BFM Patrimoine

Paris: n'aime pas les trop bonnes nouvelles.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Les données américaines plutôt encourageantes dévoilées ce jeudi n'enthousiasment pas, paradoxalement, les investisseurs européens. Le CAC termine en baisse de 0,5% à 4093,2 points, tandis que le FTSE et le DAX finissent

(CercleFinance.com) - Les données américaines plutôt encourageantes dévoilées ce jeudi n'enthousiasment pas, paradoxalement, les investisseurs européens.

Le CAC termine en baisse de 0,5% à 4093,2 points, tandis que le FTSE et le DAX finissent respectivement en repli de 1,6% et 0,7%. Wall Street évolue également dans le rouge.

'Les craintes sur un changement de politique monétaire aux Etats-Unis planent toujours sur les marchés', souligne Alastair McCaig, analyste chez IG. En effet, de trop bonnes nouvelles conduiraient la Fed a donné un coup de frein à ses mesures de soutien.

Ainsi, les Etats-Unis ont enregistré une baisse surprise des inscriptions aux allocations chômage la semaine dernière : elles ont diminué de 15.000 à 320.000, alors que le consensus tablait sur une hausse autour de 340.000.

De même, les conditions dans l'industrie manufacturière ont peu changé en août dans la région de New York, selon l'indice dit 'Empire State' de la Fed locale qui ressort à 8,2 contre 9,5 en juillet. A titre de comparaison, le marché l'anticipait en baisse autour de 5.

Les conditions d'activité manufacturière restent favorables dans la région de Philadelphie en août, à en croire l'indice calculé par la Réserve fédérale locale. L'indice 'Philly Fed' ressort à 9,3 au titre du mois en cours, contre 19,8 en juillet, alors que les économistes anticipaient un indice de 10.

Ces données font passer au second plan la stagnation de la production industrielle en juillet, alors que les économistes attendaient une hausse de 0,4%.

Enfin, après une hausse de 0,5% en juin, les prix à la consommation aux Etats-Unis ont comme prévu augmenté de 0,2% en juillet, en données totales comme hors éléments volatils que sont les prix alimentaires et l'énergie.

Sur le front des valeurs, Publicis Groupe termine en baisse de 2,8% à 57,1 euros, en dépit de l'acquisition d'Engauge Marketing LLC, agence de publicité et de services numériques située à Columbus (Ohio).

Lanterne rouge du SBF120, Alcatel-Lucent finit en repli de 5% à moins de deux euros, affecté par les annonces du géant américain des réseaux Cisco Systems.

SIPH termine en recul de 1,4% à 55,6 euros, après avoir dévoilé un chiffre d'affaires caoutchouc de 168 millions d'euros pour le premier semestre 2013, en recul de 4%.Le résultat net semestriel de SIPH se traduira par une perte estimée autour de 15 millions d'euros.

CBO Territoria s'affiche en baisse de 1,4% à 2,9 euros, suite à l'annonce d'un chiffre d'affaires, pour le 1er semestre 2013, de 42,3 millions d'euros, en repli de 9%.

Rodriguez finit en repli de 0,9% à 3,1 euros, avec des ventes de 3ème trimestre de 20,6 millions d'euros, en repli de 17%.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance