BFM Patrimoine

Présentation des résultats annuels 20121 du Groupe Julius Baer

BFM Patrimoine
Augmentation des actifs sous gestion de 11% à 189 milliards de CHF, un record – afflux nets de capitaux de 9,7 milliards de CHF – bénéfice net ajusté de 433 millions de CHF – intégration d'IWM sur la bonne

Augmentation des actifs sous gestion de 11% à 189 milliards de CHF, un record – afflux nets de capitaux de 9,7 milliards de CHF – bénéfice net ajusté de 433 millions de CHF – intégration d'IWM sur la bonne voie

  • Les actifs sous gestion (AuM) ont gagné 11%, ce qui constitue un nouveau record de 189 milliards de CHF. La progression résulte d'un impact positif de la performance du marché, d'afflux nets de 9,7 milliards de CHF (5,7%) et d'incidences de change légèrement négatives. Le total des actifs de la clientèle (y compris actifs en dépôt) a gagné 7% pour atteindre 277 milliards de CHF.
  • Le produit d'exploitation a affiché 1737 millions de CHF, reculant de 1%, tandis que les AuM moyens ont progressé de 8%, résultant en une marge brute de 96 points de base (pb) (2011: 105 pb). La marge brute inférieure a été une conséquence directe d'une nouvelle réduction dans l'activité des clients.
  • Les charges d'exploitation ajustées ont cédé 5% pour passer à 1216 millions de CHF, car les charges de 2011 incluaient le paiement fiscal exceptionnel de 50 millions d'EUR (65 millions de CHF) versé à l'Allemagne. En excluant ce paiement, les charges d'exploitation ajustées ont été stables.
  • Par conséquent, le ratio charges/produits ajusté a augmenté à 71% (2011: 68%).
  • En tenant compte du paiement allemand en 2011, le bénéfice net ajusté s'est amélioré de 8% à 433 millions de CHF et le bénéfice par action (BPA) ajusté a gagné 11% à CHF 2.14. En excluant ce paiement, le bénéfice net ajusté a reculé de 4%.
  • Le bénéfice net IFRS a progressé de 15% à 298 millions de CHF et le BPA IFRS par action de 19% à CHF 1.47.
  • En fin d'année, le ratio BRI du capital total du Groupe s'est inscrit à 31,6% et son ratio BRI de niveau 1 à 29,3%, profitant du préfinancement de l'acquisition de l'activité International Wealth Management (IWM) de Merrill Lynch basée hors des Etats-Unis.
  • Le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale annuelle du 10 avril 2013 un dividende ordinaire inchangé de CHF 0.60 par action.
  • L'opération principale de bouclage de l'acquisition IWM a eu lieu le 1er février 2013. La première étape de l'intégration a été l'acquisition, par Julius Baer, de Merrill Lynch Bank (Suisse) S.A. basée à Genève, avec des actifs sous gestion de quelque 11 milliards de CHF, portant pour la première fois les AuM de Julius Baer au-dessus du seuil des 200 milliards de CHF.

Regulatory News:

Boris F.J. Collardi, Chief Executive Officer de Julius Baer Groupe SA, a commenté ces résultats: «Nous avons gardé la faveur de nos clients sur tous nos marchés en 2012. L'afflux net substantiel de capitaux en résultant, qui a presque atteint la fourchette haute ciblée, souligne la force de l'offre de produits et de services de Julius Baer, encore favorisée par notre marque forte. Cela s'est exprimé par de solides résultats financiers pour l'année. Outre ces activités commerciales courantes, nous avons initié le passage à la prochaine phase de croissance stratégique de Julius Baer en acquérant l'activité International Wealth Management de Merrill Lynch basée hors des Etats-Unis, dont l'intégration est en bonne voie.»

Le total des actifs de la clientèle a gagné 7% à 277 milliards de CHF. Les actifs sous gestion ont progressé de 11%, soit 19 milliards de CHF, à 189 milliards de CHF. La progression des AuM résulte a) d'un impact positif de la performance du marché de près de 11 milliards de CHF grâce à des améliorations substantielles dans plusieurs catégories d'investissement, notamment les actions, b) des afflux nets de capitaux de 9,7 milliards de CHF et c) d'incidences de change négatives de 1 milliard de CHF, dues principalement au recul de la valeur du dollar vers la fin de l'année. A 5,7%, le taux des afflux nets de capitaux s'est situé près du haut de la fourchette ciblée de 4-6%. Comme dans les années précédentes, si toutes les régions ont produit une contribution positive, la majorité des afflux provenaient des marchés de croissance – Asie, Amérique latine, Moyen-Orient, Russie et Europe centrale et de l'Est. Les opérations locales du Groupe en Allemagne et en Suisse ont elles aussi produit des afflux sains. Les actifs en dépôt ont clôturé l'année à 88 milliards de CHF, sans changement par rapport à l'année précédente.

Le produit net d'exploitation a reculé de 1% à 1737 millions de CHF alors que l'augmentation des produits nets de commissions et de prestations de services et le résultat net des opérations d'intérêts et des dividendes étaient neutralisés par un recul dans le résultat des opérations de négoce. Comme les AuM moyens (calculés sur la base des niveaux d'AuM mensuels) ont progressé de 8% à 181 milliards de CHF, la marge brute a baissé de 105 pb en 2011 à 96 pb. Les produits nets de commissions et de prestations de services ont augmenté de 4% à 980 millions de CHF, la hausse générale étant quelque peu modérée par un nouveau recul relatif dans les volumes de transactions des clients. Le résultat net des opérations d'intérêts et des dividendes a progressé de 5% à 559 millions de CHF, stimulé principalement par l'amélioration continue des volumes de prêts ainsi que des revenus obligataires. Le résultat net des opérations de négoce a reculé de 36% à 173 millions de CHF, en raison surtout d'une nouvelle diminution dans le négoce de change lié aux clients, qui a suivi la baisse de volatilité sur les marchés de change, en particulier en lien avec le taux de change franc suisse/euro. Les autres résultats ordinaires ont augmenté à 26 millions de CHF, contre 9 millions de CHF en 2011.

Les charges d'exploitation ajustées ont baissé de 5% à 1216 millions de CHF. En excluant le paiement allemand de 2011, les charges d'exploitation ajustées sont restées inchangées. En fin d'année, le nombre total de collaborateurs se montait à 3721, soit 2% de plus qu'un an auparavant, et le nombre de conseillers à la clientèle a progressé à 806 (+11). Favorisées par les faibles provisions de paiements liés à la performance, les charges de personnel ajustées sont restées à 788 millions de CHF. Les frais généraux ajustés, qui incluent les correctifs de valeurs, provisions et pertes, ont chuté de 18%, soit de 425 millions de CHF à 349 millions de CHF. En excluant le paiement allemand de 2011, les frais généraux ajustés de 2011 étaient de 360 millions de CHF, de sorte que le recul annuel aurait été de 3% malgré l'inclusion de 38 millions de CHF de dépenses liées à la situation fiscale avec les Etats-Unis en 2012.

Par conséquent, le ratio charges/produits ajusté2 a augmenté à 71%, par rapport à 68% en 2011. Sans les dépenses susmentionnées liées à la situation fiscale avec les Etats-Unis, le ratio charges/produits ajusté s'est accru à 69%.

Le bénéfice avant impôts ajusté a augmenté de 10% à 521 millions de CHF. L'impôt sur le bénéfice a été porté de 73 millions de CHF à 88 millions de CHF, soit un taux de 16,9%, contre 15,4% en 2011. Par conséquent, le bénéfice net ajusté s'est accru de 8% à 433 millions de CHF et le bénéfice par action ajusté s'est établi à CHF 2.14, soit 11% de plus qu'en 2011, où il affichait CHF 1.93 (avec le BPA 2011 réindiqué en conformité avec les IFRS de manière à refléter le changement dans le nombre d'actions applicable résultant de l'émission de droits de souscription achevée en octobre 2012). En excluant le paiement allemand de 2011, le bénéfice avant impôts ajusté a cédé 3%, le bénéfice net ajusté 4% et le BPA ajusté 1%.

Comme au cours des années précédentes, les charges d'exploitation ajustées excluent, pour l'analyse et la discussion des résultats dans le communiqué de presse et le Business Review, les charges d'intégration et de restructuration (57 millions de CHF en 2012 contre 65 millions de CHF en 2011) ainsi que l'amortissement des actifs incorporels liés aux acquisitions (inchangé à 90 millions de CHF). En incluant ces éléments comme dans les résultats IFRS présentés dans le Rapport annuel, le bénéfice net s'est élevé à 298 millions de CHF en 2012, soit 15% de plus par rapport aux 258 millions de CHF en 2011, et le BPA s'est accru de 19% à CHF 1.47, contre CHF 1.24 réindiqué en 2011.

1 Les résultats ajustés qui sont présentés et commentés dans ce communiqué de presse et dans le Business Review sont dérivés en excluant des états financiers IFRS audités les charges d'intégration et de restructuration et l'amortissement des actifs incorporels liés aux acquisitions et cessions ainsi que la charge extraordinaire liée au programme de restructuration annoncé le 14 novembre 2011.

2 Calculé au moyen des charges d'exploitation ajustées hors correctifs de valeur, provisions et pertes.

Évolutions du bilan et du capital

Le total du bilan s'est accru de 4% à 54,9 milliards de CHF. Les dépôts des clients ont augmenté nettement de 4,3 milliards de CHF à un nouveau record de 39,1 milliards de CHF, et le portefeuille de prêts total de 3,4 milliards de CHF a également atteint un record de 19,8 milliards de CHF (comprenant 14,2 milliards de CHF de crédits lombards garantis et 5,6 milliards de CHF d'hypothèques), soit un ratio des prêts sur les dépôts de 0,51. En 2012, l'évolution du capital a profité des bénéfices de l'année ainsi que du nouveau capital additionnel de niveau 1 et du capital-actions augmenté pour l'acquisition d'IWM. Ce bénéfice l'emportait clairement sur les dépenses d'investissement combinées pour la finalisation du programme de rachat d'actions début 2012 et le dividende spécial versé en avril 2012. En conséquence, le total des fonds propres a augmenté de

0,6 milliard de CHF à 4,9 milliards de CHF, le capital total BRI de 0,9 milliard de CHF à 3,9 milliards de CHF et le capital BRI de niveau 1 de 0,9 milliard de CHF à 3,6 milliards de CHF. Les actifs pondérés du risque ont reculé de 0,4 milliard de CHF à 12,5 milliards de CHF. Par conséquent, le ratio BRI du capital total (sous Bâle 2,5) a augmenté de 23,9% à 31,6% et le ratio BRI de niveau 1 de 21,8% à 29,3%. Dans les deux prochaines années, lorsque les actifs de la clientèle IWM auront été transférés (et payés) par étapes et lorsque les coûts prévus de la transaction, de l'intégration et de la restructuration d'IWM auront été dépensés, les ratios de capital total et de niveau 1 du Groupe devraient baisser et se normaliser.

Dividende ordinaire inchangé proposé

Le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale annuelle du 10 avril 2013 un dividende ordinaire inchangé de CHF 0.60 par action. Comme ce fut le cas en 2011 et 2012, il est proposé que le dividende soit payé sur la provision pour prime d'émission. La distribution ne sera donc pas soumise à l'impôt anticipé suisse, ni à l'impôt sur le revenu pour les investisseurs individuels suisses détenant leurs actions en tant qu'actifs privés.

La conférence de présentation des résultats sera diffusée par webcast à 9h30 (CET). Tous les documents (présentation, une version préimprimée du Business Review 2012, le Rapport annuel IFRS 2012 et ce communiqué de presse) seront disponibles à partir de 7h00 (CET) à l'adresse www.juliusbaer.com. La version finale du Rapport annuel IFRS 2012 sera publiée le 15 février 2013.

Renforcement de l'activité de fortune privée japonaise

En janvier 2013, Julius Baer a renforcé sa présence sur le marché japonais de la fortune privée par une participation de 60% dans TFM Asset Management Ltd. (TFM), société de gestion d'actifs indépendante enregistrée en Suisse. Fondée en 1996, TFM a des bureaux à Tokyo et Zurich. La société détient des licences de conseil en placements et de gestion d'investissements délivrées par la FSA japonaise et se concentre essentiellement sur le service aux clients privés japonais à haut potentiel financier. TFM gère quelques centaines de millions de CHF d'actifs de clients. Julius Baer aura un droit de propriété intégrale trois ans après l'opération de bouclage prévue pour avril 2013. Les deux parties ont convenu de ne pas divulguer le prix d'achat.

Dates importantes

15 février 2013: Publication du Rapport annuel 2012 10 avril 2013: Assemblée générale ordinaire annuelle, Zurich 12 avril 2013: Date ex-dividende 16 avril 2013: Date d'inscription en compte 17 avril 2013: Date de versement des dividendes 15 mai 2013: Publication de l'Interim Management Statement 22 juillet 2013: Publication et présentation des résultats du premier semestre 2013, Zurich

Ce communiqué de presse est également disponible en anglais. La version anglaise fait foi.

A propos de Julius Baer

Julius Baer est le plus important groupe suisse de private banking. Il se concentre exclusivement sur le service et le conseil auprès d'une clientèle privée exigeante et est une marque de prestige dans le secteur mondiale de la gestion de fortune. Au 1er février 2013, le total des avoirs de la clientèle de Julius Baer s'élevait à plus de CHF 280 milliards, dont plus de CHF 200 milliards d'actifs sous gestion. La Banque Julius Baer & Cie SA, banque de renom dont les origines remontent à 1890, est l'unité opérationnelle principale de Julius Baer Groupe SA, dont les actions sont cotées à la SIX Swiss Exchange (symbole boursier: BAER) et font partie du Swiss Market Index (SMI), l'indice des 20 titres suisses les plus importants et les plus liquides.

Julius Baer a débuté l'intégration de l'activité International Wealth Management de Merrill Lynch basée hors des Etats-Unis. Cela fera progresser la présence internationale du Groupe pour atteindre 50 sites dans plus de 25 pays. Avec notre siège à Zurich, nous avons notamment des bureaux à Dubaï, Francfort, Genève, Hong Kong, Londres, Lugano, Monaco, Montevideo, Moscou, Shanghai et Singapour.

Pour plus d'informations, consultez notre site Internet www.juliusbaer.com

Disclaimer regarding forward-looking statements

This media release by Julius Baer Group Ltd. ('the Company') includes forward-looking statements that reflect the Company's intentions, beliefs or current expectations and projections about the Company's future results of operations, financial condition, liquidity, performance, prospects, strategies, opportunities and the industries in which it operates. Forward-looking statements involve all matters that are not historical facts. The Company has tried to identify those forward-looking statements by using the words 'may', 'will', 'would', 'should', 'expect', 'intend', 'estimate', 'anticipate', 'project', 'believe', 'seek', 'plan', 'predict', 'continue' and similar expressions. Such statements are made on the basis of assumptions and expectations which, although the Company believes them to be reasonable at this time, may prove to be erroneous.

These forward-looking statements are subject to risks, uncertainties and assumptions and other factors that could cause the Company's actual results of operations, financial condition, liquidity, performance, prospects or opportunities, as well as those of the markets it serves or intends to serve, to differ materially from those expressed in, or suggested by, these forward-looking statements. Important factors that could cause those differences include, but are not limited to: changing business or other market conditions, legislative, fiscal and regulatory developments, general economic conditions in Switzerland, the European Union and elsewhere, and the Company's ability to respond to trends in the financial services industry. Additional factors could cause actual results, performance or achievements to differ materially. In view of these uncertainties, readers are cautioned not to place undue reliance on these forward-looking statements. The Company and its subsidiaries, its directors, officers, employees and advisors expressly disclaim any obligation or undertaking to release any update of or revisions to any forward-looking statements in this media release and any change in the Company's expectations or any change in events, conditions or circumstances on which these forward-looking statements are based, except as required by applicable law or regulation.

Julius Baer
Relations médias, +41 (0)58 888 8888
Relations investisseurs, +41 (0)58 888 5256

Business Wire