BFM Patrimoine

Paris: redoute un tapering en janvier.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Les investisseurs ne souhaitent pas prendre de risques, alors qu'un changement de cap de la Fed semble se rapprocher. Vers 14h00, le CAC 40 recule de 1,8% à 4209 points, tandis que le FTSE et le DAX perdent respectivement 0,8%

(CercleFinance.com) - Les investisseurs ne souhaitent pas prendre de risques, alors qu'un changement de cap de la Fed semble se rapprocher.

Vers 14h00, le CAC 40 recule de 1,8% à 4209 points, tandis que le FTSE et le DAX perdent respectivement 0,8% et 1,2%.

'La fin de la semaine s'annonce riche en événements économiques et personne ne préfère prendre de risque', souligne Saxo Banque. La réunion de la BCE se tient jeudi, tandis que les chiffres du chômage américains paraîtront vendredi.

'Outre Atlantique, les marchés américains ont terminé en baisse, les investisseurs ne trouvant pas de nouveaux catalyseurs pour faire monter encore les marchés actions, qui viennent d'enchaîner huit semaines consécutives de hausse, et ce malgré la publication d'indicateurs macroéconomiques jugés positifs', ajoutent les professionnels.

'La publication d'indicateurs meilleurs que prévu a relancé pour la énième fois les craintes d'un ralentissement du programme de rachats d'actifs de la Réserve fédérale dès janvier plutôt qu'en mars', renchérissent-ils.

Dans la matinée, les investisseurs ont appris que les prix à la production industrielle ont diminué de 0,5% dans la zone euro et de 0,6% dans l'ensemble de l'Union Européenne en octobre 2013 par rapport à septembre, selon les estimations d'Eurostat.

Sur le front des valeurs, AXA perd 1,3%, alors que Barclays est passé de 'sous-pondérer' à 'surpondérer' et a relevé son objectif de cours de 18 à 22 euros sur le titre de l'assureur.

Orange (ex-France Telecom) accuse l'une des plus fortes baisses de l'indice en cédant 3,5%, après que son concurrent Free Mobile a annoncé que l'accès à la téléphonie mobile de quatrième génération serait intégré sans surcoût à ses forfaits mensuels.

Sur le SBF 120, Neopost abandonne 1,2%, le fournisseur d'équipements pour salles de courrier ayant dévoilé lundi soir un chiffre d'affaires quasiment atone pour le troisième trimestre de son exercice 2013.

Parmi les valeurs plus modestes, Oeneo grimpe de 6%, salué pour les résultats semestriels de l'acteur de la filière viticole, résultats marqués par une amélioration sensible de sa marge opérationnelle courante.

Exel Industries s'envole de 16%, en réaction aux résultats annuels d'excellente facture publiés par le fournisseur de solutions de pulvérisation.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance