BFM Patrimoine

Présentation d’electroCore au Congrès européen de la Migraine (EHMTIC) sur le succès de sa thérapie non invasive de stimulation du nerf vague dans le traitement de l’algie vasculaire de la face

BFM Patrimoine

Ce weekend, au Congrès international de la Migraine de Copenhague (EHMTIC*), electroCore présentera des données complètes sur son étude PREVA, un essai randomisé multicentrique portant sur plusieurs pays européens,

Ce weekend, au Congrès international de la Migraine de Copenhague (EHMTIC*), electroCore présentera des données complètes sur son étude PREVA, un essai randomisé multicentrique portant sur plusieurs pays européens, indiquant que l’utilisation préventive de la stimulation non invasive du nerf vague (nSNV) peut réduire considérablement la fréquence des crises d’algie vasculaire de la face (soit, 43,4 %) par rapport au groupe témoin (le traitement standard actuel qui enregistre une réduction de 12 % seulement).

Trois présentations d’affiches expliqueront en détail l’essai PREVA et contiendront

Un rapport sur la phase de randomisation

Un rapport sur la phase ouverte

Une analyse de l’impact sur la qualité de vie

Samedi soir, electroCore accueille un symposium satellite animé par trois éminents spécialistes des céphalées.

  • Le professeur Jean Schoen, directeur du service de recherche sur les céphalées de l’Université de Liège, en Belgique, qui donnera un aperçu de la neuromodulation et du rôle de la stimulation non invasive du nerf vague (nSNV).
  • Le docteur Charly Gaul, directeur de la clinique spécialisée dans les migraines et céphalées de Königstein, en Allemagne, et principal investigateur de l’essai PREVA, qui explorera en détail l’efficacité de la nSNV dans la prévention de l’algie vasculaire de la face.
  • Le professeur Stephen Silberstein, directeur du Thomas Jefferson Headache Centre à la Thomas Jefferson University and Hospitals de Philadelphie, qui présentera des données sur la nSNV dans la prévention de la migraine chronique.

electroCore, une société basée aux États-Unis, a développé des thérapies auto-administrées de stimulation non invasive du nerf vague (nSNV), que les patients s’administrent eux-mêmes pour le traitement de multiples conditions en neurologie, en psychiatrie, dans le domaine respiratoire et dans d’autres domaines. La société, qui a initialement porté ses efforts sur la céphalée primaire (migraine et algie vasculaire de la face), poursuit ses essais sur les troubles de la motilité gastrique et l’épilepsie.

En Europe, la technologie nSNV d’electroCore a obtenu le marquage CE pour la céphalée primaire, la bronchoconstriction, l’épilepsie, les troubles de la motilité gastrique, la dépression et l’anxiété. Elle a également obtenu l’approbation réglementaire pour le traitement aigu et/ou prophylactique de l’algie vasculaire de la face, de la migraine et de la céphalée par surconsommation de médicaments en Afrique du Sud, en Inde, en Nouvelle-Zélande, en Australie, en Colombie, au Brésil et en Malaisie, ainsi qu’au Canada pour l’algie vasculaire de la face. L’homologation aux États-Unis devrait être obtenue en 2015.

www.electrocoremedical.com

*European Headache and Migraine and Trust International Congress

Note à la rédaction :

electroCore a été fondée en 2005 et a son siège dans le New Jersey, aux États-Unis. La thérapie est actuellement administrée par les professionnels de la santé au Canada, en Allemagne, au Royaume-Uni et dans d’autres pays d’Europe, et devrait être approuvée aux États-Unis en 2015.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Vane Percy & Roberts
Simon Vane Percy
(Tél.) +44 (0) 1737 821890
(E-mail) simon@vanepercy.com

Business Wire