BFM Patrimoine

Paris: ne parvient pas à se hisser dans le vert.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La réouverture -plutôt baissière- des marchés US ne change rien, le CAC40 recule toujours de 0,2% à 4110, comme vers 14H30. Chez nos voisins, le FTSE se replie de 0,2%, le DAX grappille +0,4%, Milan se détache avec +1,1% e

(CercleFinance.com) - La réouverture -plutôt baissière- des marchés US ne change rien, le CAC40 recule toujours de 0,2% à 4110, comme vers 14H30.

Chez nos voisins, le FTSE se replie de 0,2%, le DAX grappille +0,4%, Milan se détache avec +1,1% et l'Euro-Stoxx50 reste ainsi à l'équilibre (+0,05%), un peu au-dessus des 2.850Pts.

A Wall Street, les performances s'avèrent disparates, le 'S&P' cède 0,3%, le Nasdaq -0,6% (dans le sillage d'Apple) mais le Dow Jones, soutenu par IBM et Microsoft, s'adjuge +0,25% supplémentaires (la refonte de sa composition lui confère pour l'heure un profil plus haussier).

L'un des évènements du jour, c'est la rechute du Dollar (-0,35%) vers les 1,33E... un affaiblissement attribué aux espoirs de report de toute réduction du QE3 avant que l'emploi se redresse significativement et durablement.

'En l'espace de vingt-quatre heures, le dossier syrien a radicalement changé, du moins, à en croire les marchés', souligne Daniel Gravier, directeur général de XTB France.

'La proposition russe de placer sous contrôle international l'arsenal chimique syrien a été favorablement accueillie par de très nombreux dirigeants dans le monde entier, bien que le scepticisme reste encore de mise côté occidental', précise le professionnel.

'Le vote du Congrès aura tout de même lieu dans la mesure où la proposition russe pourrait n'être que du bluff permettant à Bachar Al-Assad de gagner un peu de temps', ajoute-t-il.

'Deux principaux sujets restent en suspens : le dossier syrien et la politique monétaire de la Fed', indique pour sa part Saxo Banque, pour qui 'la fin de semaine et surtout la semaine prochaine seront décisives et déterminantes'.

Les investisseurs ont pris connaissance à 16h00 de l'évolution des stocks des grossistes pour juillet: ils ressortent quasi inchangés à +0,1% alors qu'ils étaient attendus en hausse de 0,3%.

Par ailleurs, l'Office National de Statistiques (ONS) a recensé 1,40 million d'inscrits aux allocations chômage au Royaume-Uni à la fin du mois d'août, soit 32.600 de moins qu'en juillet, ce qui représente un taux en repli de 0,1 point à 4,2% de la population active.

Sur le front des valeurs, Vivendi recule de 1,7%, alors que les analystes estiment qu'aucun gagnant n'est ressorti de la guerre des chefs entre Vincent Bolloré, son premier actionnaire (qui ne se porte candidat à aucun poste), et Jean-René Fourtou, le président du conseil d'administration.

Alstom cède également -1,65% sur un abaissement de recommandation, Danone et ST-Micro font jeu égal à -1,5%.
Hors CAC40, Alcatel-Lucent subit des dégagements: -6,3% à 2,51% après avoir vu son cours repasser de 0,7E à 2,8E en moins d'un an.

Suez Environnement grimpe en revanche de 3%, alors que Barclays réitère sa recommandation 'pondérer en ligne' sur la valeur tout en ajustant son objectif de cours de 10,5 à 11 euros.
Orange poursuit son rattrapage avec +1,3% et Publicis affiche +1%.

Nicox flambe de 14% à près de trois euros, après avoir reçu une opinion positive pour le naproxcinod sur la désignation de médicament orphelin en Europe dans la dystrophie musculaire.

Orpea s'affiche en hausse de 5%, avec une progression des bénéfices au titre du premier semestre 2013.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance