BFM Patrimoine

Paris: séance attentiste, W-Street réagit peu après la FED.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Le communiqué de la FED vient de paraître: il confirme une nouvelle réduction des achats mensuels d'obligations par la banque centrale de 10 milliards de dollars (pour moitié des RMBS et l'autre moitié des titres d'Etat). L

(CercleFinance.com) - Le communiqué de la FED vient de paraître: il confirme une nouvelle réduction des achats mensuels d'obligations par la banque centrale de 10 milliards de dollars (pour moitié des RMBS et l'autre moitié des titres d'Etat).

La FED entend également faire évoluer ses critères d'appréciation de la conjoncture (en vue de calibrer sa politique de taux directeurs) sans donner plus de précision.

Wall Street ne régit quasiment pas, confirmant la quasi stagnation observée depuis 16H: le Dow Jones, le 'S&P' et le Nasdaq évoluent dans une fourchette de -0,18% à -0,23%: seul le Russel-2000 'décale un peu'... de -0,40%).

Le CAC40 (-0,12% à 4.308) s'est maintenu au-dessus des 4.300Pts (et des 4.295Pts du 31/12/2013): le rebond amorcé lundi n'est pas remise en cause.

Chez nos voisins, pas de tendance décelable non plus: le FTSE recule de 0,5% tandis que le DAX grappille de 0,4%, Madrid grappille 0,35%, Milan les perd... l'Euro-Stoxx50 revient proche de zéro (+0,05%)

'Les investisseurs considèrent que le pic de la crise ukrainienne est passé et ils retiennent dans le discours de Vladimir Poutine que l'annexion de la Crimée resterait un cas isolé', souligne Barclays Bourse.

Selon les spécialistes, le communiqué du FOMC devrait connaître des adaptations. Les forward guidances, notamment, devraient être ajustées, devenant plus qualitatives que quantitatives (une bonne façon d'écarter tout anticipation prématurée de hausse de taux). En attendant, les T-Bonds US se dégradent marginalement (-0,02% à 2,7%), le Dollar se redresse marginalement (1,3915 contre 1,393E) et le pétrole repasse au-dessus des 100$ sur le NYMEX.

On l'a appris ce matin, l'Office National de Statistiques (ONS) a recensé 1,17 million d'inscrits aux allocations chômage au Royaume-Uni à la fin du mois de février 2014, soit 34.600 de moins qu'en janvier, ce qui représente un taux en repli de 0,1 point à 3,5% de la population active.

Sur le front des valeurs, Eramet bondit de 10,75%, l'intérêt spéculatif de la valeur ayant été relancé par une interview dans L'Usine Nouvelle de Jacques Bacardats, président de Carlo Tassara, actionnaire d'Eramet à hauteur de 12,6% (l'entreprise devrait se donner les moyens de moderniser son outil de production via une AK)... sans oublier le net redressement du prix du Nickel (dont la Russie est le 1er producteur).

Nexans prend 4%, alors que les analystes de Société Générale écrivent que le titre recèle un 'important potentiel' en cas de meilleure exécution et de stratégie de gestion active du portefeuille.

Eurazeo gagne 3,5%, après avoir dévoilé un résultat net part du groupe de 561 millions d'euros pour son exercice 2013 contre une perte de 238,4 millions d'euros en 2012. Le groupe a également annoncé un investissement de 285 millions d'euros dans la marque de prêt-à-porter espagnole Desigual.

A l'inverse, bioMérieux lâche 5,8%, après avoir indiqué de son côté avoir atteint ses objectifs en 2013, mais les analystes mettent en évidence des perspectives 'un peu justes' (l'impact négatif de changes pourrait être compensé par des hausses tarifaires). Au sein du CAC40, Bouygues ferme la marche avec -1,8%, talonné par BNP-Paribas avec -1,75% (alors que Crédit Agricole progressait d'autant et Technip de +2,4%... des écarts très équilibrés donc).

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance