BFM Patrimoine

Paris: pousse un ouf! de soulagement.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Paris gagne en fin de séance 1,5% à 3.872,60Pts après avoir flirté pendant de longues heures avec les 3.800Pts ce matin. La Bourse de New York s'inscrit en hausse après la parution de chiffres de l'emploi qui éloignent la

(CercleFinance.com) - Paris gagne en fin de séance 1,5% à 3.872,60Pts après avoir flirté pendant de longues heures avec les 3.800Pts ce matin.

La Bourse de New York s'inscrit en hausse après la parution de chiffres de l'emploi qui éloignent la crainte de voir la Fed réduire ou suspendre son programme d'assouplissement quantitatif. En fin de matinée, le Dow Jones progresse de 1,2% à 15.219 points, tandis que le Nasdaq Composite prend près de 1% à 3458 points.

'Si le Dow et le S&P 500 s'en tiennent à ces gains, les deux indices devraient finir la semaine sur un gain hebdomadaire positif', souligne David Jones, stratège chez IG.

Le CAC40 s'est réveillé un peu après 14H30 avec des chiffres de l'emploi US et cela ne pouvait pas mieux tomber pour les marchés; la perte hebdomadaire se trouve ramenée de -4% ce matin à -2% à la clôture !
Le chiffre 'idéal' ne devait refléter ni dégradation du marché du travail ni embellie du côté du chômage: mission accomplie.

L'économie américaine a créé un peu plus d'emplois que prévu le mois dernier, mais un écart de +5.000 par rapport au consensus est négligeable.

Ce qui rassure vraiment les investisseurs, c'est la petite remontée du taux de chômage qui passe de 7,5% à 7,6%: ceci éloigne la crainte de voir la FED réduire ou suspendre son 'QE-3', ce que personne ne souhaite à Wall Street.

Dans le détail, 175.000 emplois non agricoles ont été créés aux Etats-Unis au mois de mai, d'après les chiffres du Département du Travail, alors que les économistes anticipaient en moyenne 170.000 créations.

La statistique du mois d'avril, qui faisait état de 165.000 créations d'emplois, a été révisée à la baisse pour faire apparaître 149.000 créations d'emplois. Celle de mars a également été revue, mais cette fois à la hausse, à 142.000 contre 138.000 précédemment.

Le nombre d'heures hebdo travaillées reste parfaitement stable à 34,5 et les salaires ne bougent pas (une hausse de 0,2% était envisagée).

Du coté des valeurs, le CAC40 est tiré par EADS (+3,6% à 10 jours du Bourget, avec des frais de recherche/développement en baisse) et Vinci qui grimpe de 3,2% alors que certains analystes estiment que la valeur offre aujourd'hui un point d'entrée technique 'idéal', notamment pour viser les 43 euros.

Air France annonce que l'activité passage du mois de mai 2013 a enregistré une hausse du trafic de 4,7% pour des capacités en hausse de 3,5%. Le coefficient d'occupation s'est élevé à 81,7%, en hausse de 0,9 point. Le groupe a transporté 6,8 millions de passagers (+3.9%).

Eurocopter, filiale du constructeur aéronautique européen EADS, a signé avec l'armée de l'air britannique, la Royal Air Force (RAF), un contrat de maintenance de trois ans portant sur ses 24 hélicoptères militaires Puma Mk2. L'affaire est chiffrée à 60 millions d'euros environ.

Les analystes de Morgan Stanley ont dévoilé ce matin une opinion plus positive sur l'action EDF, dont ils estiment que le profil de risque s'améliore. Tout en maintenant leur conseil acheteur de 'surpondérer', ils ont relevé leur objectif de cours de 19 à 22 euros.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance