BFM Patrimoine

Paris: paye son incapacité à rallier 4600, W-Street indécis

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La première séance du second semestre 2014 (les opérateurs traitent désormais sur des contrats 'juillet') s'achève sur un score négatif du CAC40 (-0,57%) qui a oscillé toute la journée de part et d'autre des 4520Pts (4.5

(CercleFinance.com) - La première séance du second semestre 2014 (les opérateurs traitent désormais sur des contrats 'juillet') s'achève sur un score négatif du CAC40 (-0,57%) qui a oscillé toute la journée de part et d'autre des 4520Pts (4.515Pts au final).
La raison de cette lourdeur (-0,6% en moyenne en Europe mais -1,2% à Milan) serait liée au ralentissement de l'indice PMI manufacturier dans la zone euro.

La croissance économique a encore ralenti en juin dans la zone euro pour s'inscrire à son plus bas niveau depuis décembre, d'après l'indice PMI Flash Markit qui s'inscrit à 52,8 ce mois-ci contre 53,5 en mai.

La situation s'avère tout particulièrement préoccupante en France, où le secteur privé a enregistré une nouvelle contraction au mois de juin, selon les résultats préliminaires de la dernière enquête PMI de Markit.

L'indice 'flash' composite de l'activité globale s'est ainsi replié à 48 en juin dans l'Hexagone, contre 49,3 en mai, soit un plus bas de quatre mois.

Wall Street a débuté la séance sur une note plus qu'indécise et cela se confirme à la mi-séance avec les 3 principaux indices US qui affichent -0,02% sur le 'S&P' mais +0,02% sur le Nasdaq et -0,17% pour le Dow Jones.

Une pause logique après six séances consécutives de hausse... et 10 records historiques pour le S&P500 depuis le 1er juin (le Dow Jones et le S&P 500 viennent d'aligner 21 séances de progression sur 24).
Il y avait également des chiffres aux Etats Unis: l'expansion du secteur manufacturier américain s'accélère en juin, d'après l'estimation flash de l'indice PMI sectoriel de Markit qui progresse à 57,5, contre 56,4 en mai, et atteint ainsi son niveau le plus élevé depuis mai 2010.

Cette hausse est portée essentiellement par les composantes de la production et des nouvelles commandes qui, à 61 et 61,7 respectivement, s'établissent à leur plus haut depuis un peu plus de quatre ans.
Les ventes de logements neufs progressent également plus que prévu en mai: de +4,9%, soit 4,9Mns de maisons acquises en rythme annuel)

Les volumes d'échanges à Paris furent anecdotiques pour une 1ère séance de nouveau semestre avec 2,3MdsE à 17H29 et 2,85MdsE en clôture.
Alstom se replie de 4,1% alors que GE a annoncé ce week-end que le conseil d'administration d'Alstom avait recommandé à l'unanimité son offre de 12,3 milliards d'euros en vue de l'acquisition des activités d'énergie et de réseaux du groupe français. L'opération devrait être finalisée en 2015.

BNP Paribas est stable alors que le Wall Street Journal affirme que la banque devrait payer une amende comprise entre huit et neuf milliards de dollars (6 et 6,5MdsE) et se voir interdire la réalisation de transactions en dollars pendant plusieurs mois.

Valeo s'inscrit en baisse de 1% pour son premier jour de cotation sur le CAC40, EDF chute encore (de -2,85%), un trio formé de Bouygues, Safran et Technip recule de -2 à -2,2%.
A l'inverse, Alcatel-Lucent se détache à la hausse avec +4,7%, loin devant Essilor avec +1% et Total avec +0,5%.
Le pétrole qui avait entamé la journée au-dessus des 107$ consolide depuis le milieu de l'après-midi (-0,7% à 106,1$) alors que le Dollar se redresse à 1,3530/E.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance