BFM Patrimoine

PRESSE: Bruxelles ne considère pas le rôle de l'Etat dans PSA comme une aide d'Etat

BFM Patrimoine

NEW YORK (Dow Jones)--L'Union européenne ne voit aucun obstacle à la participation du gouvernement français à l'augmentation de capital de PSA Peugeot-Citroën (UG.FR), selon la copie d'une lettre adressée par Joaquin Almunia, commissaire europ

NEW YORK (Dow Jones)--L'Union européenne ne voit aucun obstacle à la participation du gouvernement français à l'augmentation de capital de PSA Peugeot-Citroën (UG.FR), selon la copie d'une lettre adressée par Joaquin Almunia, commissaire européen à la Concurrence, au ministre français de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, et obtenue par Les Echos.

Pour Bruxelles, "cette injection d'argent public dans le constructeur automobile ne constitue pas une aide d'Etat", a souligné le quotidien mercredi soir.

Le groupe a annoncé qu'il procéderait à une augmentation de capital de 3 milliards d'euros, à laquelle participeront l'Etat français et le partenaire chinois de PSA, Dongfeng, et à l'issue de laquelle ils détiendront chacun 14% du capital.

"L'Etat intervient ici comme un investisseur avisé et stratégique, qui va participer à une opération qui donnera à PSA des moyens pour investir et pour assurer son ancrage français", a pour sa part déclaré Pierre Moscovici dans un entretien publié mercredi soir sur le site du Figaro.

Sites Internet: www.lesechos.fr; www.lefigaro.fr

-Dennis Baker, Dow Jones Newswires

(Version française Emilie Palvadeau)

(END) Dow Jones Newswires

February 20, 2014 02:05 ET (07:05 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-