BFM Patrimoine

Paris: retrouve son équilibre avec Wall Street.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Le marché parisien retrouve l'équilibre cet après-midi avec l'ouverture dans le vert de Wall Street. Vers 15h50, le CAC40 cède moins de 0,1% à 3495 points, à peu près en ligne avec le DAX tandis que le FTSE et le Dow Jone

(CercleFinance.com) - Le marché parisien retrouve l'équilibre cet après-midi avec l'ouverture dans le vert de Wall Street. Vers 15h50, le CAC40 cède moins de 0,1% à 3495 points, à peu près en ligne avec le DAX tandis que le FTSE et le Dow Jones grappillent 0,1%.

'Les investisseurs sont soucieux du ralentissement économique global', souligne pourtant Saxo Banque. Dernier exemple, le géant des équipements de chantier Caterpillar a abaissé ses projections à horizon 2015, invoquant un 'environnement économique moins porteur'.

Face à ce contexte morose, les opérateurs attendent de voir la BCE passer à l'action. Néanmoins, la mise en oeuvre de son programme de rachat de dette souveraine dépend d'une demande d'aide de la part de l'Espagne qui tarde à venir.

Aussi, selon Barclays Bourse, les marchés y seront extrêmement attentifs à la présentation du budget de l'Etat espagnol pour 2013 et aux besoins de recapitalisation des banques espagnoles, attendus en fin de semaine.

Néanmoins, les marchés ont pu prendre connaissance d'une bonne surprise sur le front de l'immobilier américain : l'indice S&P/Case-Shiller du prix des maisons individuelles a augmenté sensiblement en juillet par rapport au mois précédent.

A 16h00, les investisseurs prendront connaissance aux Etats-Unis de la confiance des consommateurs du Conference Board pour septembre. Le consensus vise une remontée autour de 63, grâce notamment à la mise en place annoncée du 'QE3'.

Sur le SBF120, Areva grimpe de 6,9% à 14,3 euros, au lendemain de la signature de deux contrats permettant l'approvisionnement à long terme en uranium naturel du parc nucléaire d'EDF (plus de 30.000 tonnes sur la période 2014-2035).

CGGVeritas rebondit de 3% à 25,2 euros, bien que Moody's ait indiqué pour sa part avoir placé ses notes crédit sous surveillance en vue d'une possible dégradation après l'acquisition de la division Géoscience du néerlandais Fugro.

A contre-courant, Alten progresse de 2% à 25,7 euros, profitant de l'annonce par la société d'ingénierie et de conseil d'un résultat net part semestriel en hausse et d'une confirmation des prévisions pour l'exercice en cours.

Eiffage s'inscrit par contre en baisse de 0,7% à 27 euros: selon des sources de presse, le gouvernement pourrait décider la non-déductibilité d'une partie des intérêts d'emprunt, ce qui pourrait impacter significativement le groupe.

Bénéteau lâche 2,6% à 9,1 euros, suite à l'annonce d'un chiffre d'affaires annuel en baisse de près de 10%. Le fabricant de navires de plaisance table sur un résultat d'exploitation autour du point mort.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance