BFM Patrimoine

Paris: reste au zénith alors que W-Street efface ses pertes.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - L'annonce faite par Tim Geithner (le Secrétaire américain au Trésor) de son départ fin janvier semble bien accueilli par Wall Street où les 3 principaux indices viennent de repasser dans le vert. Wall Street s'était align

(CercleFinance.com) - L'annonce faite par Tim Geithner (le Secrétaire américain au Trésor) de son départ fin janvier semble bien accueilli par Wall Street où les 3 principaux indices viennent de repasser dans le vert.

Wall Street s'était aligné d'entrée de jeu sur le repli des indices du Vieux Continent (-0,3%) avant de revenir une première fois à l'équilibre vers 17H: le Dow Jones, le 'S&P' et le Nasdaq grappillent conjointement +0,1% ce soir vers 19H.
Aucune amorce de consolidation du Nasdaq après un gain de +5% en l'espace de 2 séances.

Le CAC40 s'est effrité de 0,35%: l'indice ne fait que recéder ce qui avait été gagné durant le 'fixing' de clôture la veille.
La séance s'achève sur un score insignifiant après plus de 8 heures de stagnation entre 3.710 et 3.725Pts, dans des volumes toujours aussi dérisoires de 1,6MdsE (dont 25% durant le seul 'fixing').

Même scénario sur les places européennes (-0,37%) qui renouent avec le scénario récurrent des dernières semaines de l'année 2012: après un petit décalage de cours initial (à la baisse aujourd'hui), les indices se mettent à dériver durant de longues heures au sein de fourchettes de fluctuation hyper serrées.

Tout comme la veille, Wall Street a peu réagi aux chiffres du jour: les créations d'emplois dans le secteur privé (selon ADP) seraient ressorties à 215.000 contre 133.000 attendu par le consensus.
Les demandes hebdomadaires d'indemnités chômage sont par contre en hausse de +10.000 à 372.000 (et ce n'est pas la première fois que les chiffres du Département du travail et d'ADP sont en contradiction).

Les opérateurs continuent d'agir comme si l'accord de mardi matin avait tout résolu -tant sur le plan fiscal que budgétaire- et que le 'fait majeur' concernait le faible relèvement de la fiscalité sur les dividendes et les plus-values.

Sur le front des valeurs, Alcatel-Lucent s'envole de près de 10% à près de 1,16E (alors que Crédit Suisse a relevé sa recommandation de 'sous-performance' à 'neutre' avec un objectif de cours rehaussé de 0,70 à 1,25E, quasiment du simple au double avec une désinvolture déconcertante).

Au sein du CAC40, Véolia (-1,9%) et Vivendi (-1,75%) plombent un peu la tendance mais c'est compensé par PPR (+1,6%) qui poursuit sa hausse à 145E (nouveau record absolu), ST-Micro prend +1,3% et Gemalto +1,2%.

Au sein du SRD, Bigben Interactive progresse de 3,3%, au lendemain d'un accord avec Samsung pour développer une application pour Smart TV Samsung, compatible avec le 'Cyberbike' de Bigben.

Prodware grimpe pour sa part de 5,1% à 8,03E, porté par la cession de sa participation de 15,9% dans le holding Qurius NV à Value8, opération qui donne d'ailleurs à l'acquéreur 2,1% du capital de l'éditeur français.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance