BFM Patrimoine

Paris: stable malgré des profit warning et W-Street hésitant

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Paris (+0,02%) s'est épargné in extremis une clôture 'dans le rouge' après une incursion en territoire négatif au cours des 20 dernières minutes de la séance. Le revirement baissier semble relever davantage du 'technique'

(CercleFinance.com) - Paris (+0,02%) s'est épargné in extremis une clôture 'dans le rouge' après une incursion en territoire négatif au cours des 20 dernières minutes de la séance.
Le revirement baissier semble relever davantage du 'technique' (test de résistance annuelles ou historiques) que d'une 'actualité du jour' propre à décevoir les marchés.
Les 'trimestriels' publiés ce mardi aux Etats Unis semblaient plutôt supérieurs aux attentes mais ils sont mal accueillis (à l'image de Johnson & Johnson, Travelers, Unilever, Verizon...) et le Dow Jones s'en ressent avec un repli de -0,3% (et -0,8% au plus bas du jour, sous 16.320Pts contre 16.520 en ouverture, soit d200Pts d'écart en moins de 2 heures).

Les places européennes terminent très exactement à l'équilibre après avoir longtemps évolué en territoire record ce mardi, dopé par le nouveau 'plus haut depuis 13 ans' du Nasdaq et le re-test des 1.850Pts par le 'S&P' (qui grappille +0,2% à mi-séance).
Tout semblait aller pour le mieux à Wall Street en préouverture après un 'pont' de 3 jours et cela soutenait la tendance sur le Vieux Continent.
Peu avant 15H30, le CAC40 s'était hissé au-delà des 4.350Pts mais a manqué à 0,1% près le retracement du zénith 2013 des 4.356Pts.

Chez nos voisins, le FTSE perd -0,04%, le DAX grappille +0,15%, Milan a replongé de 20.167Pts vers 16H à un peu moins de 20.000Pts en clôture.

La hausse des actions semblait se poursuivre inexorablement depuis 10 jours, faisant fi de nombreuses déceptions au niveau de trimestriels ou des 'profit warning' puis de statistiques pouvant inviter à un peu de modération: l'optimisme des analystes et des investisseurs allemands repart timidement à la baisse, d'après l'indice ZEW qui rétrocède 0,3 point à 61,7 en janvier (contre 62 en décembre), alors que les économistes attendaient une hausse aux environs de 64.

'Après s'être effacée momentanément de l'actualité, la place américaine ouvre à nouveau ses portes ce mardi', indique Saxo Banque. Faute de nouveaux catalyseurs, les professionnels attendent Wall Street en ordre dispersé en début de séance.

Sur le front des valeurs, Alstom chute de 13,8%, sanctionné pour une baisse de 12% des prises de commandes sur neuf mois. La marge opérationnelle devrait rester autour de 7% cette année et s'établir en léger retrait l'année prochaine, le rebond attendu étant donc différé.

Soitec perdait 8%, le spécialiste des matériaux semi-conducteurs ayant vu son chiffre d'affaires presque divisé par deux sur son troisième trimestre comptable.
Bouygues, dégradé par un analyste chute de -5,7%, Orange rechute de -2,5%, Vallourec de -3,4%... mais malgré ces 'décrochages', la bourse de Paris finit stable dans le sillage de BNP-Paribas (+1,9%), de Pernod-Ricard et Alcatel (+3,65% et +2,64% respectivement)

Concernant les valeurs plus modestes, Bigben Interactive abandonne 12,65% à 8,15E, délaissé à la suite d'un avertissement sur sa marge.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance