BFM Patrimoine

Paris: progresse dans de maigres volumes.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Le recul surprise des promesses d'achat de maisons neuves aux Etats-Unis (-0,6% en octobre au lieu de +2% attendu) n'impacte guère Wall Street: les indices US progressent de 0,03% en moyenne, c'est 'millimétrique' mais cela su

(CercleFinance.com) - Le recul surprise des promesses d'achat de maisons neuves aux Etats-Unis (-0,6% en octobre au lieu de +2% attendu) n'impacte guère Wall Street: les indices US progressent de 0,03% en moyenne, c'est 'millimétrique' mais cela suffit pour pulvériser une nouvelle cascade de records absolus... et le Nasdaq a été 'arraché' vers les 4.000Pts à l'ouverture (4.007) avant de retomber vers 3.991Pts (+0,01%).
Nouveau record absolu également pour le Russel-2000 à 1.127Pts avant une rapide rechute sous 1.124 (-0,15%).

Les opérateurs ont à coeur de préparer de la façon la plus positive le long pont (orgie consumériste) de Thanksgiving en propulsant Wall Street le plus haut possible.

Vers 16H15, le CAC 40 avance de 0,4% à 4.295Pts dans des volumes aussi inexistants que la volatilité (une des plus faibles de l'année en intraday avec 7 heures d'échanges entièrement inscrits au sein d'une fourchette 4.292/4.308Pts (avec 1,36MdsE échangés).
Chez nos voisins, le FTSE et le DAX grimpent respectivement de 0,3% et 0,9%, la hausse hallucinante de Francfort (aucune consolidation depuis le 30 août dernier, avec un ratio de 6 hausses pour une séance de consolidation à plat depuis début octobre) permet à l'Euro-Stoxx50 d'engranger 0,4%.

'Le traditionnel rallye de décembre va-t-il commencer sur les marchés actions?', s'interroge Barclays Bourse. 'C'est certainement trop tôt!', répondent les gérants qui restent sur leur idée d'un CAC 40 à 4.400 points pour la fin de l'année.

'Cette semaine sera placée sous le signe de la consommation des ménages américains', souligne Aurel BGC. 'Comme chaque année, les investisseurs seront focalisés sur les annonces des premières ventes pour Thanksgiving, avec le fameux Black Friday', précise le bureau d'études.

'Les informations disponibles, comme les enquêtes auprès des ménages, sont mitigées et les distributeurs ont annoncé une réelle pression sur le pouvoir d'achat des ménages, malgré la récente baisse des prix de l'essence', ajoute-t-il.

Soutenant cette tendance, 'dimanche, l'accord trouvé sur le nucléaire iranien prévoyant une limitation de l'enrichissement d'uranium en Iran et l'allègement des sanctions qui touchent le pays devrait entrainer une baisse des cours du pétrole et par conséquent une augmentation du pouvoir d'achat des consommateurs à l'échelle mondiale', rappelle Saxo Banque.

Après des débuts en baisse, Faurecia regagne finalement du terrain (+2,5%) après avoir pourtant révisé à la baisse ses objectifs à horizon 2016. L'équipementier automobile ne prévoit plus qu'une marge opérationnelle comprise entre 4,5% et 5%, contre plus de 5% précédemment.
Son concurrent Plastic Omnium s'envole de +3% et Peugeot de +4,5% avec l'arrivée de Carlos Tavarez comme N°2 et probable futur N°1 en cas de rapprochement avec Dongfeng.
Au sein du CAC40, Sté Générale soutient la tendance avec +2%, devant LVMH avec +1,4% et Carrefour ou Vinci (+1,1%).

Sanofi avance de 0,35%, alors que le laboratoire pharmaceutique est visé par une plainte en France, liée aux effets secondaires du Gardasil, son vaccin contre le cancer de l'utérus.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance