BFM Patrimoine

Paris: se prépare à une actualité chargée.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Les opérateurs boudent les statistiques chinoises du jour et jouent la prudence avant une semaine qui s'annonce bien remplie. Ils espèrent que la seule donnée américaine attendue cet après-midi viendra leur donner du baume

(CercleFinance.com) - Les opérateurs boudent les statistiques chinoises du jour et jouent la prudence avant une semaine qui s'annonce bien remplie. Ils espèrent que la seule donnée américaine attendue cet après-midi viendra leur donner du baume au coeur.

Vers 14h20, le CAC 40 se replie de 0,6% à 3708,2 points, tandis que le FTSE et le DAX perdent respectivement 1,1% et 0,9%.

Dans quelques minutes, doit paraître l'indice Empire State de la Fed de New York pour le mois d'avril, pour lequel le consensus table sur un repli à 7, contre 9,2 précédemment.

Ce matin, le marché a appris que la croissance de l'économie chinoise a atteint 7,7% en rythme annualisé au premier trimestre, soit moins que les 8% espérés. 'Non seulement le PIB est ressorti en-deçà des prévisions mais la production industrielle a également raté le consensus', souligne Vincent Pellizzari, trader chez RTFX.

Dans les jours qui viennent, 'l'actualité concernant les banques centrales va laisser la place aux indicateurs économiques et résultats des entreprises', indique Aurel BGC.

'Certes, la publication du Beige Book pourrait fournir quelques arguments aux colombes du FOMC pour demander plus', ajoute le bureau d'études pour qui 'le rapport de la Fed devrait confirmer un tassement de l'activité'.

Il complétera la panoplie d'indicateurs publiés mardi: les prix à la consommation, mises en chantier de logements, production industrielle.

En Europe, l'actualité économique s'annonce pauvre, essentiellement marquée par la publication de l'enquête ZEW, mardi.

En outre, de nombreuses sociétés américaines et européennes doivent publier leurs résultats. 'Les deux secteurs les plus représentés seront les technologiques et banques', précise Aurel BGC. 'Certaines sociétés, comme Coca-Cola ou Johnson & Johnson, fourniront des indications précieuses sur les ventes dans les pays émergents, notamment en Chine', ajoutent les spécialistes.

Sur le front des valeurs, Accor, en queue de peloton sur le CAC, recule de 4,5% à 25,5 euros, après un sévère abaissement de recommandation de Crédit Suisse, de 'surperformance' à 'sous-performance'.

Archos, spécialiste des tablettes sous Android, lâche 2,8% à 2,4 euros, après avoir annoncé un chiffre d'affaires de 26,5 millions d'euros pour le 1er trimestre 2013 contre 42,2 millions d'euros au 1er trimestre 2012.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance