BFM Patrimoine

Paris: prises de profit devenues inévitables.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Le CAC 40 termine en repli de 0,7% à 3928,5 points, tandis que Wall Street évolue légèrement dans le rouge, les investisseurs empochant quelques bénéfices après les plus hauts historiques atteints la veille. En moins de

(CercleFinance.com) - Le CAC 40 termine en repli de 0,7% à 3928,5 points, tandis que Wall Street évolue légèrement dans le rouge, les investisseurs empochant quelques bénéfices après les plus hauts historiques atteints la veille.

En moins de trois semaines, le S&P 500 s'est adjugé près de 6% et a enfoncé sans difficulté le seuil des 1600 points. L'indice a fini mercredi à 1632 points, le niveau le plus élevé de toute son histoire.

Pour les spécialistes du marché boursier, des prises de profit sont devenues inévitables à ce stade, même si les derniers chiffres du chômage pourraient modérer les ardeurs de vente des investisseurs.

Les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage ont diminué de 4.000 la semaine dernière aux Etats-Unis, à 323.000, selon des chiffres publiés par le Département du Travail. Le consensus tablait pour sa part sur une légère remontée des inscriptions autour de 332.000.

Les stocks des grossistes ont augmenté de 0,4% en mars aux Etats-Unis, selon le Département du Commerce, conformément aux attentes des analystes. Cette hausse en ligne avec le consensus intervient après une diminution de 0,3% en février. Les ventes des grossistes américains ont reculé de 1,6% en mars, contre une progression de 1,5% le mois précédent.

A l'issue de la réunion de son comité de politique monétaire, la Banque d'Angleterre (BoE) a de nouveau annoncé un maintien de son programme de rachats d'actifs à 375 milliards de livres et de son taux de référence de 0,50%.

Le marché a pris connaissance dans la matinée de la production industrielle au Royaume-Uni. Elle a augmenté de 0,7% en mars 2013 par rapport à février, selon les données ajustées de variations saisonnières de l'office national de statistiques. Le consensus tablait plutôt sur une hausse de 0,2%.

Au premier trimestre 2013, la production a progressé de 0,2% par rapport au quatrième trimestre 2012, tirée par le secteur minier.

Aucune actualité majeure relative aux entreprises françaises cotées à Paris n'est à signaler en ce jour férié.

Le titre Michelin accuse l'une des plus fortes baisses du CAC 40 jeudi à la Bourse de Paris alors que les analystes s'inquiètent des répercussions de la chute des cours des matières premières sur l'activité du groupe. Dans une note de recherche, Citi s'interroge sur l'exposition du manufacturier aux équipements miniers.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance