec pour conséquence immédiate l'envolée des cours du brut.

La SEC surveille

Et le phénomène ne se cantonne pas à Twitter. Le patron du site de vidéos en lignes Netflix s'est fait taper sur les doigts lorsqu'il a décidé l'an dernier d'annoncer des chiffres d'audience sur son profil Facebook plutôt que dans un communiqué financier. Résultat immédiat, un titre en hausse et une enquête de la SEC.

Depuis, le gendarme américain des marchés financiers a autorisé officiellement les entreprises américaines à publier leurs résultats sur Twitter et Facebook.

Anthony Morel