BFM Patrimoine

Paris:une pause à peine relayée à WStreet, hausse $ à 1,353

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Les scores n'évoluent carrément pas à Wall Street à la mi-séance, tout semble figé avec -0,55% sur le 'Dow', -0,55% sur le 'S&P', -0,1% sur le Nasdaq, avec un peu plus de volatilité sur le VIX (-0,7%). Contrairement a

(CercleFinance.com) - Les scores n'évoluent carrément pas à Wall Street à la mi-séance, tout semble figé avec -0,55% sur le 'Dow', -0,55% sur le 'S&P', -0,1% sur le Nasdaq, avec un peu plus de volatilité sur le VIX (-0,7%).

Contrairement aux 4 séances précédentes, le CAC40 termine la séance pratiquement au plus bas, en repli de -0,87% à 4.555Pts.
Le score hebdomadaire repasse négatif et Paris retrouve des niveaux proches de ceux observés au soir de la réunion de la BCE... mais ces niveaux restent supérieurs à ceux retrouvés en fin d'été 2008, avant le grand plongeon vers 2.700Pts.

La correction s'enclenche dans des volumes bien plus étoffés que la veille (3,6MdsE au lieu de 2,85Mdse mardi) mais qui équivalent à une 'petite moyenne' par rapport à juin 2013.

Chez nos voisins, le repli médian atteint -0,75% avec -1,25% à Milan et -0,8% à Francfort (le DAX retombe sous la barre des 10.000Pts, vers 9.950).

Wall Street se contente d'un repli marginal (3 fois moins prononcé qu'en Europe) en l'absence de publications de résultats ou d'indicateurs économiques, dans un contexte toujours marqué par une faible volatilité et un VIX (+2% à 11,2) proche de ses planchers historiques.

'Les marchés plafonnent après leur fort mouvement de hausse récent', estiment ce matin les stratèges de Saxo Banque.

'Entre une liquidité qui va rester très abondante sur les actions (à la suite de la BCE) et la nécessité de souffler sur les indices, il est probable que les marchés redeviennent calmes avec des écarts limités', préviennent les gérants de Barclays Bourse.

Les investisseurs ont pris connaissance ce matin des chiffres de l'emploi pour le Royaume-Uni.
L'Office National de Statistiques (ONS) a recensé 1.086.000 d'inscrits aux allocations chômage en mai 2014, contre 1.113.000 au mois d'avril, ce qui représente un taux de chômage en repli de 0,1 point à 3,2% de la population active.

Du coté des valeurs, Vallourec perd 11,3% après un énième 'profit warning' dû à une activité toujours déficitaire au Brésil.
A l'image de Crédit Suisse, Société Générale ou Citi, les analystes dégradent les uns après les autres leurs recommandations ou leurs objectifs sur la valeur. Vallourec a entrainé dans sa chute Technip avec -3% puis CGG -1,6%.

Airbus cède près de 3,1% après avoir confirmé qu'Emirates Airlines avait annulé une commande placée en 2007 portant sur 70 futurs long-courriers bimoteur A350 XWB. L'avionneur européen indique que son client émirati a aussi, dans le cadre de cette même revue, passé commande de 50 très gros porteurs A380 supplémentaires.
Air-France/KLM chute de -7%, affecté par le 'profit warning' de Lufhansa.

Gros dégagements également sur les valeurs 'Télécom': l'hypothèse d'un rapprochement entre Free et Bouygues s'étiole (mésentente complète sur le prix du réseau de 'BT') et Iliad dévisse de -6,8%, Bouygues de -6,3%... et Orange décroche de -3,3%.

Pour son premier jour de cotation, Elior finit en modeste hausse de 1% à 14,9 euros. Le groupe a levé 785 millions d'euros dans le cadre d'une émission d'actions nouvelles. Sur la base de son prix d'introduction de 14,75 euros par action, la capitalisation boursière s'élevait à environ 2,4 milliards d'euros.

Exane a relevé sa cible à 108 euros sur le titre Air Liquide (+0,2%) contre 98 euros précédemment. Le bureau d'analyses maintient son conseil à 'surperformance'. Air liquide reste sa valeur préférée du secteur à court terme.

Siemens (-0,95%) a annoncé cet après-midi que Mitsubishi Heavy Industries (MHI) envisageait de se joindre à lui afin d'évaluer l'opportunité d'une offre sur certaines activités d'Alstom.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance