BFM Patrimoine

Paris: reste inchangé après les nouvelles statistiques US.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris reste inchangée après la publication de nouveaux indicateurs économiques US. L'indice CAC 40 recule de 0,20% à 4522 points. Cette baisse s'opère dans un volume d'échanges particulièrement limité en ce

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris reste inchangée après la publication de nouveaux indicateurs économiques US. L'indice CAC 40 recule de 0,20% à 4522 points. Cette baisse s'opère dans un volume d'échanges particulièrement limité en ce jour férié de l'Ascension (seulement 830 millions d'euros sur le CAC 40).

Aux Etats-Unis, les inscriptions aux allocations chômage et la seconde estimation de la croissance du PIB au premier trimestre viennent d'être publiées.

L'économie américaine s'est contractée davantage que prévu, de 1% en rythme annualisé au premier trimestre 2014, selon le Département du Commerce. Par comparaison, les économistes anticipaient en moyenne une baisse deux fois moindre. Le chiffre a été révisé par rapport à une estimation initiale qui était de +0,1%, et intervient après une croissance à un rythme de +2,6% observée sur les trois derniers mois de l'année 2013.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont assez nettement baissé aux Etats-Unis lors de la semaine du 24 mai, montrent des données publiées par le Département du Travail. Ces inscriptions sont ainsi ressorties à 300.000 contre 327.000 la semaine précédente. A titre de comparaison, les économistes attendaient en moyenne 315.000 inscriptions au chômage.

Du côté des valeurs parisiennes, Numericable s'adjuge 5% à la faveur d'une recommandation favorable des analystes de Citi.

Ubisoft progresse de 6% après avoir annoncé que 'Watch Dogs' était devenu le jeu le plus vendu de l'histoire du groupe pour un premier jour de lancement.

EDF lâche près de 3,5%, toujours sous l'effet de rumeurs de mise sur le marché d'une partie du capital d'EDF par l'Etat.

Renault cède 1,7%, victime d'une dégradation des analystes de Bernstein, inquiets de l'exposition du groupe aux marchés émergents comme le Brésil et la Russie.

Arnaud Montebourg, le Ministre français de l'Economie, a salué le projet d'acquisition de Bull par Atos, se félicitant de la naissance d'un acteur français 'leader en Europe'.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance