BFM Patrimoine

PLUS EUROPE: Le docteur Glencore doit faire son propre bilan de santé - WSJ

BFM Patrimoine

Andrew Peaple THE WALL STREET JOURNAL LONDRES (Dow Jones)--Si quelqu'un doute encore que la période des vaches grasses soit terminée pour le secteur minier, il suffit pour s'en convaincre de jeter un oeil sur les derniers résultats publiés par BH

Andrew Peaple

THE WALL STREET JOURNAL

LONDRES (Dow Jones)--Si quelqu'un doute encore que la période des vaches grasses soit terminée pour le secteur minier, il suffit pour s'en convaincre de jeter un oeil sur les derniers résultats publiés par BHP Billiton et Glencore Xstrata.

Le groupe minier anglo-australien BHP Billiton (BLT.LN) a annoncé mardi une chute de 29,5% de son bénéfice net, à 10,9 milliards de dollars, au titre de son exercice clos à la fin juin, une détérioration due en grande partie au recul des prix des matières premières. Le géant minier anglo-suisse Glencore Xstrata (GLEN.LN) a de son côté dévoilé une perte nette de 8,9 milliards de dollars pour le premier semestre. Celle-ci s'explique surtout par une charge de dépréciation de 7,7 milliards de dollars liée aux actifs de Xstrata, dont Glencore a bouclé l'acquisition il y a moins de quatre mois.

Déséquilibre offre-demande

Le directeur général de Glencore Xstrata, Ivan Glasenberg, reproche aux autres acteurs du secteur d'avoir mené des politiques d'investissement inconsidérées et de ne pas avoir enrayé la croissance de l'offre à un moment où la demande ralentissait.

Tout ne va pas bien pour autant chez Glencore. Son activité de négoce a certes connu un premier semestre plutôt bon, avec un résultat d'exploitation en hausse de 6,4%. Et le groupe s'attend maintenant à ce que sa fusion avec Xstrata lui permette de réaliser des économies annuelles plus élevées que celles de 500 millions de dollars qu'il envisageait initialement.

Mais le négoce constitue une activité à faible marge, où le groupe affronte une concurrence intense, sans parler de la surveillance accrue des autorités de régulation.

La fusion doit encore convaincre

Ivan Glasenberg et son équipe doivent par ailleurs démontrer qu'ils sont capables de gérer les nouveaux projets miniers apportés par Xstrata dans la corbeille de mariage, aux côtés de son portefeuille existant. Sans tenir compte de la dépréciation sur les actifs de Xstrata, l'excédent brut d'exploitation de Glencore Xstrata a reculé de 9% au premier semestre, alors que celui de BHP Billiton a augmenté de 1% sur la même période.

Le titre Glencore a perdu 44% de sa valeur depuis l'introduction en Bourse du groupe en 2011. Ivan Glasenberg n'est pas avare de conseils à l'adresse des autres groupes miniers, mais il est temps pour lui d'établir l'ordonnance de Glencore Xstrata.

-Andrew Peaple, The Wall Street Journal

(Version française Lydie Boucher)

(END) Dow Jones Newswires

August 22, 2013 05:22 ET (09:22 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-