BFM Patrimoine

Paris: salue les propos du président de la BCE.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris accélère sa progression cet après-midi, propulsée par la conférence de presse de Mario Draghi à Bruxelles, qui laisse la porte ouverte à de prochaines mesures de soutien de la part de la BCE. Vers 16h00

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris accélère sa progression cet après-midi, propulsée par la conférence de presse de Mario Draghi à Bruxelles, qui laisse la porte ouverte à de prochaines mesures de soutien de la part de la BCE.

Vers 16h00, l'indice CAC40 grimpe de 1,2% à 4.501 points, surperformant les gains de Londres (+0,5%) et de Francfort (+0,7%), tandis que le Dow Jones n'avance que de 0,2% et le Nasdaq de 0,1% à New York.

Tout comme la Banque d'Angleterre un peu plus tôt, la BCE a décidé de laisser ses taux directeurs inchangés, taux qu'elle prévoit de 'maintenir à leurs niveaux actuels ou à des niveaux plus bas sur une période prolongée'.

Surtout, Mario Draghi a mis en avant l'engagement unanime du conseil des gouverneurs à 'recourir également à des instruments non conventionnels dans le cadre de son mandat afin de faire face efficacement aux risques d'une période trop longue de faible inflation'.

Rappelant que 'de nouvelles informations et analyses concernant les perspectives d'inflation seront disponibles début juin', il a ajouté que 'les éventuelles répercussions des risques géopolitiques et des évolutions du taux de change feront l'objet d'un suivi attentif'.

Autre bonne nouvelle pour les marchés, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage ont chuté de 26.000 aux Etats-Unis la semaine dernière, à 319.000, et le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités a reculé de 76.000.

Sur le plan des valeurs, les bancaires ont le vent en poupe sur le CAC40 après le discours de Mario Draghi : Société Générale s'adjuge 2,1% à 44,4 euros, BNP Paribas 1,9% à 53,5 euros et Crédit Agricole 1,6% à 12 euros.

En tête du SBF120, Areva grimpe de 5% à 18,2 euros, au lendemain de la finalisation de la cession d'Euriware et de ses filiales à Capgemini, cession accompagnée d'un grand contrat d'infogérance et d'intégration de systèmes.

CGG poursuit son repli (-5% à 10,4 euros) après ses mauvais résultats trimestriels publiés cette semaine et Arkema abandonne 1,9% à 75,9 euros, alors qu'UBS a abaissé son objectif de cours sur la valeur de 93 à 90 euros.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance