BFM Patrimoine

Paris: ne parvient pas à se réjouir des stats américaines.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Le compte-rendu du FOMC laisse planer le doute et les opérateurs ne parviennent pas à se réjouir totalement des statistiques américaines favorables. Vers 16h00, le CAC 40 gravite à l'équilibre à 4440 points, tandis que l

(CercleFinance.com) - Le compte-rendu du FOMC laisse planer le doute et les opérateurs ne parviennent pas à se réjouir totalement des statistiques américaines favorables.

Vers 16h00, le CAC 40 gravite à l'équilibre à 4440 points, tandis que le FTSE et le DAX grimpent respectivement de 0,5% et 0,4%. Wall Street navigue dans le rouge.

Deux données américaines pourtant de bonne facture n'ont pas réconforté les marchés. Ainsi, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage ont reculé de 32.000 aux Etats-Unis lors de la semaine du 5 avril, à 300.000, un plus bas depuis mai 2007, selon le Département du Travail.

En outre, les prix à l'importation aux Etats-Unis ont augmenté bien plus que prévu en mars, d'après des chiffres du Département du Travail : ils ont en effet augmenté de 0,6% le mois dernier, contre un consensus qui visait 0,2%, après une progression de 0,9% en février.

Les investisseurs pensent toujours à l'annonce d'hier soir. 'Le compte-rendu de la réunion de la Fed les 18 et 19 mars dernier montre que cette dernière pourrait se montrer accommodante plus longtemps que prévu', souligne Saxo Banque.

'Ces minutes montrent aussi que les membres du FOMC sont plus pessimistes sur la croissance potentielle des Etats-Unis et certains d'entre eux s'inquiètent de la faiblesse des spreads sur le marché obligataire et des risques pris sur les marchés actions', nuance Aurel BGC.

Le bureau d'études pointe également du doigt les chiffres de commerce extérieur chinois du mois de mars, jugés'mauvais'. Ainsi, les exportations sont en recul de 6,6% sur un an.

Par ailleurs, Saxo Banque indique que le marché nippon vient de perdre près de 5% en quatre jours, notamment à cause d'un mouvement de ventes des valeurs technologiques aux Etats-Unis qui s'est propagé au Japon.

'Les investisseurs ne sont pas dans un climat de confiance car ils continuent de s'interroger sur cette politique monétaire alors qu'ils semblent rassurés par la politique monétaire de la Fed', estiment les professionnels.

Sur le front des valeurs, LVMH avance de 2,7%, après avoir dévoilé hier soir une croissance organique de 6% au premier trimestre, contre un consensus de 7%, mais avec une accélération de sa branche de maroquinerie (+9%), une nouvelle qui semble rassurer le marché.

Carrefour gravite à l'équilibre, après avoir fait état d'une 'solide' croissance organique de ses ventes au premier trimestre, avec une progression de 3,7%.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance