BFM Patrimoine

Paris: refranchit 5100, la BCE à la manoeuvre, $ à 1,1135/E.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - La BCE a réussi son 'coup de com' et propulse les indices boursiers européens 2,25% plus haut en moyenne (et le CAC40 vers 5.117Pts). Les marchés obligataires assez curieusement se montrent beaucoup moins enthousiastes alors

(CercleFinance.com) - La BCE a réussi son 'coup de com' et propulse les indices boursiers européens 2,25% plus haut en moyenne (et le CAC40 vers 5.117Pts).

Les marchés obligataires assez curieusement se montrent beaucoup moins enthousiastes alors que ce sont les premiers concernés par l'activisme de la BCE (3 à 4,5Pts de base en moins sur les Bunds et OAT): pas moins de 2 déclarations à quelques minutes d'intervalle vers 9H de la part de Benoît Coeuré et Christian Noyer (ces grands argentiers agissant en concertation avec Mario Draghi).

La BCE entend bien conserver le contrôle sur l'évolution des marchés obligataires et maintenir les taux le plus bas possible: à cette fin, elle va amplifier momentanément ses rachats en mai et juin... et Christian Noyer affirme même que la taille du 'QE' pourrait être amplifiée.

Le CAC40 (+2,09%) a navigué tout l'après-midi entre 5.100 et 5.122 (au plus haut du jour à 17H29) avec pas moins de 38 valeurs en hausse sur 40 (Arcelor s'effrite de -0,45%, Technip a lâché -2%), l'Euro-Stoxx50 bondit de +2,28% (le DAX30 et le Mibtel grimpent de +2,2%)... mais le FT100 ne grappille que +0,35%.

Outre Atlantique en revanche, les très bons chiffres de l'immobilier n'inspirent guère Wall Street qui stagne complètement avec des écarts allant de -0,1 (Nasdaq) à +0,1% sur le Dow (le 'S&P' est inchangé).
Il faut dire que la flambée du Dollar à 1,113/E impacte les exportatrices.

Le chiffre du jour concernant le secteur immobilier sont carrément spectaculaires : les mises en chantier ont bondi de 20,2% le mois dernier (plus forte hausse depuis 1991 !) pour s'établir à 1.135.000 unités (équivalent au niveau de fin 2007), alors que les analystes les attendaient en moyenne à 'seulement' 1.019.000, tandis que les permis de construire ont crû de 10,1% à 1.143.000 (après +5,5% en mars).

En Europe, les déclarations des membres de la BCE éclipsent complètement la chute de -11,4 points à 41,9 de l'indice ZEW du sentiment économique en Allemagne (le consensus tablait sur une quasi stabilité à 52,5).

Le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est établi à 0% en avril, soit une progression de 0,1% en séquentiel, conformément à l'estimation rapide d'Eurostat et à la prévision du consensus, et la balance commerciale de l'eurozone a affiché un excédent de 23,4 milliards au titre du mois de mars, soit 3 milliards de plus qu'au terme du mois précédent.

Du côté des valeurs, EDF grappille 0,7% après que son nouveau PDG Jean-Daniel Lévy a fait part dans les colonnes du Figaro de son intérêt pour le rachat de la division 'NP' (réacteurs) d'Areva (+0,5%).

Renault grimpe de son côté de 5,12% et est en tête du CAC 40 après la publication des chiffres de l'ACEA (Association des constructeurs européens d'automobiles), laquelle a recensé 1.166.482 immatriculations le mois dernier au sein de l'Union européenne, soit un nouveau record depuis 2009 pour la période. Les ventes du constructeur français ont bondi de 14,9% en avril (meilleure performance parmi les grands constructeurs), avec une croissance de 14,5% pour Dacia.

Les titres Eiffage (+4,1%) et Vinci (+2,7%) profitent quant à eux de relèvements de JPMorgan de 'neutre' à 'surpondérer', avec des objectifs de cours rehaussés de respectivement 4 et 3 euros à 61 et 62 euros.

Enfin, si Technip (-2,1%), Maurel & Prom (-3,3%) et CGG (-4,3%) pâtissent de la baisse des cours de l'or noir, le reflux de l'euro sert les valeurs exportatrices comme Plastic Omnium (+6,2%, leader du SBF 120), LVMH (+3,6%) et Airbus Group (+2,15%).

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance