BFM Patrimoine

Paris: rattrapée par les mauvaises nouvelles.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris voit ses gains se tasser cet après-midi, rattrapée par les mauvaises nouvelles de la matinée. Le CAC40 grappille 0,1% à 3401 points, tandis que le FTSE cède 0,2%, que le DAX prend 0,5% et que le Dow Jones

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris voit ses gains se tasser cet après-midi, rattrapée par les mauvaises nouvelles de la matinée. Le CAC40 grappille 0,1% à 3401 points, tandis que le FTSE cède 0,2%, que le DAX prend 0,5% et que le Dow Jones gravite à son équilibre.

Malgré un regain d'optimisme en milieu de séance, les investisseurs n'oublient pas les mauvaises nouvelles de la matinée, comme le recul pour le septième mois consécutif de l'activité dans le secteur privé de l'Eurozone en août. L'indice PMI final composite s'est en effet replié de 46,5 en juillet à 46,3, en dessous de son estimation flash (46,6).

Ils s'inquiètent aussi de l'avertissement sur résultats lancé par le groupe de transport express et de logistique FedEx, dont les performances sont généralement considérées comme un indicateur précieux pour la santé de l'économie mondiale.

Les opérateurs avaient pourtant repris un peu confiance dans la réunion de la BCE de demain alors que les politiques montaient au créneau pour inciter la banque centrale à agir.

'Hier soir, le président français a apporté son soutien à Mario Monti concernant le bouclier anti-spread qui devrait enrayer la hausse des taux, et le rachat de titres sur le marché secondaire par la BCE', soulignait Saxo Banque.

Les marchés semblaient aussi se satisfaire de la seule donnée parue cet après-midi aux États-Unis: la productivité non agricole a progressé plus que prévu au deuxième trimestre, de 2,2% en rythme annualisé en seconde lecture (contre 1,6% en estimation initiale).

Du côté des valeurs, STMicroelectronics (-4,4% à 4,4 euros) enregistre la plus forte baisse du CAC, alors qu'UBS a abaissé son conseil sur le titre du fabricant de puces de 'neutre' à 'vendre' pour des raisons de valorisation.

Altran progresse de 2% à plus de 4,5 euros, la SSII ayant dévoilé les modalités de son programme de rachat d'actions de 18 mois et d'un montant maximum de 217 millions d'euros. Le prix maximum d'achat par action doit être de 15 euros.

Bull s'adjuge 1,2% à un peu moins de 2,5 euros, avec la création - avec SFR et la Caisse des Dépôts - d'une filiale dédiée aux infrastructures de 'cloud computing' à dimension européenne.

Pierre & Vacances perd 3,3% à 12,8 euros, affecté par une dégradation chez Portzamparc à 'conserver', après le changement de gouvernance et un contact avec les dirigeants.

Haulotte Group grimpe de 5,1% à 6,1 euros, au lendemain de résultats salués par un relèvement d'opinion chez Gilbert Dupont de 'accumuler' à 'acheter'.

Jacquet Metal Service décroche de 2,9% à 7,7 euros, délaissé après la publication de résultats et de ventes en forte baisse sous l'effet de la dégradation de la conjoncture.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance