BFM Patrimoine

Paris: plus aucune volatilité ni signes précurseurs de repli

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Wall Street s'inspire largement à 2/3 de la séance du scénario de stagnation quasi complète observée en Europe quelques heures auparavant: les score sont figés avec -0,005% sur le Dow Jones, -0,15% sur le 'S&P' (c'est

(CercleFinance.com) - Wall Street s'inspire largement à 2/3 de la séance du scénario de stagnation quasi complète observée en Europe quelques heures auparavant: les score sont figés avec -0,005% sur le Dow Jones, -0,15% sur le 'S&P' (c'est symbolique et n'interdit pas de rêver à une 9ème séance de hausse consécutive si comme la veille, les indices sont tirés de 0,2% à la hausse à 21H59.)
Le Nasdaq affiche toujours un gain de +0,15% dans le sillage d'Apple qui reprend 3%... et retrouve son statut de 1ère capitalisation mondiale devant Exxon-Mobil.

Le CAC40 a grappillé +0,07% à 3.780,9Pts avec 2,25MdsE échangés, à l'issue de la séance la moins volatile depuis ma demi-journée du 24 décembre: l'indice tutoyait les 3.790Pts vers 15H50, la tendance étant soudain passée de morose à positive avec la publication des commandes de biens durables à 14H30 aux Etats Unis.

Des commandes qui explosent de +4,6% au lieu de 2% attendus mais une fois encore, ce sont les dépenses de défense -donc l'argent public- qui dopent les statistiques: hors défense et aéronautique, la hausse n'est plus que de 1,3% (Boeing captant l'essentiel de la hausse des carnets d'ordres).

Il faut néanmoins reconnaitre que le chiffre -hors dépenses d'état- est meilleur que prévu (0,8% anticipé) mais le chiffre brut démontre que la croissance des USA reste plus que jamais dépendante des commandes du pentagone et d'avions de ligne.
Confirmant les mauvais chiffres de vendredi (chute des reventes de logements anciens en décembre), les promesses de ventes immobilières ont chuté contre toute attente aux Etats-Unis de -4,3% (à 101,7) au lieu de +0,4% anticipé d'après la National Association of Realtors (NAR)... mais la hausse des 12 derniers mois s'établissait à +6,9%.

En Europe, le FTSE avance de 0,15%, Amsterdam de +0,25%, Milan de +1% mais le DAX se replie de 0,32% et Madrid de -0,6%.
Globalement, les places européennes progressent de +0,01% (l'E-Stoxx50 à culminé à 2.750Pts vers 15H) et inscrivent de nouveaux records annuels 'intraday' ou en clôture.

Aurel BGC évoque des risques pour les jours à venir. 'De nombreuses entreprises publient leurs résultats cette semaine et leur discours sur la conjoncture en Chine restera une thématique importante', souligne le bureau d'études.

'La réunion du comité de politique monétaire du Fed sera une source supplémentaire de volatilité', ajoutent les spécialistes qui anticipent peu de changement dans le communiqué du FOMC, prévu pour mercredi soir.

En attendant, le rendement des T-Bonds à 10 ans vient de repasser au-dessus du seuil des 2% sans que personne ne s'en préoccupe.

Du côté des valeurs du SBF-120, PagesJaunes s'envole de 17,15% à 2,8 euros, alors que HSBC a décidé de relever son objectif de cours sur le titre à trois euros, jugeant l'action 'encore mal valorisée'.

Safran avance de 0,55% à 34,6 euros, dopé par un relèvement de recommandation de 'conserver' à 'achat' de la Société Générale. Toujours dans l'aéronautique, EADS redécolle à la verticale avec +2,75% à 35,75E.

A l'inverse STMicroelectronics essuie un repli de 1% à 6,36 euros, avant la parution de ses résultats de 4ème trimestre, mercredi soir, Air Liquide cède -1,5% et Lafarge reste lanterne rouge avec -2,35%.

Orpea (-4,5%) et Medica (-4,6% à 14,1 euros) font figure de lanternes rouges alors que Michèle Delaunay, la ministre chargée des personnes âgées et de l'autonomie, a déclaré dans les colonnes du Parisien vouloir agir sur les tarifs des maisons de retraite.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance