BFM Patrimoine

Paris: retient son souffle.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Les investisseurs vont enfin prendre connaissance du rapport sur l'emploi américain ce mardi, sans grande excitation cette fois. Vers 14h00, le CAC 40 grappille 0,2% à 4285,1 points, tandis que le FTSE et le DAX avancent respe

(CercleFinance.com) - Les investisseurs vont enfin prendre connaissance du rapport sur l'emploi américain ce mardi, sans grande excitation cette fois.

Vers 14h00, le CAC 40 grappille 0,2% à 4285,1 points, tandis que le FTSE et le DAX avancent respectivement de 0,3% et 0,2%.

L'annonce tant attendue est imminente. Les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis paraîtront à 14h30. Le consensus vise la création d'un peu plus de 180.000 postes en septembre et un taux de chômage stable à 7,3%.

'Ce chiffre de septembre est moins important : avec les incertitudes autour du budget américain, la banque centrale va retarder le début du 'tapering' au début de l'année prochaine', souligne Aurel BGC.

'Les marchés devraient rester de marbre, sauf si les chiffres de l'emploi sont nettement en dessous des attentes', prédit le bureau d'études.

'Les prochaines réunions du FOMC (30 octobre et 18 décembre) ne manqueront pas de s'appuyer sur les statistiques de l'emploi et de l'immobilier résidentiel', rappelle pour sa part Barclays Bourse.

Daniel Gravier, directeur général de XTB France, indique par ailleurs que 'la Commission européenne vient de demander il y a quelques heures au Parlement européen d'approuver immédiatement une mesure d'urgence, indéniablement historique'.

Le professionnel explique qu'un versement supplémentaire de 2,7 milliards d'euros dans le cadre du budget 2013 est attendu par la Commission pour empêcher une paralysie totale de l'Union européenne. 'Sans ce versement, l'UE entrerait mécaniquement en cessation de paiement à la mi-novembre', précise-t-il.

Il ajoute qu''un vote extraordinaire pourrait être organisé dès jeudi afin de résoudre cette situation de tension qui devrait agiter les marchés financiers cette semaine, en particulier les indices européens et l'euro'.

Sur le front des valeurs, Veolia Environnement poursuit sa correction entamée la veille avec une dégradation des analystes de Bryan Garnier, se repliant de 3,1% à 12,8 euros.

ArcelorMittal est également à la peine, perdant 2,7% à 11,7 euros, après une double dégradation, de 'achat' à 'vendre', d'UBS.

Eurotunnel recule de 0,9% à 7,2 euros, après avoir enregistré une croissance de ses ventes de 16% à changes constants au 3e trimestre, à 309,8 millions d'euros.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance