BFM Patrimoine

Paris: reste sur ses gardes.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Les investisseurs veulent obtenir davantage de précisions sur le calendrier de la Fed avant de prendre plus de risques. L'après-midi s'annonce pauvre en données économiques. Vers 14h30, le CAC 40 se replie de 0,9% à 4087,9

(CercleFinance.com) - Les investisseurs veulent obtenir davantage de précisions sur le calendrier de la Fed avant de prendre plus de risques. L'après-midi s'annonce pauvre en données économiques.

Vers 14h30, le CAC 40 se replie de 0,9% à 4087,9 points, tandis que le FTSE et le DAX reculent respectivement de 0,5% et 0,3%.

'Les principaux indices de la place risquent d'évoluer en dents de scie pour les jours à venir et ce, tant que la Fed n'aura pas levé le voile quant à la modification de son programme de soutien à l'économie US', prévient Saxo Banque qui invite donc à suivre avec intérêt les annonces majeures à venir pour la fin du mois d'août, 'qui risquent d'être déterminantes pour la Banque centrale américaine afin de prendre une décision et ce, dès la rentrée'.

Les professionnels indiquent que les investisseurs restent attentifs à l'annonce d'un éventuel ralentissement d'achats d'actifs de la Fed dans les semaines à venir, qui pourrait être annoncé par Fisher, membre du FOMC ou par Lew, secrétaire au Trésor, lors de leurs discours prévus jeudi.

Aurel BGC souligne que la publication clé de la semaine sera celle, mercredi soir, des minutes de la dernière réunion du FOMC. 'De par ses formulations très générales, il n'est pas certain que ce document fournira d'importantes informations supplémentaires aux investisseurs mais pourrait donner une idée plus précise des débats et des divergences profondes entre les membres du comité de politique monétaire', considère le bureau d'études.

Selon les spécialistes, 'le cycle de conférence de Jackson Hole devrait moins attirer l'attention que d'autres années'. En effet, Ben Bernanke a, une nouvelle fois, décidé de s'abstenir de participer à l'évènement annuel organisé par la réserve fédérale de Kansas City. Janet Yellen, quant à elle, sera bien présente, mais pas son potentiel concurrent à la présidence de la Fed, Larry Summers.

'A court terme, nous considérons que la configuration technique dégradée des indices américains pourrait finir par peser sur les indices européens (même si à court terme, la configuration technique de l'Europe est plus forte qu'aux Etats-Unis)', souligne pour sa part Barclays Bourse qui appelle à surveiller les prochaines statistiques macroéconomiques en Europe, 'en espérant qu'elles confirment les bons chiffres des PIB européens du deuxième trimestre'.

Sur le front des valeurs, Lafarge lâche plus de 3% à 47,7 euros, alors que l'incertitude demeure en Egypte.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance